L’éducation de nos enfants exige des moyens, pas des suppressions de postes !

A la veille de la journée nationale d’action et de grèves des enseignants aujourd’hui mobilisés notamment contre la suppression de nombreux postes dans les lycées et collèges et pour une meilleure reconnaissance salariale de leurs emplois, un sondage a révélé qu’une large majorité de nos concitoyens, toutes sensibilités politiques confondues, s’exprimaient contre la suppression de ces postes et pour une éducation de qualité.

Au-delà des déclarations de bonne intention du ministre, Jean-Michel BLANQUER, et du gouvernement laissant à penser que l’éducation serait une priorité, la réalité et les actes sont hélas tout autres.

Comme cela était annoncé et prévu dans le budget 2019, 2 450 postes d’enseignants seront supprimés à la rentrée prochaine. Des moyens qui manqueront indéniablement pour accorder aux jeunes de notre pays l’éducation de qualité qu’ils attendent.

Les progressistes du MdP rappelent que l’éducation doit rester une priorité et qu’elle exige des moyens à la hauteur des enjeux de notre société. Il ne saurait y avoir de politique réellement progressiste sans une ambitieuse politique éducative et les moyens suffisants à y consacrer.

Paris, le 24 janvier 2019

François BECHIEAU, Secrétaire général du Mouvement des Progressistes – Tél.: 09 72 32 91 90

Auteur : Mouvement des Progressistes

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *