Le SMIC doit rester unique et universel.

Dans quelques temps, si nous ne faisons rien, un salarié de l’automobile dans la région de Lille pourra avoir un SMIC différent de celui d’un autre salarié travaillant dans une autre région mais dans le même domaine.

On ne change pas une équipe qui gagne. Déjà présents dans l’équipe d’experts nommée par François Fillon en 2009, ces technocrates et économistes concoctent un projet de remise en cause du calcul du salaire minimum (et sans encadrement sociologique).

Nicolas Messyasz, Hanslucas, avec à leur tête Gilbert CETTE, le concepteur d’un SMIC par région et par âge, prônent un dumping social interrégional et intergénérationnel comme le connaissent si bien les pays anglos-saxons et l’Allemagne où il existe entre autre le « SMIC Jeune ».

Le constat de Gilbert CETTE, professeur d’économie à Aix en Provence, est le suivant : le SMIC a été créé en 1970 dans un contexte de plein-emploi et de forte croissance. Aujourd’hui, c’est la crise. Le SMIC doit être réformé afin, d’ailleurs, de le rapprocher de ce qui existe dans les autres grands pays développés.

Sur les 35 pays de l’OCDE, 27 ont un salaire minimal national. Dans 4 d’entre eux, ce salaire minimum est automatiquement indexé sur les prix. La France est le seul pays qui a rajouté un second élément en plus de celui de l’indexation. Si on enlève en France les deux indexations (celle en fonction du prix et celle du coût de la vie) , nous serions plus compétitifs.

Il semble que le gouvernement tente une responsabilisation / culpabilisation des travailleurs pauvres et chômeurs et passe le message : faites les efforts pour gagner plus par vous-même niant le mécanique exercée sur les revenus par le système.

L’économie est un relais pour la croissance dont les politiques devraient mieux se saisir au profit des citoyens « l’argent qui pourrit tout jusqu’à la conscience de l’homme ». François Mitterand, congrès d’Epinay – 1971.

Anne LAROUTIS, MdP Vaucluse – Avignon

Auteur : Anne LAROUTIS

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *