Y-a-t’il encore un pilote dans l’avion ?

Depuis l’après-guerre et l’histoire de la gauche, du socialisme et du communisme, de nombreuses avancées sociales ont eu lieu (diminution du temps de travail, organisation des retraites et de la sécurité sociale, droit de vote des femmes et d’accès à l’ouverture d’un compte bancaire, I.V.G., création du temps libre et de lieux d’accueil de la jeunesse – Léo Lagrange – M.J.C. et de lieux de rencontres du planning familial, création de l’Europe du charbon et de l’acier, création de l’Espace Schengen, majorité à 18 ans, abolition de la peine de mort, création des radios libres et de chaînes télé européennes et nationales, pluralité et libéralisation des médias et marchés audiovisuels, traité de Maastricht, abolition du service national, libéralisation de l’homosexualité, réforme du code pénal et du statut de la garde-à-vue, libéralisation des Affaires étrangères et ouverture de la diplomatie française à l’Europe et à l’international, etc…).

Le Président François Mitterrand aimait à dire et à penser que lorsqu’une grande idée rencontre la France, elle fait le tour du monde…

Nos droits et acquis sociaux devraient être maintenus, c’est notre spécificité et notre histoire nationales. Les absorber à l’aune de la mondialisation, du capitalisme moderne et de la financiarisation outrancière est une lourde faute politique et sociale.

Nos gouvernants qui agiraient ainsi se détourneraient de l’esprit français, même pire, le trahiraient !

En outre, s’ils ne garantissent plus nos conditions sociales majeures françaises, même si le droit au travail, en général, et au télétravail, en particulier, doit être actualisé, ils prendraient le risque d’ insupporter le droit de vote et syndical conféré au Françaises et aux Français, quitte à le partager et à le valoriser dans un nouveau dialogue social.

Alors, Monsieur le Président de la République, Mesdames et Messieurs les Députés et Sénateurs, s’il y a encore, aujourd’hui, un pilote dans l’avion France, rétablissez nos droits sociaux et pensons, ensemble, à les améliorer sur le social, la culture et l’écologie, triptyque républicain d’avenir, s’il en est…

Nice, le 11 octobre 2017

Eric MURET
Progressiste
06100 NICE
Blog : http://www.ouiauprogres.over-blog.com

Auteur : Eric Muret

1 commentaire

  1. Eric je partage largement les éléments mais faire appel aux présidents et autres élus au nom des droits sociaux, ça ne fait pas vibrer in point sensible. Nous avons un positionnement ideologique libéral des elus. Comment expliquer qu’ au moment des choix la flat tax et la suppression de l ISF vontbse faire immédiatement et en totalité alors que les mesures à destination des plus modeste vont attendre. Quelle urgence y avait il? Les plus optimistes d entre nous peuvent encore croire au promesse de re équilibrage grâce au projet formation et assurance chômage… mais la bénédiction gouvernementale pour la taxe cache sexe ridicule sur les yachts, voiture de luxe et métaux précieux nous montre bien qu’ il prend le peuple de gauche pour des imbéciles qui ne font pas la différence entre 50M et 3Mds d euros.

    Publiez une réponse

Répondre à Pierre Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *