Communiqué du MdP – Solidarité avec les migrants – Il faut un plan d’urgence !

Une fois de plus, l’évacuation d’un campement de 2000 migrants Porte de la Chapelle à Paris révèle les conditions désastreuses, inacceptables et indignes de notre temps dans lesquelles sont  aujourd’hui accueillis dans notre pays des populations qui ont fuit des guerres et des conflits dont elles sont déjà des victimes innocentes.

Pour le MdP, La solution n’est pas dans le démantèlement du campement.

La solution doit passer avant tout par un travail de fond mené en concertation la plus large possible avec les associations humanitaires, les travailleurs sociaux, les forces citoyennes de notre pays.

Il est grand temps que des mesures soient prises au plus haut niveau, en France, comme en Europe, pour que l’accueil de ces populations se fasse justement et dignement. Un hébergement d’urgence, un  logement, des droits à la santé, un suivi socio-éducatif. Des mesures à prendre en urgence, il en va de l’honneur de notre pays, de l’honneur des progressistes !

A l’heure où des milliers de migrants débarquent sur les côtes italiennes dans des conditions d’accueil désastreuses, les progressistes réclament plus que jamais la construction d’une autre Europe, d’une Europe sociale et solidaire capable d’accueillir et de venir en aide efficacement à ces populations.

Le Mouvement des Progressistes (MdP), en lien avec les associations humanitaires, restera particulièrement attentif et vigilant à ce que les paroles du Président de la République appelant à la « plus grande humanité » en faveur des migrants ne restent pas lettre morte et soient véritablement suivies de la mise en place d’un ambitieux plan d’urgence redonnant espoir, dignité et confiance à ces populations.

Paris, le 7 juillet 2017

Auteur : Mouvement des Progressistes

2 commentaires

  1. Mais comment les allemands ont ils fait l ete dernier avec des aflux bien superieur?
    Plus de moyens? Mieux organises? Volontaristes ? On attend de voir du concret positif de la part de notre gouvernement …

    Publiez une réponse
  2. Ne peut-on faire appel à des personnes qui parraineraient une famille de migrants, voire l’accueillir chez eux ?

    Publiez une réponse

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *