Le progrès au service de l'homme

Des réformes articulées autour de cinq axes

Axe 1 : Une reconstruction sociale autour des principes de justice sociale, d'égalité, d'accès aux savoirs et à la culture.
Axe 2 : La défense des libertés individuelles et collectives, de la tranquillité publique et d'une justice indépendante
Axe 3 : La définition d'une nouvelle éthique de la République et de la vie politique
Axe 4 : L'approfondissement de la démocratie sociale et citoyenne
Axe 5 : Le combat pour une mondialisation solidaire et pacifique

  Les chômeurs tous des entrepreneurs ?

A l’heure actuelle, la mode à Pole Emploi est de mettre les chômeurs dans des formations d’entrepreneurs. Pourtant, en France, peu de gens travaillent. Suivant les recherches de Jean TIROLE directeur de la Toulouse School of economics (TSE), la France a un faible taux de travailleurs dans la tranche 24-64 ans, inférieur à 10 points à ceux de la Norvège, Scandinavie, Finlande. En résumé, quand on n’est jeune on n’a pas d’expériences. Quand on est vieux on en a trop ou… Pas assez ! (précarisation du travail). C’est pourquoi on a un chomâge structurellement élevé par rapport à nos voisins européens. Et ce, depuis 50 ans. Les statistiques ne prennent pas en compte le «chômage déguisé» des travailleurs découragés, qui ne s’inscrivent plus à Pôle Emploi. Ils sont, par exemple, sur un « RSA SOCLE » (un système qui serait à redéfinir pour inciter les entreprises à « prendre » des chômeurs en contrats non précaires) et des emplois financés par des aides publiques. En conclusion, les emplois sont en France de mauvaise qualité. Suivant les recherches de Jean TIROLE : depuis 2012 ; 82 % de création d’emploi sont en CDD, non transformé en CDI. Si on prend l’exemple du « Socle RSA » qui permet de protéger dans […]

Dossier Glyphosate, alternatives animales et Démocratie

Dossier Glyphosate, alternatives animales et Démocratie Les animaux sont de bien meilleurs désherbants, dans une politique de respect de notre environnement, les animaux sont nos amis. Nous devons réintégrer les animaux dans nos vies et dans nos villes et villages, et non pas le glyphosate.  » Le glyphosate est un désherbant total foliaire systémique, c’est-à-dire un herbicide non sélectif absorbé par les feuilles et ayant une action généralisée, autrefois produit sous brevet, exclusivement par Monsanto à partir de 1974, sous la marque Roundup. Le brevet est tombé dans le domaine public en 2000, d’autres sociétés produisent désormais du glyphosate.  » *1 Je suis évidemment contre l’usage de tels produits, toxiques, pour notre environnement, et, réellement toxiques pour notre santé, à court, moyen, ou long terme. Par contre, je ne suis pas expert chimiste, et, pour permettre aux personnes compétentes de partager leurs savoirs et de faire valoir leurs compétences, je m’intéresse actuellement à la réappropriation du pouvoir par les citoyens. Pour cela, je cherche à installer le logiciel DemocracyOS *2. DemocracyOS est en train de se transformer en Democracy Earth *3. Ce logiciel met en avant la Démocratie Liquide *4 et la Blockchain *5. C’est un système de commentaires et […]

Macron le Président des pauvres ?

Après nous avoir habitué à des signaux politiques adressés aux riches plutôt qu’au peuple et notamment aux pauvres, aux plus démunis d’entre-nous, voici notre cher Président de la République, Emmanuel MACRON, semblant être attaché aux sort de ceux-ci, par humanisme, compassion, ou plus politiquement pour socialiser son image, par intérêt envers l’opinion, voire électoral préparant à 2022… Si la mission du Président de notre République française est bien évidemment de réduire ses inégalités sociales et conjoncturelles, l’on peut socialement s’interroger sur la demande des Restos du Coeur de chercher à pérenniser son financement de ressources européennes. Si l’équilibre budgétaire de cet organisme est limite, en quoi et pourquoi rechercher à le financer à cette échelle ? La politique sociale française ne se suffirait-elle plus à elle-même ?En l’européanisant, n’ouvrons-nous pas la porte malheureuse à une une misère européenne, voire mondialisée avec les déplacements actuels de migrants ? En quoi un Président de la République peut-il y répondre à ce niveau ? Est-ce réellement sa place institutionnelle, sa mission et cela entre-t’il dans ses attributions et compétences ?Pourquoi, ainsi, n’irait-il pas visiter les autres associations et missions humanitaires, O.N.G de défense des libertés et de lutte contre les (autres) misères humaines, […]

Organisation d’un stage en « non mixité » : Cécile Rilhac s’adresse au ministre de l’éducation nationale

Séance des Questions au Gouvernement – Mardi 21 novembre 2017 Ma question s’adresse au ministre de l’éducation nationale. Monsieur le ministre, il y a quelques semaines, un syndicat a programmé un stage de formation destiné aux enseignants avec deux ateliers « en non-mixité raciale », c’est-à-dire réservés aux non-Blancs. Cette formation propose de débattre de problématiques autour du racisme au sein de l’éducation nationale. Je sais, monsieur le ministre, que vous n’avez pas la compétence d’interdire ce genre d’initiatives. Comme vous, nous condamnons la méthode proposée, qui démontre un manque de confiance en l’autre, simplement parce qu’il est différent, et dessert la cause de la lutte contre le racisme sous toutes ses formes. Cette conception étroite de la discussion ne peut aller de pair avec l’esprit d’ouverture et de partage qu’incarne l’éducation nationale. Bien entendu, le combat contre le racisme est au cœur de la société multiculturelle, et au cœur des programmes scolaires. Les enseignants ont le droit d’exprimer leur point de vue en toute liberté. Mais, en même temps, je dénonce une forme d’hystérisation et d’instrumentalisation de cette polémique par une partie de l’extrême droite et de la « fachosphère ». L’éducation nationale mérite plus qu’une polémique stérile. En […]

Journée de carence : D’autres pistes existent pour réduire l’absentéisme !

Sur proposition du Gouvernement, l’Assemblée nationale vient de rétablir la journée de carence dans la fonction publique. Une nouvelle prévisible, certes, mais une mauvaise nouvelle pour les progressistes. Une journée de carence, rappelons-le, mise en place en 2012 par la volonté de Nicolas Sarkozy puis supprimée en 2014 par celle de François Hollande. Au-delà des indéniables abus qui existent, que retiendrons-nous ? Que les fonctionnaires auront donc, dès le 1er janvier 2018, une journée de salaire en moins dès lors qu’ils seront malades. Une double peine en fait pour des agents malades. Une journée de salaire en moins qui ne sera nullement compensée contrairement à ce qui se passe pour ¾ des salariés du secteur privé qui bénéficient eux d’une compensation prévue par les conventions collectives. Absentéisme, mal-être au travail, d’autres pistes existent et doivent être réfléchies et développées ! Renforçons la formation au travail, prévoyons dès l‘embauche un plan de reclassement pour chaque agent recruté sur un poste à la pénibilité certaine, inscrivons le sport dans l’entreprise comme vecteur de mieux-être et de santé publique ! Toutes les récentes études, de l’INSERM et d’autres organismes, ont montré que la pratique d’une activité physique et sportive est facteur de mieux […]

Replaçons la culture au cœur de nos vies !

Si nous ne le faisons pas, l’homme-jetable prendra toute la place. Si nous n’accordons pas le bonheur à tous d’aller au spectacle, d’écouter de la musique en « vie », de lire, de participer à des ateliers de pratiques artistiques, de maintenir des écoles d’art ouvert à tous et dans la globalité de ces actions les proposer à moindre coût, l’Homme pourra inventer son avenir. Pour inventer son avenir, il faut constituer un système où les artistes peuvent s’exprimer à travers leurs pratiques artistiques en étant aidé non seulement par l’ Etat mais aussi par les Fondations et entreprises privées. A l’heure actuelle, les entreprises de plus de 250 salariés sont des mécènes. Pourquoi ne pas développer ce processus en profondeur et proposer à toutes les TPE qui le souhaitent d’aider un artiste à grandir ? Ce n’est pas qu’une question d’argent dont il est question. C’est une mise en commun des compétences globales des différentes ressources de l’entreprise : produits, compétences, capacité d’innovation, outils d’évaluation… Pour construire, avec les domaines artistiques, des solutions adaptés à des problématiques d’éducation, de santé, d’exclusion, de culture, d’environnement… Ces initiatives s’exercent prioritairement de manière locale (81%), là où l’entreprise est aussi implantée et connaît au […]

Il faut réformer la formation professionnelle

Dans un contexte socio-économique qui demeure tendu, avec un chômage qui demeure important et de nombreux freins à l’accès à l’emploi, le ministère du travail vient de transmettre aux partenaires sociaux un document de travail sur la réforme de la formation professionnelle. Le Mouvement des Progressistes approuve les grandes lignes qui sont annoncées : simplification des outils et des modalités d’accès au Compte Personnel de Formation, fusion avec le Congé Individuel de Formation (à condition que cela ne soit pas un obstacle pas les salariés ou demandeurs d’emploi souhaitant suivre une formation plus longue, par exemple un CAP), mise en place d’une seule contribution financière pour les entreprises (au lieu du mille-feuilles administratif et budgétaire actuel), mise en adéquation les dispositifs de la formation professionnelle avec les besoins réels du marché du travail (en particulier pour les TPE-PME), organisation d’un meilleur contrôle des fonds alloués à l’apprentissage, à la professionnalisation, à la formation. Le MDP tient cependant à insister sur plusieurs conditions pour que cette réforme soit efficace : ● Comme Robert Hue et le MDP l’avaient proposé pour le crédit d’impôt aux entreprises, nous devons exiger une transparence totale sur l’utilisation des fonds publics (Etat, Conseils Régionaux, Fonds Social […]

Budget de l’enseignement supérieur et la recherche : un budget pour la réussite de tous !

Intervention prononcée à la tribune de l’Assemblée nationale le vendredi 10 novembre 2017 Monsieur le président, madame la ministre, mesdames et messieurs les rapporteurs, mes chers collègues, le budget que vous proposez pour l’enseignement supérieur et la recherche répond à une véritable attente et à des objectifs affirmés : la réussite de chaque étudiant dans le supérieur, le développement de l’autonomie des universités et le soutien à la vie étudiante. Ce budget intervient au moment où la situation de l’université devient de plus en plus difficile. Notre système d’enseignement supérieur et de recherche est confronté à un double défi : celui de l’excellence en matière de formation, d’insertion professionnelle et de mobilité sociale et celui de l’excellence en matière de recherche fondamentale et d’innovation. Nous devons donner aux acteurs de terrain les moyens de relever ces défis. Et ce budget en est le gage. Avec près de 27,4 milliards d’euros, les crédits de la mission « Recherche et enseignement supérieur » pour l’année 2018 sont en hausse de 700 millions d’euros. Il s’agit là de l’une des plus importantes missions du budget de l’État. Certains diront toujours que ces efforts ne combleront pas tous les besoins, mais comme l’ont souligné […]

La transition écologique, moteur indispensable de l’avenir économique et social de la France

Le 23 octobre dernier, l’équipe officielle de notre ministre de la transition écologique et solidaire twittait sur son compte officiel la « création de 8 agences régionales pour protéger et développer nos écosystèmes sur nos territoires ». Si nous ne pouvons que soutenir ces avancées, nous déplorons que notre Ministre ne soit pas plus visible, alors que le jeune Gouvernement Macron mène sa politique tambour battant. En effet, le bien nommé Ministère de la transition écologique ET solidaire doit devenir le moteur central de la politique Française. Bien loin des utopies, la transition écologique, si elle est bien menée, impactera positivement des enjeux fondamentaux pour nos concitoyens, tels que la santé, l’emploi, la sécurité, l’économie… M. le Ministre Nicolas Hulot l’a inscrit dans son plan climat : il compte faire de la France le n°1 de l’économie verte. Ambition louable, nécessaire et réalisable…à condition de se donner les moyens de cette ambition ! Alors que l’Union Européenne se montre incapable de trancher sur l’avenir d’un herbicide aux effets potentiellement délétères pour la santé publique, notre gouvernement ne devrait-il pas pendant ce temps mettre en place un véritable plan de transition agricole privilégiant les modes de productions vertueux et durables, générateurs d’emplois et […]

Dernier changement d’horaire été / hiver ?

Et nous voici à l’heure d’hiver (un bienfait pour l’humanité…). Pouvons-nous espérer le dernier changement horaire ? Physiologiquement et humainement, on s’y sent mieux, plus dans le vrai avec la nature (non ?). En tout cas, j’aurai plaisir à vous retrouver dans la lumière des prochaines rencontres progressistes de Nice, dès ce vendredi 3.11.17 arrivant à partir de 17 h 30 jusque 19 h 00 au Bar-Restaurant Casa Nissa « hôte » – 55 Rue Gioffredo – 06000 Nice – Salle Mezza haute – Parking et Tramway Masséna – www.md-progressistes.fr – www.ouiauprogres.over-blog.com – www.casa-nissa.com A bientôt. Amicalement vôtre, Eric Muret, Progressiste – 06.21.15.96.23

Vous êtes d’accord, en colère, déçu, satisfait ? Exprimez-vous !
Postez un article
  • L'article du mois

Paradise papers : Il est temps d’agir !

« Il faut que tout change pour que ne rien ne change ». C’est un peu le sentiment que nous avons lorsque nous lisons dans la presse les dernières nouvelles du monde merveilleux des paradis fiscaux ! Cette litanie de scandales liés à [...]