Confession d’un progressiste : Je suis Libéral, mais…

Franck Herlange

Chères et chers Progressistes,

Aujourd’hui, je vais vous faire une confidence, je suis Libéral ! Je dis bien Libéral et non pas libéral.

Je me doute bien qu’une telle confidence va susciter étonnements, interrogations et, parfois, peut-être réactions. Mais être Progressiste, n’implique-t-il pas une attitude de respect des différences, de bienveillance et surtout un esprit de compréhension ? Etre Progressiste, n’est ce pas même chercher les différences et des désaccords pour chaque jour avancer et progresser ?

Comprendre, respecter, sans forcément acquiescer et avoir un regard bienveillant, porter un projet collectif ensemble avec nos accords et nos désaccords ne sont-ils pas le sens même d’une démarche progressiste et citoyenne ?

Etre progressiste, n’est-ce pas dépasser les préjugés ou les mots (trop souvent usurpés dans leur usage par ailleurs) afin de donner une humanité aux visages et un sens aux mots ?

Je fais appel à tous, à votre sens et votre identité progressistes, et c’est pourquoi, aujourd’hui, je vous fais non seulement cette confidence mais vous exprime ce que mon cœur et mon esprit perçoivent comme sens à Libéral.

Pourquoi suis Libéral ?

 Je suis Libéral, parce que je ne souhaite pas :

  • Que les riches s’enrichissent et les pauvres s’appauvrissent,
  • Que les forts dominent et les faibles triment,
  • Que les favorisés prospèrent et défavorisés s’enterrent,
  • …..

Je suis Libéral, parce que je souhaite :

  • Qu’il n’y ait ni riche ni pauvre mais juste des Femmes et des Hommes,
  • Qu’il n’y ait ni fort ni faible mais une société bienveillante,
  • Qu’il n’y ait ni favorisé ni défavorisé mais une République solidaire.

Je suis Libéral parce que je souhaite que chacune et chacun puissent s’épanouir, prospérer, échanger et dialoguer …

Non, je ne suis pas libéral comme celui qui souhaite affranchir le pouvoir économique de ses facteurs humains, sociaux et environnementaux. Ceux-là même qui se disent libéraux mais asservissent par un capitalisme de connivence où les uns marchent sur les autres.

Je ne suis pas non plus ce libéral utopiste qui n’appréhende pas consciemment et pragmatiquement la société et l’asymétrie d’information qui y est inhérente. Celle-ci même qui génère à terme des dominants et des dominés, des forts et des faibles, des riches et des pauvres,…

Finalement, vous allez me dire que je ne suis pas libéral ? Certes, je ne suis pas libéral mais je suis Libéral !

Libéral, dans le sens de réguler la société par le dialogue et la bienveillance afin de neutraliser l’asymétrie d’information et les instincts de domination…

Libéral, dans le sens d’œuvrer pour que chacune et chacun aient libre accès à l’épanouissement, la prospérité, l’échange et le dialogue.

Je suis Libéral car je m’attache à libérer l’Humain de la dictature monétaire et du court terme.

Franck Herlange, membre de l’exécutif national du MdP, candidat aux législatives 2017 dans la 18e circonscription de Paris

Auteur : Mouvement des Progressistes

5 commentaires

  1. Oui, ce mot est un piège sémantique, le libéralisme est une doctrine économique qui ne vise qu’a libérer les flux de capitaux. De Gaulle qui n’était pas un grand libéral, mais se battait pour la liberté des citoyens, disait des Libéraux, qu’ils étaient prêts à vendre la France.
    Nous voyons où nous en sommes…

    Publiez une réponse
  2. Bien qu’étant globalement d’accord sur les idées et le positionnement politique, je pense que derrière le jeu de la majuscule/minuscule tu fais un contre sens grave. Et je pense que ce contresens peut venir de l’anglicisme « liberal » (sans accent). Une des façons de traduire l’anglais « liberal » c’est progressiste, large d’esprit, généreux, tolérant. C’est la http://www.wordreference.com/enfr/liberal

    Mais dans le domaine politique liberal/libéral sont largement de faux-amis.

    De la à extrapoler que ceux qui nous paraissent aujourd’hui comme « liberals » se révèlent simplement être des libéraux… pour notre plus grande déception. Seul le temps le dira s’ils ont joué de ce faux amis linguistique comme tu le fais aujourd’hui.

    Je serais d’accord avec ton billet si tu écrivais Liberal sans accent te référant clairement déjà l’anglais, mais tu perdrais une parties des membres du MdP peu anglophones dans ton raisonnement. Sinon si on reste en français ton billet fonctionne si au lieu de Libéral tu remplaces par Progressiste. Relis le ainsi et tu verras qu’il (en) marche bien

    Publiez une réponse
    • Attention en politique
      Les mots sont connotés, il y a de nombreux exemples
      À droite comme à gauche , une campagne
      Électorale ne permet pas toujours de bien se faire comprendre par tous les siens. Donc se faire plaisir avec les mots c’est prendre le risque de l’incompréhension par le plus grand nombre
      Moi je suis libéral
      Au sens  » je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites mais je me battrais pour que vous puissiez le dire » ».
      et là je m’adresse à tous les Républicains
      (Pas ex UMP)….

      Publiez une réponse
        • Mais voyons, c’est vous qui l’avez inscrite votre adresse en fin de votre post donc elle a été publiée. Maintenant, on peut l’enlever si vous voulez…Donc acte.

          Publiez une réponse

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *