Elections de mi-mandat aux Etats-Unis : l’espoir d’une avancée progressiste !

Les Américains votaient ce mardi 6 novembre afin de renouveler en totalité la Chambre des Représentants (435 sièges) et, pour une partie, 35 sièges, le Sénat. Incontestablement, cette séquence électorale des midterms, élections de mi-mandat, doit d’abord être considérée comme une victoire des Démocrates. La bascule – certes prévue par de nombreux sondages – de la Chambre des Représentants et le gain de plusieurs postes de gouverneurs prouvent la mobilisation des progressistes américains contre la politique de Donald Trump.

Malgré la consolidation de la majorité républicaine au Sénat, l’équilibre entre le pouvoir législatif et le pouvoir exécutif est aujourd’hui en parti rétabli. De nombreux nouveaux visages font leur entrer à la Chambre des représentants, telles Rachida Balai, Ihlan Omar, Lauren Underwood, Alexandria Ocasio-Cortez ou encore Sharice Davids.

Plus en phase avec les préoccupations des électeurs les plus progressistes, notamment sur l’endettement des étudiants, la limitation du port d’armes ou encore l’instauration d’un salaire minimum – ces nouveaux élus seront aussi un défi pour le Parti démocrate en vue des élections de 2020 : Continuer avec un programme centriste ou s’orienter vers un projet plus « socialiste ».

Malgré l’avancée des forces progressistes d’opposition à Donald TRUMP, il est cependant indéniable qu’un grand nombre d’Américains soutiennent encore les Républicains et adhèrent aux politiques menées par le Président. Le pays est plus divisé que jamais et le départ annoncé ce jour du ministre de la Justice prouve, s’il en était besoin, que TRUMP continue à appliquer la fameuse formule : La meilleure défense reste l’attaque.

Le Mouvement Des Progressistes (MdP) porte l’espoir que ces résultats soient le début d’une dynamique nouvelle et positive pour toutes celles et ceux qui combattent aujourd’hui aux Etats-Unis, comme partout ailleurs dans le monde, les politiques de haine, de division et d’injustice.

Contact : Martial LE BOULH, délégué national du MdP – Politique internationale, Tél.: 09 72 32 91 90

Auteur : Mouvement des Progressistes

1 commentaire

  1. L’émergence de personnalités se réclamant du socialisme aux États-Unis est une surprise totalement in envisageable il y a 10 ans. Entre temps le mouvement occupy, la performance de SANDERS, mais aussi l’élection de TRUMP.

    Le/la prochain(e) président(e) démocrate aux USA pourrait peut-être avoir au cœur de ses préoccupations les classes moyennes et populaires après plusieurs décennies d’ignorance de celles-ci.

    Publiez une réponse

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *