Auteur : Vincent BOILEAU-AUTIN

vincent.boileau.autin

1 commentaire

  1. Je ne partage pas ce slogan il est sous allure moderne l expression même du maintien de l ordre établi.
    Tout changer pour que rien ne change comme l exprime le terme de renouvellement car changer dans ce cadre c est remplacer l existent par son semblable
    Autre chose est le dépassement ou la rupture.
    Une simple lecture de l image le confirme. Ce fauteuil est l objet de l action politique. Un seul projet je veux prendre la place ou je veux exister.
    À l évidence dans cette perspective Macron est bien plus habile mais ce qui me navre c est un choix de chien crevé au fil de l eau complètement dans l air du temps,un peu à la manière du joueur de flûte de hammelin
    Alors que faire. Mais il faudrait pouvoir en débattre.

    Publiez une réponse

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *