L’autre Alex : la vraie affaire d’état

Après des semaines passées sur ce que, personnellement, j ai du mal à considérer comme une affaire d état, le cas plus incidieux d Alexis Kohler continue à sortir de l ombre à bas bruit morceau par morceau. Cette semaine Médiapart montre le rôle actif pris par Kohler comme représentant de l état au conseil de surveillance du port du Havre, prenant position sur des dossiers impliquant la société italienne de transport de son cousin MSC et de l argent public, tout cela sans que les autres participants ne connaissent ses liens familiaux.

Ce haut fonctionnaire à voulu démissionner pour rejoindre MSC, il a du s y reprendre à 2 fois pour obtenir le feu vert indispensable de la commission de déontologie, à laquelle il a fallut rien moins qu une lettre de Macron indiquant que Kohler n avait jamais eu à connaître en tant que fonctionnaire d affaires concernant MSC.

Sa démission est intervenue à l automne 2016, au moment même où il prenait un rôle essentiel dans la campagne du candidat Macron. Étrange de prendre simultanément un poste important dans un grand groupe et de s engager à aussi haut niveau dans une camapgne. Si n avais été l employeur de Kholer je m’en serais inquiète…. A moins que….

À un moment donné il va falloir connecter les pointillés. La revendiquée nouvelle facon de faire de la politique va nous paraître totalement inacceptable, et la oui, on devrait parler d’affaire d état ! La seule chose qui peut permettre d escamoter cela : une petite frappe façon mauvais garçon dont on a de multiples videos va prendre plus cher que le haut fonctionnaire gendre ideal dont les preuves des agissements sont dans des compte rendus abscons et des réseaux complexes. Contrairement à la petite délinquance, la délinquance en col blanc mène très rarement à des condamnations en France malgré l ampleur du dommage cause à la société. On peut le regretter.

Il ne vous aura pas échappé que mon vote Macron au premier comme au 2eme tour de la présidentielle n était vraiment pas motivé par mon adhésion à son programme economique, mais par son engagement pour changer la façon de faire de la politique et rénover la démocratie. La réalité qui apparaît derrière cette affaire, la réforme constitutionnelle, et le fonctionnement démocratique avec les partenaires sociaux et assemblées dans cette première année m à enlever toute raison de réitérer dans les prochaines échéances. S’opposer à LREM et ses alliés sera pour moi le seul positionnement possible.

MSC: les preuves du mensonge d’Alexis Kohler, numéro 2 de l’Elysée http://www.mediapart.fr/journal/france/060818/msc-les-preuves-du-mensonge-d-alexis-kohler-numero-2-de-l-elysee?utm_source=global&utm_medium=social&utm_campaign=SharingApp&xtor=CS3-5

Auteur : Pierre

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *