L’exigence climatique, environnementale et sociale, l’enjeu pour notre planète !
Sep03

L’exigence climatique, environnementale et sociale, l’enjeu pour notre planète !

Avec 10% de la population de notre pays vivant sous le seuil de pauvreté, avec un dérèglement climatique qui enflamme la planète, assèche les terres, assoiffe les peuples, l’enjeu crucial de notre temps, celui que porte le Mouvement des Progressistes depuis sa création, c’est la réduction des inégalités et de l’injustice sociale !  Réduction des inégalités entre les territoires tout en garantissant l’accès individuel aux services publics indispensables (école, santé, transports…). Pour cela, il est indispensable de conditionner les aides publiques aux entreprises au bon usage en matière d’emploi et à la protection de l’environnement ! Il faut ben entendu encourager la sobriété énergétique et conforter l’utilité sociale. Mais cela ne suffira pas : le développement des circuits courts et du recyclage, le développement de l’économie sociale et solidaire doivent imprégner les pratiques de consommation.  Un autre partage des richesses également conditionné par 2 leviers : la commande publique des collectivités territoriales, la modification en profondeur de l’imposition.  Subissant les effets de la covid19, notre économie est aujourd’hui convalescente. 1,1 % de croissance selon l’INSEE, ce sont 100 000 emplois créés ou confortés par le renouvellement de l’outil industriel, en adéquation et dans le respect de critères environnementaux strictes, pour faire face au chômage de masse qui n’est pas une fatalité. Il est tout à fait possible de maintenir notre industrie, comme notre agriculture, tout en s’opposant au productivisme exacerbé et à l’agriculture intensive  Nous n’avons aucune illusion sur le report de l’âge du départ à la retraite, l’atrophie de l’assurance chômage ou des prestations sociales qui devraient servir à éponger cette dette, au détriment des plus vulnérables et précaires d’entre nous. Il est indispensable de voir, à une autre échelle, toute la misère du monde : famine, accès à l’eau potable, absence de soins, prévarication des gouvernements, course aux armements…Soyons empathiques, solidaires ! Ne tombons pas dans l’effondrement de l’âme humaine ! Et oui, il faut combattre résolument les effets du réchauffement climatique liés aux ravages industriels (émissions de gaz à effet de serre, pillage des ressources naturelles…etc) et soutenir activement les peuples qui luttent déjà pour nôtre survie collective (Inuits du Groenland, indiens d’Amazonie…). Mais il faut aussi rejeter collectivement l’hypothèse que produire implique de consommer toujours plus d’énergie ou de matières premières. Il faut refuser de diminuer la main-d’œuvre pour la remplacer par des machines ! Partage des richesses, partage du temps de travail, l’égalité réelle restent nos objectifs.  Nous voulons le changement en 2022, nous voulons que l’écologie, la solidarité, la Justice sociale puissent l’emporter. Pour cela, nous participerons à la Primaire écologiste ! Pour cela, nous voterons et appelons à voter Yannick JADOT, le candidat le plus à même...

En savoir plus
Primaire écologiste : Le Mouvement des Progressistes apporte son soutien à Yannick JADOT !
Sep01

Primaire écologiste : Le Mouvement des Progressistes apporte son soutien à Yannick JADOT !

Dans le cadre du processus participatif et démocratique qui lui est cher, afin de préparer son soutien au/à la candidat.e qui lui semble le/la plus à même de rassembler et représenter les écologistes en 2022, le Mouvement des Progressistes a rencontré l’ensemble des candidat.es à la primaire des écologistes qui se tiendra du 16 au 19 septembre prochain (Inscription en ligne jusqu’au 12 septembre sur le site de la primaire). Les candidat.es avec lesquel.les une rencontre a pu être organisée ont été destinataires des questions posées et chacun.e a eu le même temps de réponse et d’échange. Le moment est donc venu d’un choix collectif qui souligne notre engagement et notre détermination au sein du pôle écologiste. Un choix respectueux de l’ensemble des cinq candidat.es des sensibilités affichées, un choix qui marque notre souhait le plus profond d’une victoire d’un large rassemblement des forces écologistes en 2022. Face au réchauffement climatique qui enflamme notre terre, à l’urgence sociale, à l’exigence de solidarité, la majorité des membres du Comité national du Mouvement des Progressistes a choisi de porter son suffrage sur le candidat Yannick JADOT. Yannick JADOT est le candidat du rassemblement le plus large, celui des forces écologistes, de gauche et de progrès. C’est lui qui est le mieux placé pour permettre à l’écologie, la solidarité, la Justice sociale de l’emporter en 2022 face au spectre mortifère d’un duel Macron-le Pen. Le Comité national du Mouvement des Progressistes appelle tou.tes ses adhérent.es, sympathisant.es et ami.es à participer massivement à la Primaire des écologistes, à voter pour Yannick JADOT puis à s’engager dans chaque région afin de permettre la victoire en 2022. Paris, le 1er septembre 2021 Inscrivez-vous à la Primaire écologiste en cliquant sur ce lien...

En savoir plus
VISITE DU PRESIDENT MACRON A MARSEILLE :  Le MDP appelle à un large dialogue pour bâtir le plan de sauvetage dont a besoin la population !
Sep01

VISITE DU PRESIDENT MACRON A MARSEILLE : Le MDP appelle à un large dialogue pour bâtir le plan de sauvetage dont a besoin la population !

Le président Emmanuel Macron arrive à Marseille pour trois jours. Si celui-ci semble enfin prendre conscience de la gravité des trafics de drogue et leurs lots de règlements de compte, le Mouvement des Progressistes (MdP) considère quant à lui qu’il ne peut ignorer les besoins énormes de Marseille et de sa population, notamment la plus vulnérable déjà fragilisée par les effets de la crise sanitaire. A Marseille, les urgences concernent notamment le logement, les transports, la santé et tout particulièrement les hôpitaux publics, l’état désastreux des écoles, l’insuffisance de services publics de proximité, mais aussi l’emploi et la prise en compte des défis du changement climatique qui se fait déjà sentir ici plus qu’ailleurs. Cette situation résulte directement de 25 ans de gestion municipale par la droite qui a laissé Marseille à la dérive et a abandonné des quartiers entiers, notamment les plus populaires. Une incurie municipale qui a d’ailleurs enfin poussé les électeurs à chasser cette équipe de la mairie en permettant une véritable alternative politique portée par l’équipe plurielle du Printemps Marseillais que soutient pleinement le MdP. Mais la tâche et les besoins sont immenses. Ils appellent une profonde et durable solidarité nationale envers la 2e ville de France, à l’image du chiffrage à 1 milliard d’euros pour le gigantesque chantier de réhabilitation totale de plus de la moitié des quelques 450 écoles de la ville. Et s’il est légitime d’exiger des renforts de police afin d’apaiser les quartiers et apporter une juste tranquillité aux habitants, la réponse à l’insécurité ne saurait étouffer d’autres urgences, sociales celles-là. Le Mouvement des Progressistes n’est pas dupe sur les limites de la visite d’Emmanuel Macron dont le quinquennat est avant tout marqué par le développement des inégalités dans notre pays et appelle solennellement l’actuel locataire de l’Elysée à apporter des réponses concrètes et durables. Marseille et ses habitants n’ont pas besoin de mesures de saupoudrage ou de discours sans lendemain. Le Mouvement des Progressistes rappelle que les défis à relever ne pourront se faire depuis Paris mais avec un dialogue concret et sincère avec les élus locaux, le tissu associatif et les marseillaises et marseillais. Pierre MOZE, Porte-parole national du Mouvement des Progressistes, Délégué régional MdP Provence-Alpes-Côte...

En savoir plus
Pour une Europe de la paix…
Août28

Pour une Europe de la paix…

Les JdE 2021 ont été l’occasion de constater une convergence entre EELV et le MdP sur la question de la sécurité en Europe. Je pense en particulier à la réflexion commune sur le Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN) avec Mounir Satouri, député européen. Dans le prolongement de notre débat à Poitiers, le MdP propose de renforcer, dès 2022, les mesures existantes de la Convention sur l’interdiction des armes chimiques (CIAC) en Europe.             Toutes les familles en France et en Allemagne gardent le souvenir des « poilus » de retour des tranchées en 1918, polytraumatisés (« gueules cassées ») mais aussi brûlés, asphyxiés ou empoisonnés par des obus contenant des gaz toxiques ou létaux. Le chlore, le gaz moutarde ou le phosgène semblaient devoir disparaître des arsenaux suite au protocole de Genève (1925) . Celui-ci visait l’interdiction de l’usage des gaz asphyxiants, toxiques et des « moyens » bactériologiques. Il faudra cependant attendre 1993 (Conférence de Paris) pour qu’une convention sur « l’interdiction de la mise au point, la fabrication, le stockage et l’emploi des armes chimiques » soit signée par 130 états. La Chimie au service des crimes de masse.              L’histoire retiendra les forfaitures et crimes de guerre, principalement du fait des USA et de l’URSS mais aussi de leurs affidés respectifs qui profitent de la prolifération en dépit de l’interdiction. L’usage massif du napalm et de l’agent orange au Vietnam par l’armée américaine (1955-1975) fait suite aux essais effectués en Corée (1950-1953). De même, l’usage immodéré de gaz neurotoxiques par l’armée russe en Afghanistan (1980) sur le théâtre des opérations précède celui du conflit Irak-Iran (1980-1988). Avec quelques précautions d’emploi, ce type d’arme permet aussi aux dictateurs de mater leur population à moindre coût. Le droit international peut aussi être bafoué ou contourné dès lors qu’un pays signataire utilise des armes chimiques, sans avoir ratifié le CIAC. Le phosphore blanc est une arme incendiaire et son usage constitue un crime de guerre qui doit être dénoncé comme tel : par l’armée russe contre les Tchetchènes, par Saddam Hussein contre les Kurdes, par Israel contre Gaza (2008-2009)…etc. Pour une initiative forte en 2022.             En 2022, la France pourrait être à l’initiative d’une déclaration actualisée des armes chimiques. Cette démarche serait plus forte à l’évidence si l’Allemagne portait les Ecologistes au pouvoir. En effet, nous devons encore être vigilants pour la surveillance de certaines activités de l’industrie chimique afin de prévenir les risques de diversion militaire. Ces missions qui sont celles de l’OIAC basé à La Haye (organisation pour l’interdiction des armes chimiques) devra ainsi superviser la destruction des armes chimiques et des installations militaires liées. Cette démarche forte permettrait aussi de condamner sans réserve l’usage...

En savoir plus
La Primaire des écologistes – Un.e candidat.e écologiste pour gagner en 2022 !
Août22

La Primaire des écologistes – Un.e candidat.e écologiste pour gagner en 2022 !

Face à l’urgence climatique et sociale, à l’exigence de solidarité, nationale comme internationale, cinq formations politiques se sont rassemblés, dans la diversité et la complémentarité, au sein du Pôle écologiste pour préparer ensemble 2022 : élaborer un socle commun de propositions alternatives à la macronie actuelle, choisir et soutenir une candidature écologiste à l’élection présidentielle et constituer une majorité de gouvernement par les élections législatives. Le Pôle écologiste a voulu une démarche ouverte à toutes celles et ceux qui souhaitent une République écologique à laquelle tout·e citoyen·ne peut participer en s’inscrivant sur le site de notre primaire : lesecologistes.fr Cinq candidat·es ont reçu les parrainages nécessaires pour la primaire : Delphine Batho, Jean-Marc Governatori, Yannick Jadot, Éric Piolle et Sandrine Rousseau. En 2022, notre pays devra faire un choix. La nouvelle République, écologique, sociale, démocratique, résiliente et laïque, est la seule espérance face à un choix sous contrainte, enfermant le débat démocratique dans une fausse alternative entre le statut quo conservateur et la barbarie réactionnaire et autoritaire. De plus en plus de citoyennes et de citoyens, notamment les plus jeunes, aspirent à d’autres modes de vie, respectueux du vivant, permettant à chacun de bien vivre dans une société solidaire et apaisée. C’est avec elles et eux que nous voulons construire de façon ouverte un projet collectif enthousiasmant et crédible, basé sur des changements immédiats, radicaux et concrets pour l’écologie, la démocratie, l’égalité et la solidarité. Ensemble, nous affirmons la volonté des écologistes d’exercer les responsabilités, à l’échelle locale et nationale, et de préparer avec méthode et crédibilité l’exercice du pouvoir pour réussir la transformation écologique de la France. Alliance Écologiste Indépendante Europe Écologie Les Verts Génération.s Génération Écologie Mouvement des Progressistes Tout savoir sur la primaire écologiste : Qui peut participer ?Toute personne ayant plus de 16 ans, qui s’inscrit sur la plateforme, accessible via lesecologistes.fr , avant le 12 septembre 23h59 et qui paie 2 euros. Elle reçoit ensuite des codes secrets pour les deux phases de vote. Quand voter ?Premier tour, du 16 au 19 septembre 2021 Deuxième tour, du 25 au 28 septembre...

En savoir plus
La République, c’est Nous ! Pour une écologie sociale, solidaire, inclusive !
Août21

La République, c’est Nous ! Pour une écologie sociale, solidaire, inclusive !

Intervention de Dienabou KOUYATE, membre du Comité national du Mouvement des Progressistes, pour la clôture des Journées d’été des écologistes le samedi 21 août à...

En savoir plus