Le grand Charles

Un grand chanteur et sans doute un grand homme, le grand Charles, s’est éteint aujourd’hui. Oser chanter sur l’homosexualité, sur la réalité des difficultés de la vie, sur l’humanité, relève sans doute d’un exercice prodigieux dans une France atteinte alors d’un certain immobilisme avant 1981.

Aujourd’hui un président de la République et son exécutif en proie à diverses impopularités records : je me voyais déjà en haut de l’affiche, était alors si joliment chanté par ce grand homme rappelé à l’autre vie historique, à la mémoire collective française, européenne et aussi internationale, à ses lettres chantées ouvertes sur la noblesse humaine…

Le rapport ? Une certaine humilité qui devrait conduire l’action publique et politique, dans le bon sens du terme, autrement ambitieuse.

Essayons peut-être de nous en rappeler pour porter haut et loin nos réelles valeurs progressistes, sociales et humanistes, du moins de rester humain, altruiste et optimiste, également terre-à-terre dans cette course effrénée et trop souvent encore malencontreusement impitoyable par certaines pratiques de défiance humaine, verbale ou gestuelle les uns envers les autres, en regard de notre si belle humanité à mettre en oeuvre pour nos enfants, nos animaux domestiques, nos droits humains et sociaux, demain européens.

Eric MURET
Délégué départemental des Alpes-Maritimes du Mouvement des Progressistes
06.21.15.96.23
Blog citoyen et progressiste nissart : http://www.ouiauprogres-overblog.com

Auteur : Eric MURET

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *