Etre utiles face aux nouvelles donnes politiques

laurentdumondRarement, sous la 5e République, la gauche française n’est apparue aussi peu porteuse d’espoir à l’approche d’une élection présidentielle. Les enjeux sont pourtant énormes.

Cinq ans après que les Français se soient rassemblés pour mettre un terme à la gouvernance Sarkozy, le bilan est amer. L’expérience engagée en 2012 est d’autant plus mal perçue, notamment parmi des couches populaires se sentant délaissées, que ce quinquennat et l’exercice du pouvoir ont scellé de nouvelles ruptures entre élites politiques et citoyens.

Cette réalité fait que pour la première fois depuis des décennies, le Parti socialiste, la formation au pouvoir, n’apparaît pas le mieux placé pour mener le combat contre une droite dure et un Front national n’ayant jamais été aussi dangereux électoralement. Cette réalité demeure au lendemain des 2 premiers débats faisant que les ambitions personnelles et d’un camp supplantent la recherche de mobilisation  d’un électorat ayant fait de plus en plus massivement le choix de l’abstention.

En ce sens, si en 2012, la primaire avait vocation à désigner le candidat qui porterait les valeurs de la gauche au 2e tour, l’utilité de la primaire de 2017 se pose différemment.

Pourtant, face aux dangers, il est temps que progressistes et républicains mesurent  que ce qui était vrai hier ne l’est déjà plus.  Le pire n’étant jamais sûr, à 100 jours de l’élection présidentielle, il est urgent que les forces progressistes  comprennent que se sauver soi même c’est se sauver ensemble et que le temps des rapports de force partisans est révolu et mortifère.

Le ni Fillon, ni Le Pen, c’est s’engager sur des rassemblements différents, loin des entre-soi, loin des aventures personnelles. C’est accepter de ne pas détenir seul la vérité et accepter des autres. C’est travailler à des rassemblements politiques et citoyens supplantant les logiques de partis en mal de renouvellement d’idées et de personnes.

Ce sera faire du développement humain et du respect de la santé de notre planète le moteur de notre développement économique, citoyen et politique de demain. Dans un monde en mouvement, parfois dangereux, ce ne sera pas de croire à une France repliée sur elle même mais en un pays ouvert, acteur d’une Europe plus utile, plus solidaire, plus aidante du développement du continent africain, plus efficace car plus démocratique et respectueuse des potentialités des citoyens et pays européens.

Il y a au travers de ces questions essentielles des axes de progrès sociaux, démocratiques sur lesquels les progressistes peuvent produire du commun et s’entendre pour empêcher le retour d’une droite très revancharde et ne pas laisser place à l’irréparable. C’est ainsi que le Mouvement des Progressistes réfléchit à sa propre utilité au moment où, on le constate, tout est possible.

Laurent Dumond
Membre de l’exécutif national du Mouvement des Progressistes

Auteur : Mouvement des Progressistes

Dans le prolongement du MUP, initié par Robert Hue, avec l’esprit fédérateur et rassembleur, les progressistes vous proposent leur nouveau site internet Progressistes ! Un site participatif, interactif, ouvert pour s’informer, échanger et débattre. Avec le mouvement des Progressistes (mdP), poursuivons ensemble dans la voie du progrès !

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *