Le contrôle des services publics

La vidéo du policier frappant le détenu menotté au tribunal de Paris a été massivement diffusée, vous l’avez probablement vue. Gérard Collomb a pris une mesure de suspension immédiate de ce policier et diligenté deux enquêtes l’une sur l’incident et la deuxième sur la façon dont la vidéo est sortie.

Je suppose également que vous avez entendu l’enregistrement audio de l’agent du Samu de Strasbourg ne prenant pas au sérieux la demande d’aide de cette jeune femme qui devait mourir quelques heures plus tard. Là aussi, opératrice suspendue et une enquête est ouverte.

Deux dysfonctionnements, des actions conservatoires, des enquêtes, tout va bien dans notre état de droit ? Pas sûr du tout…

Et bien non, ce qui est le plus inquiétant dans ces deux cas, c’est que pour le premier, il a fallu un mois et pour le second six mois pour que des actions soient prises. Dans les 2 cas l’élément déclenchant a été la médiatisation de ces affaires. Cela veut il dire que si les enregistrements n’avaient pas existé, et n’étaient pas parvenus à la presse rien ne se seraient passé ? Très probablement.

On note le même phénomène dans des contexte plus positif avec l’escaladeur de façade dont la bravoure a été présidentiellement reconnue et saluée dès la vue de la vidéo a contrario du sauveteur en rivière pour lequel il n’y a que des témoins et aucune image.

Toutes les administrations ont des instances de contrôles, la représentation nationale pourrait regarder d’un peu plus près comment elles se saisissent, et essayer d’estimer s’il y a beaucoup de ratés dramatiques, voire si un certain corporatisme protège l’institution.

A l’heure où la tendance est à la protection de la confidentialité dans les administrations et les entreprises, notre représentation nationale devrait réfléchir à deux fois avant de voter des mesures qui vont être dissuasives pour les lanceurs d’alerte potentiel. Le cas du ministère de l’intérieur illustre bien ce fait, par l’enquête lancee sur l’origine de la fuite des images.

Pourquoi recherche t’on la source ? Pour la féliciter et lui donner une médaille ?

Auteur : Pierre

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *