Evacuation d’un campement de réfugiés place de la République à Paris – Face à la répression, défendons l’Etat de droit et les libertés fondamentales !
Nov24

Evacuation d’un campement de réfugiés place de la République à Paris – Face à la répression, défendons l’Etat de droit et les libertés fondamentales !

Alors que la majorité LREM de l’Assemblée nationale s’apprête aujourd’hui à voter la très controversée proposition de loi sur la sécurité globale, les images de l’évacuation sans ménagement et avec une violence extrême d’un campement de réfugiés place de la République à Paris nous rappellent l’exigence de défendre avec fermeté la liberté de la presse et les droits fondamentaux. Réfugiés, journalistes, élus, citoyens solidaires malmenés, violentés par des forces de l’ordre sans complexe ni retenue, mais dans quel monde vivons-nous aujourd’hui ? Des images choquantes de l’avis même du ministre de l’Intérieur, Gérald DARMANIN, des images qui viennent démontrer que la liberté de la presse est impérieuse et qu’elle ne peut venir recevoir de limites de personne, et surtout pas d’un pouvoir déliquescent à l’incompétence flagrante. Le Mouvement des Progressistes condamne fermement les violences et exactions commises lundi soir place de la République à Paris lors de l’évacuation d’un camps de réfugiés et rappelle sa solidarité et son soutien aux réfugiés. Il y a urgence que des solutions pérennes d’hébergement et de logement soient trouvées pour que notre pays accueille dans la dignité celles et ceux qui ont pour beaucoup fuit des situations dramatiques et inhumaines. Il y a urgence que la sérénité revienne dans notre pays et que les droits et libertés fondamentaux redeviennent l’exigence première de notre République et de toutes et tous ! Le Mouvement des progressistes y veillera ! François BECHIEAU, Secrétaire national du MdP, Adjoint au maire du 19e arrondissement de Paris, Conseiller à la Métropole du Grand...

En savoir plus
L’écologie, sociale et solidaire pour toutes et tous : une priorité pour aujourd’hui…et pour demain !
Sep21

L’écologie, sociale et solidaire pour toutes et tous : une priorité pour aujourd’hui…et pour demain !

Motion d’orientation adoptée le samedi 19 septembre 2020 à l’unanimité lors de l’Assemblée Générale annuelle du Mouvement des Progressistes Depuis de nombreuses années les scientifiques font le constat implacable de l’accélération du changement climatique qui menace notre civilisation. A cette réalité, s’ajoutent non seulement le creusement des inégalités sociales mais aussi une terrible dégradation des conditions de vie, conséquences de la domination d’un modèle économique qui n’a que trop duré et repose aujourd’hui sur la prédation des ressources et l’exploitation sans limite du vivant.  Depuis l’automne 2018, la succession des mobilisations d’une ampleur inédite à travers le monde, la jeunesse pour le climat, les mobilisations sociales, les gilets jaunes, mais aussi les mobilisations féministes ont été le point de convergence d’une prise de conscience collective : Il apparait clairement indispensable d’engager une transformation profonde du système économique et social, tant celui-ci dérègle le climat, diminue la biodiversité, accroit les inégalités sociales et territoriales et atrophie la puissance publique.  Face à cela, la gouvernance actuelle, celle de Messieurs MACRON et CASTEX, est incapable de prendre la mesure du changement à opérer et reste adepte d’un statu quo néoliberal en essayant de leurrer l’opinion publique par des mesurettes et concilier l’inconciliable politique du ruissellement productiviste obligé. – Elle parle de développer un peu plus les réseaux de train régionaux, mais en même temps elle organise les contournements autoroutiers des agglomérations ;  – Elle dit souhaiter plus de bio dans les cantines, mais en même temps elle soutient une agriculture intensive et les filières agro industrielles. Et elle entend ré-autoriser l’usage des néonicotinoïdes et plus généralement des pesticides de synthèse quand toutes les études montrent la nocivité de ces substances qui empoisonnent non seulement la biodiversité, l’environnement mais aussi l’humain à travers l’alimentation impropre à laquelle elles conduisent. La pandémie de Covid-19 illustre les vulnérabilités de ce modèle dévastateur. Elle provoque une crise économique et sociale sans précédent et accentue l’urgence d’agir pour organiser notre résilience, respecter le vivant, relocaliser l’économie, renforcer les services publics et tous les métiers du lien social, transformer la fiscalité et la rendre plus juste, renforcer la protection sociale, réinventer le travail. Autant de chantiers qui s’ouvrent à nous et auxquels nous devons répondre. Ce besoin de transformation, cette attente d’un nouveau mode de vie se sont traduits dans la rue et dans les urnes. Des marches pour le climat aux récentes élections municipales, l’écologie politique s’impose désormais dans notre pays. C’est une première victoire dont le Mouvement des Progressistes, partie prenante du pôle des écologistes, se réjouit et se félicite ! Soyons les acteurs de la transformation : La poussée de l’attente écologique et de plus grande...

En savoir plus
A l’issue des Journées d’été des écologistes, appel pour des régions écologiques, citoyennes et solidaires !
Août23

A l’issue des Journées d’été des écologistes, appel pour des régions écologiques, citoyennes et solidaires !

Coorganisateurs des Journées d’été des écologistes qui se sont tenues du 21 au 23 août 2020 à la Cité fertile à Pantin et durant lesquelles de nombreux débat ont eu lieu, les progressistes du MdP ont participé au lancement de l’Appel pour des régions écologiques, citoyennes et solidaires. Pierre-Louis VERNES, Porte-parole national du MdP lors de la séance d’ouverture des Journées d’été des écologistes.Sébastien NADOT, député de Haute-Garonne et membre de Comité national du MdP, intervient lors du débat organisé avec ICAN France autour du contrôle des armes nucléaires et des ventes d’armes. Un débat animé par Dienabou KOUYATE, conseillère municipale déléguée de Montigny-lès-Cormeilles et membre du Comité national du MdP.Jean-Noël CARPENTIER, Maire de Montigny-lès-Cormeilles et membre du Bureau national du MdP, présente la politique de végétalisation et de transports doux qu’il mène depuis 2009 dans sa commune du Val d’Oise.Jean COUTHURES, délégué national du MdP chargé de l’écologie, est intervenu samedi matin dans le débat sur le nucléaire “Le nucléaire, la fausse solution pour le climat !”Entre deux débats, retrouvailles amicales entre quelques membres du MdP. De gauche à droite : Pierre-Louis Vernhes, Sébastien Nadot, Anselme Lamotte, Tina Ramah, Dienabou Kouyate.Conférence de presse des Journées d’été des écologistes en présence de Julien BAYOU, secrétaire national d’EELV, Delphine BATHO, présidente de Génération Ecologie, Pierre-Louis Vernhes, Porte-parole national du MdP, Jean-Marc Governatori, co-secrétaire national de l’Alliance écologiste indépendante, François Damerval, président de CAP 21/LRC et Claire Monod, coordinatrice nationale de...

En savoir plus
Journées d’été des écologistes – Pantin – 20, 21, 22 août 2020
Juil05

Journées d’été des écologistes – Pantin – 20, 21, 22 août 2020

Depuis 1984, les Journées d’Été des écologistes sont un rendez-vous à ne pas manquer pour toutes celles et ceux qui ont à coeur de développer l’écologie politique. Tous les ans, pendant trois jours, c’est l’occasion de se retrouver autour de débats, conférences, ateliers et formations, animés par une large diversité d’intervenants. Un week-end riche en partage. Cette année, dans la suite de sa participation au rassemblement des écologistes et des listes communes aux municipales, le Mouvement des Progressistes co-organise les Journées d’été des Écologistes avec EELV, Génération Ecologie, l’Alliance Écologiste indépendante, CAP21 et Génération-s. Ces Journées d’été auront lieu : les 20, 21 et 22 août 2020à la Cité Fertile de Pantin 14, avenue Edouard Vaillant – Pantin Au cours de ces trois journées, les débats et ateliers se dérouleront dans le strict respect des règles sanitaires, mais également en live sur trois chaînes de TV en ligne.  L’ensemble des informations utiles sera progressivement mise en ligne sur le site des Journées d’été (programme, informations pratiques, règles sanitaires en vigueur actualisées, etc.). Pour participer aux JDE en venant à Pantin (au tarif unique de 15 euros), merci de vous inscrire sans attendre. En effet, compte tenu des consignes sanitaires à respecter, le nombre de place est limité.  Pour toutes précisions, contacter Pierre-Louis VERNHES au 06 64 69 45...

En savoir plus
Construire autrement le monde de demain, un pari pour l’avenir !
Avr25

Construire autrement le monde de demain, un pari pour l’avenir !

Dans cette période de crise sans précédent, nous sommes nombreuses et nombreux à rendre hommage chaque soir aux personnels des hôpitaux, des EPHAD, soignants et autres, qui agissent au quotidien pour sauver des vies et lutter contre l’épidémie. Nous pensons aussi bien entendu à toutes celles et ceux qui continuent à oeuvrer sur les terrains de proximité dans des conditions particulièrement éprouvantes, malgré l’angoisse, aux caissières et caissiers, salariés des magasins d’alimentation, aux livreurs, éboueurs, agents des collectivités territoriales, pompiers et services de secours et à tous les autres. Par delà l’unité nationale nécessaire pour faire face à cette crise sanitaire, nous devons dès à présent jeter les bases du “monde d’après”. Avec plus de solidarité, de justice sociale, d’anticipation face aux crises. Un monde de demain alternatif que nous voulons construire de façon plus démocratique, plus humaine et donc en rupture avec le modèle néolibéral dévastateur de ces dernières années. Le Président de la République, Emmanuel Macron, a récemment déclaré que la crise n’enlèverait rien à ce que l’on a fait avant, ajoutant que l’on rebâtira sur cette base là. Répondons-lui clairement, courtoisement, mais fermement, que cela ne sera pas possible, pas acceptable pour bon nombre de nos concitoyens qui attendent et veulent aujourd’hui tout autre chose ! Pour notre part, nous ne souhaitons pas construire l’avenir sur le même modèle néolibéral dévastateur de ces dernières années. Nous ne souhaitons plus voir demain sacrifiés l’humain et la nature au nom du rendement, de la compétitivité, de la course au fric permanente ! Nous ne souhaitons plus voir l’hôpital public sacrifié au nom d’une maîtrise purement comptable des dépenses de santé dont on mesure hélas mieux aujourd’hui les risques. Nous ne souhaitons plus voir liquidé le service public au nom de ce sacro saint pacte de stabilité européen. Nous ne souhaitons plus voir polluées la nature, les terres, notre planète au nom d’une civilisation qui se veut moderne mais qui, au final, nous conduit à toujours plus de catastrophes, de misères et de guerres. Nous souhaitons pour demain de nouvelles bases économiques en rupture avec le productivisme, des bases au profit de la mutualisation, de la coopération, de la sobriété de la consommation, de la solidarité européenne. Un modèle de vivre ensemble respectueux de toutes et de tous qui devra créer les emplois nécessaires pour répondre à l’urgence écologique, à l’urgence climatique. Nous souhaitons pour demain une société  plus écologiste, féministe, solidaire, sociale, démocratique. Une société respectueuse de la planète et de tous ses habitants.  La tache sera rude et longue à mener tant les oppositions seront fortes. Mais elle sera aussi exaltante et je suis sûr que nous saurons être nombreuses...

En savoir plus
Prenons le Président au mot, inventons un autre monde plus juste et plus solidaire !
Avr13

Prenons le Président au mot, inventons un autre monde plus juste et plus solidaire !

Dans un discours sobre et grave mais se voulant porteur d’espoir, le président de la République, Emmanuel MACRON, a reconnu ce soir que les inégalités étaient particulièrement renforcées par la crise. Il a souhaité d’abord rendre un hommage attendu à l’ensemble des personnels soignants et, au delà, à toutes celles et ceux qui par leur engagement permettent à la vie de continuer.  Poursuivant, il a donné les grandes lignes de la gestion de la crise pour la période à venir laissant très certainement au Premier ministre et à l’ensemble des membres du gouvernement le soin d’apporter les précisions utiles et nécessaires. Le  confinement devra se poursuivre au moins jusqu’au lundi 11 mai avec respect des règles de base déjà édictées : lavage des mains et maintien à distance. Des aides aux plus modestes seront mises en place qui viendront répondre, nous l’espérons, aux besoins et à la demande des associations de solidarité. Les activités économiques pourront se poursuivre avec respect des règles de sécurité pour les salariés. Mais quid de celles qui ne sont pas réellement indispensables et qui continuent aujourd’hui malgré tout ? Dans le même temps, les mesures de chômage partiel et d’aides aux entreprises seront prolongées, les aides simplifiées. Un plan spécifique sera mis en œuvre pour les secteurs durablement affectés. A partir du 11 mai, une nouvelle période devrait s’ouvrir. Les crèches et les écoles rouvriront progressivement mais les universités resteront fermées jusqu’à l’été, de même que les lieux culturels. Mais qu’en est-il du plan d’aide nécessaire pour que l’école ne laisse personne de côté ? Et des mesures de sécurité à respecter ? Comment feront les enseignants ? Autant de questions qui se poseront dans les prochains jours et qui devront recevoir réponses. Les Personnes âgées, les personnes les plus fragiles seront testées en priorité mais devront restées confinées. Dans la foulée, toutes les personnes présentant des symptômes seront testées. Mais pas de dépistage massif pour tout le monde comme certains scientifiques le recommandaient pour le début de la période de déconfinement. Le Plan de l’après 11 mai sera débattu par les assemblées. Des investissements conséquents seront faits dans la recherche et les voies de traitements seront étudiées au maximum avec tous les essais cliniques possibles. La solidarité et des coopérations nouvelles seront mises en œuvre avec les pays d’Afrique qui verront leurs dettes annulées. Notre économie sera rebâtie + forte. « Sachons nous réinventer à partir des leçons de cette crise ». Un président qui tend la main et réclame la confiance. Pas sûr qu’il l’obtienne tant les politiques néolibérales menées, l’injustice sociale de ces dernières années ont laissé ranceur et amertume s’installer dans la population. Nous...

En savoir plus