Renoncement à l’interdiction du glyphosate : le symbole d’un quinquennat perdu pour l’écologie !
Nov27

Renoncement à l’interdiction du glyphosate : le symbole d’un quinquennat perdu pour l’écologie !

Par un tweet, il y a 3 ans jour pour jour, le Président de la République s’engageait en ces termes : « J’ai demandé au gouvernement de prendre les dispositions nécessaires pour que l’utilisation du glyphosate soit interdite en France dès que des alternatives auront été trouvées, et au plus tard dans 3 ans. » #MakeOurPlanetGreatAgain Trois ans après, la promesse est enterrée : le glyphosate n’est toujours pas interdit. Il continue de polluer les terres et les rivières, de détruire la biodiversité, d’affecter la santé humaine. Les études scientifiques indépendantes ont pourtant largement démontré sa toxicité pour la santé humaine, la faune, les milieux aquatiques et la biodiversité en général. Malgré le scandale démocratique des Monsanto Papers, le glyphosate reste massivement utilisé et la France a capitulé face à l’agrochimie. Le Président de la République n’a pas seulement renoncé. Pire, il a décidé de remettre en cause la seule avancée arrachée au cours des dernières années : l’interdiction des néonicotinoïdes, pesticides tueurs d’abeilles. Ce recul est gravissime pour le vivant, dans un contexte d’effondrement des populations d’insectes et d’oiseaux. Il résume à lui seul le piètre bilan du quinquennat d’Emmanuel Macron : du marketing, des promesses… et du vent, il en va de même des propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat.  L’engagement du Président était public et solennel ces propositions devaient être acceptées “sans filtre”. Elles sont enterrées, reportées, amoindries. Le Président peut réunir tous les “Conseils de Défense Ecologiques” qu’il veut, il ne pourra occulter les conséquences de ses “jokers” : cinq ans après l’Accord de Paris pour le climat, la France  n’agit pas, et ignore les alertes scientifiques sur le climat et la biodiversité. Nos forces réunies s’engagent pour préparer l’alternative à la hauteur de l’urgence écologique. Cela commence dès les régionales où les écologistes s’organisent pour remporter des régions et en faire les fers de lance de la transition écologique, pourvoyeuse d’une agriculture sans pesticides, d’emplois durables et de bien-être. Paris, le 27 novembre 2020. Communiqué commun des organisations membres du pôle écologiste : Alliance Écologiste Indépendante, CAP21, EELV, Génération Écologie, Génération.s, Mouvement des...

En savoir plus
Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes – Ensemble pour dire Stop aux violences sexuelles et sexistes !
Nov25

Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes – Ensemble pour dire Stop aux violences sexuelles et sexistes !

Ce 25 novembre, date de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, François BECHIEAU, secrétaire national du Mouvement des Progressistes, élu du 19e arrondissement de Paris, a participé, aux côtés d’autres élues, au rassemblement organisé Place de la République par plusieurs organisations pour dire stop aux violences sexuelles et sexistes. L’an passé, en 2019, 152 femmes sont mortes assassinées sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint, souvent alors même qu’elles avaient auparavant alerté la police de leur situation sans que cela n’induise une intervention. Avec les organisations féministes, le Mouvement des Progressistes demande fermement que le gouvernement mette enfin tous les moyens nécessaires et suffisants pour accompagner les femmes victimes, les accueillir, les héberger et leur assurer la protection juridique et psychologique dont elles ont besoin. Assez de belles paroles, il faut des actes ! Pour l’intérêt de toutes et tous, il est grand temps que les violences commises trop souvent impunément contre les femmes cessent et qu’elles puissent prendre toute leur place dans la société ainsi qu’à tous les niveaux de pouvoir. Paris, le 25 novembre...

En savoir plus
Evacuation d’un campement de réfugiés place de la République à Paris – Face à la répression, défendons l’Etat de droit et les libertés fondamentales !
Nov24

Evacuation d’un campement de réfugiés place de la République à Paris – Face à la répression, défendons l’Etat de droit et les libertés fondamentales !

Alors que la majorité LREM de l’Assemblée nationale s’apprête aujourd’hui à voter la très controversée proposition de loi sur la sécurité globale, les images de l’évacuation sans ménagement et avec une violence extrême d’un campement de réfugiés place de la République à Paris nous rappellent l’exigence de défendre avec fermeté la liberté de la presse et les droits fondamentaux. Réfugiés, journalistes, élus, citoyens solidaires malmenés, violentés par des forces de l’ordre sans complexe ni retenue, mais dans quel monde vivons-nous aujourd’hui ? Des images choquantes de l’avis même du ministre de l’Intérieur, Gérald DARMANIN, des images qui viennent démontrer que la liberté de la presse est impérieuse et qu’elle ne peut venir recevoir de limites de personne, et surtout pas d’un pouvoir déliquescent à l’incompétence flagrante. Le Mouvement des Progressistes condamne fermement les violences et exactions commises lundi soir place de la République à Paris lors de l’évacuation d’un camps de réfugiés et rappelle sa solidarité et son soutien aux réfugiés. Il y a urgence que des solutions pérennes d’hébergement et de logement soient trouvées pour que notre pays accueille dans la dignité celles et ceux qui ont pour beaucoup fuit des situations dramatiques et inhumaines. Il y a urgence que la sérénité revienne dans notre pays et que les droits et libertés fondamentaux redeviennent l’exigence première de notre République et de toutes et tous ! Le Mouvement des progressistes y veillera ! François BECHIEAU, Secrétaire national du MdP, Adjoint au maire du 19e arrondissement de Paris, Conseiller à la Métropole du Grand...

En savoir plus
Loi Sécurité globale : le péril drones !
Nov24

Loi Sécurité globale : le péril drones !

Communiqué de Sébastien NADOT, député MDP de Haute-Garonne : “Loi Sécurité globale, je vote CONTRE ! Pendant que les députés LREM tentent quelques diversions idiotes sur Gramsci ou des récupérations honteuses de Jaurès, le Gouvernement enfonce le clou d’un projet de société sécuritaire qui ne présage rien de bon pour les honnêtes...

En savoir plus
La France doit respecter ses engagements pour le climat !
Nov22

La France doit respecter ses engagements pour le climat !

Ce jeudi 19 novembre, le Conseil d’État a rendu une décision historique qui marque une avancée décisive face à l’inaction climatique de notre pays. La France est sommée de prendre les mesures nécessaires pour remplir ses objectifs climatiques et le Gouvernement a désormais trois mois pour démontrer la crédibilité de sa trajectoire et que les moyens mis en place sont à la hauteur de ses engagements. A l’occasion de la COP 21 sur le climat, tenue en 2015 à Paris, les experts du climat avaient pu vérifier et consacrer le lien direct entre les émissions de gaz à effet de serre et le réchauffement mondial du climat. A l’époque déjà, les Mouvement des Progressistes s’était félicité que cette conférence ait pu aboutir sur l’Accord de Paris, premier accord mondial sur le réchauffement climatique engageant les 190 Etats parties à mettre en oeuvre d’importantes mesures en faveur du climat avec comme objectif de maintenir l’augmentation de la température mondiale « nettement en dessous » de 2°C d’ici à 2100 par rapport aux niveaux préindustriels et de poursuivre les efforts en vue de limiter cette augmentation à 1,5°C. Aujourd’hui, en dépit des signaux forts envoyés par le GIEC sur l’accélération du processus, il est indéniable que la France n’a pas pris les mesures nécessaires pour respecter ses engagements. Le président de la République, Emmanuel Macron, au-delà de ses belles interventions et paroles, est directement responsable du non respect de nos engagements internationaux en la matière. Le Mouvement des Progressistes rappelle l’exigence d’un vaste plan permettant de diminuer nos émissions de gaz à effet de serre de 40% par rapport à 1990 et atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Les conséquences des crues, de la fonte des glaciers, du recul du trait de nos côte, des incendies de forêt sont connus de toutes et de tous et ce sont toujours les populations les plus démunies qui payent le plus lourd tribu de l’incapacité de nos gouvernants à agir efficacement. Mis en demeure par le Conseil d’Etat pour son “inaction climatique”, le gouvernement a trois mois pour prouver qu’il respecte ses engagements climatiques. Il y a urgence ! Jean Couthures, Membre du Bureau national du...

En savoir plus
Stop à la Loi Sécurité globale, rassemblons-nous pour défendre la liberté de la presse et les libertés fondamentales !
Nov21

Stop à la Loi Sécurité globale, rassemblons-nous pour défendre la liberté de la presse et les libertés fondamentales !

L’Assemblée nationale a voté hier soir l’article 24 de la proposition de loi des députés LREM qui limite le droit de filmer les forces de l’ordre. c’est une nouvelle atteinte de cette majorité à la démocratie, à la liberté de la presse, aux libertés fondamentales conquises par notre République. Face à cette loi liberticide qui prévoit également de renforcer les outilstechnologiques de surveillance, notamment lors des manifestations, remettant ainsi gravement en cause la liberté d’expression, la liberté d’informer et nos libertés fondamentales en général, et qui ouvre ainsi la porte à toutes les dérives sécuritaires par son arsenal juridique, le Mouvement des Progressistes appelle à participer aux rassemblements organisés ce samedi 21 novembre partout dans le pays. Pour Paris, RV est donné à partir de 14h30 sur le Parvis des droits de l’homme, place du Trocadéro à l’appel de nombreuses organisations dont la Ligue des droits de l’homme. Paris, le 21 novembre 2020 François BECHIEAU, Secrétaire national du Mouvement des...

En savoir plus