Il faut réformer la fiscalité locale pour les ménages !!!

Impôts sur le revenu, impôts locaux..notre régime fiscal touche trop lourdement les ménages et par la même notre économie en érodant le pouvoir d’achat.

Priorité annoncée du candidat Macron, les efforts en matière de réformes de la fiscalité locale du gouvernement Philippe se sont, pour le moment, concentrés sur la seule taxe d’habitation, laissant cependant sur le bas-côté de nombreux contribuables qui ne profiteront pas de cette dernière (du fait de leur revenu), mais qu’en est-il de la réforme de la taxe foncière ? Pour le moment rien n’est proposé.

Si la part départementale de la TFPB (taxe foncière sur les propriétés bâties) semble se stabiliser pour 2018, c’est une toute autre réalité pour la part communale. En effet, de nombreuses communes ont fait le choix d’augmenter leurs taux fiscaux pour 2018 (aussi bien la taxe d’habitation que la taxe foncière), incitées, selon les édiles, par la suppression progressive de la taxe d’habitation (d’ici 2020) pour 80% des contribuables, et par les baisses des dotations de l’Etat. Rappelons cependant que l’Etat s’est engagé, dès 2018, à compenser les pertes de recettes communales, liées à la modification de la taxe d’habitation, en prenant comme année de référence l’exercice 2017 !!!

In fine, ce sont bien les citoyens qui subissent les affres d’une absence de réforme en profondeur de la fiscalité locale !

Aussi, à l’instar de ce qui aurait pu être fait lors de la réforme de la taxe d’habitation (pour une meilleure justice fiscale), les progressistes proposent pour la taxe foncière l’instauration d’abattements prenant en compte la réalité des revenus de chaque ménage (parts, revenus..). Les pertes de recettes pour les communes et les départements seraient dès lors compensées par l’Etat, via un fonds alimenté par un mécanisme de péréquation intercommunale et départementale (à l’instar du FPIC).

Un premier acte qui amorcerait la réforme nécessaire de notre modèle fiscal pour les ménages.

Auteur : Laurent lanyi

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *