Référendum d’initiative citoyenne : outil démocratique miracle ?

Le référendum d’initiative citoyenne (RIC) est présenté pour certains gilets jaune comme la dernière solution magique pour sauver la démocratie.

L’histoire des référendums nationaux est pourtant peu rassurante. Qu’il émane du peuple suffit-il à ce qu’il offre son lot de solutions ?

Parce que nous sommes 65 millions, la démocratie représentative garde bon nombre d’avantages. Le périmètre régional – sauf à accepter mécaniquement le choix parisien dans toutes questions restées à l’échelon national – pourrait trouver toute sa pertinence.

Des référendums d’initiative populaire régionaux, pourquoi pas…? A condition de revisiter le mille feuille des collectivités, l’autonomie financière et fiscale des régions. Vaste chantier.

Sébastien NADOT, député de Haute-Garonne et porte-parole national du MdP

 

Auteur : Sébastien Nadot

1 commentaire

  1. Désolé, j’ai beaucoup de mal à regarder cette vidéo, bien sur l’exemple sur le pain au chocolat est simple bien que malheureusement pour lui dans le sud c’est chocolatine mais dans le nord c’est pain au chocolat.
    Le RIC permettrait surtout de redonner la possibilité au peuple de s’exprimer ce qui éviterait les manifestations. Un problème, une pétition de X personnes(à définir pour exemple la suisse cet 50000 personnes en 5 jours), un vote. Ce vote permet dans ce cas à l’ensemble des personnes de répondre oui ou non et aux politiques d’être plus aptes à comprendre.
    Peut être est ce « lourd » à mettre en place mais pas infaisable.
    Le peuple s’intéresserait peut être plus à la politique et permettrait moins de vote extrémiste dans les urnes

    Publiez une réponse

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *