Robert Hue : « Cécile présente le genre de profils qui peuvent sauver la politique »

Cécile Rilhac a été élue sous l’étiquette La République en marche. Elle adhère également au Mouvement des progressistes lancé par Robert Hue. LP/Maïram Guissé

Cécile Rilhac, élue REM sur la 3e circonscription du Val-d’Oise, adhère aussi au Mouvement des progressistes de Robert Hue.

Dans une circonscription majoritairement dirigée par des maires de droite, la résistance progressiste détonne. Une députée Mouvement des progressistes (MDP) en a remplacé un autre sur la 3e circonscription (Beauchamp, Cormeilles, Herblay, Taverny) ce dimanche soir, au second tour des élections législatives. Elue avec 58,3 % des suffrages, Cécile Rilhac va succéder à Jean-Noël Carpentier, le député sortant également maire de Montigny, sur les bancs de l’Assemblée nationale. Elle et Sébastien Nadot (Haute-Garonne) seront les seuls députés progressistes.

Officiellement étiquetée La République en marche (REM), cette habitante de Montigny-lès-Cormeilles était une simple sympathisante du « mouvement citoyen » lancé par Robert Hue en 2009, avant d’y adhérer en avril dernier. Quinze jours plus tard, elle prenait la carte du parti d’Emmanuel Macron. Régulièrement attaquée sur ses supposées racines communistes durant la campagne, elle s’en défend.

Un article d’Alexandre Boucher paru dans le Parisien Val d’Oise le 19 juin 2017

Auteur : Le Parisien

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *