Soutien aux personnels soignants – Des propositions pour reconstruire notre système de santé
Juin16

Soutien aux personnels soignants – Des propositions pour reconstruire notre système de santé

Sébastien NADOT, député de Haute-Garonne, responsable national du Mouvement des Progressistes, a participé ce mardi 16 juin à la présentation des propositions de son groupe parlementaire Ecologie Démocratie Solidarité pour reconstruire notre système de santé. Des propositions en soutien aux personnels de santé mobilisés ce jour, la contribution du groupe au Ségur de la Santé. Le 25 mai dernier, le Ségur de la Santé s’est ouvert pour répondre aux attentes légitimes des professionnels du secteur. Cette initiative, visant notamment à la co-construction de l’avenir de l’hôpital mais aussi d’autres secteurs de la santé, s’avère plus que nécessaire dans le contexte de frustration et d’épuisement que connait nos soignants. Ce mardi 16 juin, la journée de mobilisation des soignants organisée dans la France entière fait directement écho à une écoute jugée insuffisante ainsi qu’aux craintes d’une concertation manquant sa cible : la reconstruction du système de santé. Les soignants réclament plus de moyens, une réévaluation de leurs salaires mais aussi et surtout, des conditions de travail dignes de ce nom. Le groupe Écologie Démocratie et Solidarité fait de la question de la santé une priorité et souhaite œuvrer aux côtés des soignants dans le but de revitaliser l’hôpital, le secteur médico-social, ou encore les relations entre public et privé dans les soins. Ainsi, les membres du groupe EDS travaillent de longue date avec les professionnels de santé et entendent bien apporter leur contribution en faisant des propositions concrètes. Plusieurs axes sont donc au cœur de ces propositions : le financement et la gouvernance ; la refonte de la formation des soignants et de leurs conditions de travail ; la prévention ; la santé mentale et la prise en charge du Grand âge. Aujourd’hui, nous soutenons la mobilisation des acteurs de santé. Nous soutenons la revalorisation des salaires mais aussi la revalorisation statutaire en considérant la valeur de chaque profession à travers son domaine de compétence, sa pénibilité, son niveau d’étude, mais aussi son degré d’autonomie, son niveau de responsabilité.  Si l’on considère qu’à travail de valeur égale, on mérite salaire égal, alors ce ne seront pas des légères mais d’impressionnantes augmentations que nous devrons mettre en œuvre. Nous devons revoir la hiérarchie des métiers car si cette crise nous a bien montré quelque chose, c’est que la rémunération ne correspond pas toujours à l’utilité d’un métier. La revalorisation des salaires est impérative et doit s’accompagner d’une profonde et nécessaire réforme globale de notre système de santé. Les propositions que nous vous présentons aujourd’hui sans être exhaustives répondent aux demandes des soignants et aux attentes de nos concitoyens. 16 juin 2020  Nos propositions pour reconstruire notre système de santé La contribution d’Ecologie Démocratie Solidarité au Ségur...

En savoir plus
Emmanuel Macron au 20h : “Travailler plus et produire plus…” Non merci Monsieur le Président !
Juin14

Emmanuel Macron au 20h : “Travailler plus et produire plus…” Non merci Monsieur le Président !

Dans une intervention des plus solennelles, fidèle à lui même, le Président de la République, Emmanuel Macron, s’est adressé ce soir aux Françaises et aux Français. Tourner la page de la crise sanitaire sans précédent que nous venons de vivre tout en respectant les mesures de prévention afin de ne pas prendre le risque d’une deuxième vague d’épidémie. Réouverture des crèches, des écoles, reprise du travail pour toutes et tous, Réouverture des restaurants et cafés, un 2e tour des élections Municipales le 28 juin. Très bien ! Faire pleinement repartir notre économie, tirer les leçons de ce que nous avons vécu ensemble, retrouver notre indépendance pour vivre heureux et mieux ! Et quid du financement du plan de relance de l’économie ? Vous attendiez une réforme fiscale juste, le rétablissement de I’ISF ? Il n’en sera rien ! Fidèle au dogme libéral qui est le sien, Emmanuel Macron s’en remet au travailler plus et produire plus. Le monde d’après sera donc à l’identique de celui d’avant ! Et, décidément, le productivisme a de l’avenir, les droits sociaux et la réduction du temps de travail bien moins ! Non merci Monsieur le Président. Nous ne voulons pas de votre monde productiviste et aliénant. Nous voulons changer ce monde et le construire tout autrement !  Une alternative écologiste solidaire et sociale est possible ! Quant aux violences policières, au racisme dans la police, dans notre société, à la situation des sans-papiers, des sans logement, des sans droits, rien ou pas grand chose ! Des mots, encore des mots et toujours des mots. Le rendez-vous est raté. Mais cela pouvait-il en être autrement ? Paris, le 14 juin 2020 François BECHIEAU, secrétaire national du...

En savoir plus
16 Juin – Rassemblons-nous en soutien à l’hôpital public et aux personnels hospitaliers !
Juin14

16 Juin – Rassemblons-nous en soutien à l’hôpital public et aux personnels hospitaliers !

Le Mouvement des Progressistes s’associe pleinement aux organisations, collectifs et syndicats, qui appellent à se rassembler très largement – tout en respectant les gestes barrières face au risque Covid 19 – mardi 16 juin partout en France en soutien à l’hôpital public et aux personnels hospitaliers. Après les applaudissements quotidiens du 20h, les déclarations du Président de la République, Emmanuel Macron, et du ministre de la santé, Olivier Véran, l’ouverture du Ségur de la Santé, il est aujourd’hui indispensable de sauver l’hôpital public et notre système de santé. Avec les personnels mobilisés, les usagers, le MdP réclame en urgence un plan massif pour l’hôpital public lui accordant des moyens conséquents et une juste revalorisation des salaires. Il faut en finir avec la maîtrise purement comptable des dépenses de santé et la tarification à l’acte ! Le Mouvement des Progressistes appelle tous ses membres et ami.e.s à participer aux rassemblements organisés le mardi 16 juin. Pour Paris, rassemblement dès 13h avenue Ségur à proximité du Ministère des solidarités et de la santé. François BECHIEAU – Secrétaire national du...

En savoir plus
Rassemblement en hommage à George Floyd et contre le racisme !
Juin07

Rassemblement en hommage à George Floyd et contre le racisme !

Le 25 mai dernier, à Minneapolis, un policier tuait George FLOYD en le maintenant à terre et lui écrasant la gorge pendant 8 minutes 46 secondes. Face à cette violence sans limite, à l’indignation générale et internationale que cette mort a suscitée, le Mouvement des Progressistes s’associe aux nombreuses organisations et personnalités qui organisent ce mardi 9 juin à 18h Place de la République à PARIS un rassemblement en hommage à George Floyd. Rejoignez-nous nombreuses et nombreux mardi soir pour lui rendre hommage et dire stop aux violences policières et au racisme dans la police. Stop au racisme dans notre société et à toutes les formes de racisme ! François BECHIEAU, Secrétaire national du Mouvement des...

En savoir plus
Pour un Châtelet de l’emploi des jeunes !
Juin05

Pour un Châtelet de l’emploi des jeunes !

Après le Ségur de la santé, dont nous voyons bien combien l’enfer n’est pavé que de bonnes intentions, il est urgent de convoquer un Châtelet de l’emploi des jeunes. Hier, le gouvernement a annoncé des mesures pour soutenir l’apprentissage en aidant les entreprises à embaucher des apprentis. Voilà la seule proposition sortie du chapeau du magicien quand les inquiétudes s’agrandissent chez bon nombre de jeunes. Il est souvent question, à juste titre, des étudiants qui vivent des situations difficiles depuis le début du confinement (mais leur précarité est constante). Avec le Covid-19 et ses conséquences sur l’économie française et mondiale, le taux de jeunes demandeurs d’emploi vient de dépasser les 20 %.Mais nos dirigeants oublient une bonne partie des jeunes et s’enferment dans le préjugé selon lequel ils seraient « fainéants » et « réfractaires au travail ». La réalité, tragique, c’est que ces jeunes font ce qu’ils peuvent pour se former et trouver un emploi, le plus souvent précaire car les opportunités en CDI sont rares, a fortiori pour les moins qualifiés. On leur reproche leur manque d’expérience et de motivation, mais on leur laisse si peu la possibilité d’être embauchés comme des débutants qui voudraient apprendre un métier et évoluer tout au long de leur vie professionnelle. Beaucoup doivent en outre soutenir financièrement leurs familles et donc, pour cela, trouver un emploi, une formation rémunérée, s’inscrire dans un dispositif d’accompagnement comme les Ecoles de la deuxième chance ou la Garantie Jeunes. Lorsque ces mêmes jeunes ne vivent plus avec leurs parents, ils doivent assurer leurs besoins quotidiens. Quand ils ont la chance de pouvoir travailler à temps partiel, aucun bailleur ni propriétaire ne veut s’engager pour leur proposer un logement décent. Alors, c’est le système de la « débrouille » : dormir dans sa voiture, dans un squat, sous un pont, faire le 115 pour être accueilli dans un foyer d’urgence. Pourtant, me direz-vous, il existe Pôle Emploi, les missions locales ?Justement, parlons de Pôle Emploi qui souffre d’un manque cruel de moyens (un conseiller pour 400 demandeurs d’emploi dans certaines agences !). Les nouvelles règles fixées par l’Etat pour l’indemnisation des demandeurs d’emploi sont très violentes : il faut désormais avoir travaillé six mois sur les vingt-quatre derniers (contre quatre sur vingt-huit auparavant), idem pour le rechargement des droits (passé d’un mois à six mois de travail). Tous les syndicats demandent d’ailleurs l’annulation de ces mesures. Parlons des missions locales dont le rôle, dès 1981, après le fameux rapport Schwartz, a considérablement évolué d’un accompagnement vers l’emploi, la formation, la mobilité et la citoyenneté à un rôle de « placement en emploi » avec des critères...

En savoir plus
Application de traçage StopCovid – Le compte n’y est pas ! La confiance non plus…!
Mai27

Application de traçage StopCovid – Le compte n’y est pas ! La confiance non plus…!

Sébastien NADOT, député de Haute-Garonne, responsable national du MdP, votera CONTRE le texte proposé par le gouvernement sur l’utilisation de l’application de traçage StopCovid. Au vu des risques liés à l’utilisation de cette application, il demande avec son groupe parlementaire qu’en cas de mise en oeuvre un comité d’experts soit créé et que celui-ci puisse suspendre l’application en cas de dérives manifestes. Les explications de son vote dans le communiqué de presse du groupe Ecologie Démocratie...

En savoir plus