Pass sanitaire, obligation vaccinale, le Président de la République et le Gouvernement choisissent la force plutôt que le débat démocratique et la persuasion !
Juil17

Pass sanitaire, obligation vaccinale, le Président de la République et le Gouvernement choisissent la force plutôt que le débat démocratique et la persuasion !

L’extension massive du « pass sanitaire » ainsi que la vaccination obligatoire pour plusieurs professions ont été annoncées par le Président de la République lors de son allocution du 12 Juillet 2021.Le gouvernement va donc proposer dès le 21 juillet un projet de loi « relatif à l’adoption des outils de gestion de la crise sanitaire ». Représentants du Mouvement des Progressistes et membres du Pôle Écologiste, nous avons fait le choix de nous faire vacciner dès que cela a été possible et avons appelé nos proches et nos familles à en faire de même. Nous avons partagé ce choix à travers les réseaux sociaux pour rassurer, tenter de convaincre au maximum et faire en sorte que l’accès à la vaccination se fasse autant que possible de manière libre et volontaire. Notre inquiétude est aujourd’hui grande au regard du durcissement des mesures annoncées autour de l’instauration du « pass sanitaire » et nous souhaitons faire part des vives émotions, réactions et manifestations exprimées par de très nombreux citoyens partout dans le pays. Le projet de loi permettra de subordonner l’accès des personnes à certains lieux, établissements, salles de spectacles ou événements à la présentation soit d’un dépistage virologique, soit d’un justificatif de vaccination, soit d’un certificat de rétablissement suite à la contamination par la COVID19. Depuis de nombreux mois, une grande majorité de nos concitoyen.es fait preuve d’un de civisme, courage, abnégation et de responsabilité face à la crise sanitaire et aux mesures prises pour enrayer l’épidémie. Nous aurions donc souhaité qu’une grande campagne de sensibilisation soit lancée autour des épidémiologistes et autres spécialistes du corps médical et de la Recherche pour rassurer l’opinion publique et convaincre plus encore de la nécessité d’une très large vaccination. Ce n’est pas le choix que le Président de la République a fait et nous le regrettons car le vote d’une telle loi et de telles mesures coercitives dans un climat de grande fragilité accroitra indéniablement la fracture sociale et démocratique que nous vivons déjà. Un manque de persuasion et un autoritarisme exacerbé qui font craindre hélas de nouveaux débordements lors des prochaines actions citoyennes.Et unprojet de loi tout à fait contraire aux déclaration d’Emmanuel MACRON qui affirmait jusqu’alors être « contre la vaccination obligatoire »et vouloir privilégier la confiance et la responsabilité. Pour nous, seule la voie du dialogue peut permettre de favoriser l’accès à la vaccination du plus grand nombre et faire en sorte que nous surmontions ensemble la difficile épreuve de cette crise sanitaire. Paris, Vienne, le 17 juillet 2021.                     François BECHIEAU, Secrétaire national du MDP Ludovic HERBEPIN, Délégué MDP...

En savoir plus
Le 27 juin, votez pour l’écologie et la solidarité ! Faisons barrage au Rassemblement national !
Juin23

Le 27 juin, votez pour l’écologie et la solidarité ! Faisons barrage au Rassemblement national !

Les résultats du 1er tour de scrutin des élections régionales et départementales de dimanche dernier ont révélé plus encore et de manière extrêmement marquante la fracture grandissante entre le monde politique et les citoyen.nes de notre pays.  Après les municipales de 2020, l’énorme taux d’abstention, 66,7 % – soit près de 7 électeurs.trices sur 10 – est un nouvel échec pour notre démocratie ! Les citoyens.nes ne croient plus en leurs elu.es ! Les formations politiques – toutes tendances et sensibilités confondues – ont une lourde responsabilité ! Petits calculs politiciens hors de toutes convictions et cohérence politique, entre-soi d’une classe politique qui se suffit à elle-même, mépris des partenaires politiques…il y a urgence qu’un sursaut démocratique et citoyen se manifeste ! Le Mouvement des Progressistes, rassembleur et fidèle à ses convictions d’écologie populaire, de solidarité et de justice sociale, participera au lendemain du 2e tour aux débats qui devront avoir lieu. Au-delà de l’abstention massive, les écologistes et la gauche, rassemblés, sont en mesure de l’emporter dans plusieurs régions ou de participer au contre-pouvoir nécessaire face à la droite.  Le Mouvement des Progressistes se réjouit des listes de rassemblement qui ont pu être constituées pour le 27 juin. Tout particulièrement en Ile-de-France où le rassemblement inédit conduit par Julien BAYOU, avec Audrey PULVAR et Clémentine AUTAIN, est en mesure de l’emporter face à la droite réactionnaire de Valérie PECRESSE. Également en Auvergne-Rhône-Alpes, où les listes écologistes et socialistes, respectivement conduites par Fabienne GREBERT et Najat VALLAUD-BELKACEM, ont fusionné face à la liste de la droite ultra radicale conduite par Laurent WAUQUIEZ. En Grand Est, le MDP regrette qu’un accord n’ait pu se concrétiser entre la liste des écologistes conduite par Éliane ROMANI et celle du Parti socialiste conduite par Aurélie FILIPETTI. Engagé dès le 1er tour auprès d’Éliane ROMANI, le MDP lui renouvelle sa confiance pour le second tour de scrutin. En PACA, le barrage à l’extrême-droite est une exigence impérative. Au-delà de la déception des progressistes de PACA, engagés pour le 1er tour auprès de Jean-Laurent FELIZIA, il est impératif,  pour barrer efficacement la route au RN, de choisir le vote pour Renaud MUSELIER. Pour l’Ile-de-France, le Mouvement des Progressistes appelle l’ensemble de ses membres et ami.es à voter massivement et à faire voter pour la liste Le rassemblement pour l’écologie et la solidarité conduite par Julien BAYOU. Pour Auvergne-Rhône-Alpes, le MDP appelle l’ensemble de ses membres et ami.es à voter massivement et à faire voter pour la liste Ensemble, l’écologie c’est possible conduite par Fabienne GREBERT. En Grand Est, le MDP appelle l’ensemble de ses membres et ami.es à voter massivement et à faire voter pour la liste Il...

En savoir plus
La plateforme du projet écologiste pour 2022 est ouverte !
Avr13

La plateforme du projet écologiste pour 2022 est ouverte !

Lors d’une conférence de presse tenue en visioconférence lundi 12 avril, les cinq formations constitutives du Pôle écolo – EELV, GENERATION.S, CAP ECOLOGIE, GENERATION ECOLOGIE et le MOUVEMENT DES PROGRESSISTES – ont présenté leur plateforme commune pour la construction d’un projet écologiste pour 2022. Un projet qualifié d’avenir, fédérateur , portant l’espoir d’une alternative écologiste, sociale, solidaire, démocratique et inclusive par François BECHIEAU, secrétaire national du MDP. La plateforme du projet écologiste pour 2022 est désormais ouverte pour construire une France plus juste, plus verte et plus ouverte !...

En savoir plus
Le rassemblement des écologistes pour redonner espoir et confiance !
Fév01

Le rassemblement des écologistes pour redonner espoir et confiance !

Intervention de François BECHIEAU au Conseil Fédéral d’EELV Dimanche 31 janvier 2021 Cher.es ami.es d’Europe Ecologie Les Verts, Cher.es ami.es partenaires du Pôle écologiste, Je suis très heureux d’être présent à vos côtés aujourd’hui pour présenter aussi clairement que possible le Mouvement des Progressistes et marquer notre attachement à la construction de ce large rassemblement des forces écologistes à laquelle nous participons maintenant depuis près de deux ans. Permettez-moi de revenir dans un premier temps sur l’histoire récente de mon mouvement et sur son esprit. Le 4 novembre 2009, il y aura bientôt 11 ans, le Mouvement Unitaire Progressiste était créé. Nous avions parlé à l’époque de « l’émergence d’une nouvelle force progressiste et transformatrice en rupture avec le productivisme exacerbé ». Pour « agir, rassembler les uns et les autres dans l’élaboration commune d’une alternative progressiste au néolibéralisme, dans l’élaboration d’un programme de profonde transformation sociale. » « Un projet qui puisse un jour prochain être porté au gouvernement, et qui s’inspire directement des aspirations, des revendications et des luttes de toutes les forces vives de notre pays ». Nous souhaitions « contribuer à la construction d’une société nouvelle, post capitaliste, fondée sur le progrès social, la préservation du potentiel humain et écologique de la planète, le développement de la recherche et de l’éducation, la démocratie politique et économique, la suppression de toutes les armes de destruction massive. » Nous souhaitions un nouveau mouvement pour rassembler très largement et contribuer à co-construire « une véritable politique de gauche, écologiste, de progrès, de lutte contre les inégalités, pour l’emploi, le bien être, la connaissance… » Nous souhaitions un mouvement de rassemblement, unitaire, de transformations profondes de la société. Les bases de notre mouvement, son esprit – très ouvert et résolument porté vers la construction d’une alternative écologiste, sociale et solidaire – étaient ainsi posées. Aujourd’hui,cela n’a pas changé et notre volonté de rassemblement en vue de construire une alternative crédible écologiste, sociale et solidaire, s’est amplifiée avec la gouvernance Macron. Cela nous a conduit à participer pour l’élection européenne de 2019 à Urgence Ecologie aux côtés de nos amis de GENERATION ECOLOGIE. Et ce même esprit très fédérateur nous a conduit à rejoindre notre pôle écologiste commun dès le début de l’été 2019. J’avais parlé à l’époque, le 9 juillet, lors d’une conférence de presse organisée devant l’incinérateur d’Ivry-sur Seine, d’un compromis historique des écologistes. Après les belles victoires remportées aux élections municipales l’an passé, la vague verte, je reste convaincu que ce compromis historique, ce rassemblement des forces écologistes que nous souhaitons et que nous sommes en train de construire, sera demain la seule façon de renverser démocratiquement la gouvernance actuelle, de porter l’écologie politique au...

En savoir plus
Evacuation d’un campement de réfugiés place de la République à Paris – Face à la répression, défendons l’Etat de droit et les libertés fondamentales !
Nov24

Evacuation d’un campement de réfugiés place de la République à Paris – Face à la répression, défendons l’Etat de droit et les libertés fondamentales !

Alors que la majorité LREM de l’Assemblée nationale s’apprête aujourd’hui à voter la très controversée proposition de loi sur la sécurité globale, les images de l’évacuation sans ménagement et avec une violence extrême d’un campement de réfugiés place de la République à Paris nous rappellent l’exigence de défendre avec fermeté la liberté de la presse et les droits fondamentaux. Réfugiés, journalistes, élus, citoyens solidaires malmenés, violentés par des forces de l’ordre sans complexe ni retenue, mais dans quel monde vivons-nous aujourd’hui ? Des images choquantes de l’avis même du ministre de l’Intérieur, Gérald DARMANIN, des images qui viennent démontrer que la liberté de la presse est impérieuse et qu’elle ne peut venir recevoir de limites de personne, et surtout pas d’un pouvoir déliquescent à l’incompétence flagrante. Le Mouvement des Progressistes condamne fermement les violences et exactions commises lundi soir place de la République à Paris lors de l’évacuation d’un camps de réfugiés et rappelle sa solidarité et son soutien aux réfugiés. Il y a urgence que des solutions pérennes d’hébergement et de logement soient trouvées pour que notre pays accueille dans la dignité celles et ceux qui ont pour beaucoup fuit des situations dramatiques et inhumaines. Il y a urgence que la sérénité revienne dans notre pays et que les droits et libertés fondamentaux redeviennent l’exigence première de notre République et de toutes et tous ! Le Mouvement des progressistes y veillera ! François BECHIEAU, Secrétaire national du MdP, Adjoint au maire du 19e arrondissement de Paris, Conseiller à la Métropole du Grand...

En savoir plus
L’écologie, sociale et solidaire pour toutes et tous : une priorité pour aujourd’hui…et pour demain !
Sep21

L’écologie, sociale et solidaire pour toutes et tous : une priorité pour aujourd’hui…et pour demain !

Motion d’orientation adoptée le samedi 19 septembre 2020 à l’unanimité lors de l’Assemblée Générale annuelle du Mouvement des Progressistes Depuis de nombreuses années les scientifiques font le constat implacable de l’accélération du changement climatique qui menace notre civilisation. A cette réalité, s’ajoutent non seulement le creusement des inégalités sociales mais aussi une terrible dégradation des conditions de vie, conséquences de la domination d’un modèle économique qui n’a que trop duré et repose aujourd’hui sur la prédation des ressources et l’exploitation sans limite du vivant.  Depuis l’automne 2018, la succession des mobilisations d’une ampleur inédite à travers le monde, la jeunesse pour le climat, les mobilisations sociales, les gilets jaunes, mais aussi les mobilisations féministes ont été le point de convergence d’une prise de conscience collective : Il apparait clairement indispensable d’engager une transformation profonde du système économique et social, tant celui-ci dérègle le climat, diminue la biodiversité, accroit les inégalités sociales et territoriales et atrophie la puissance publique.  Face à cela, la gouvernance actuelle, celle de Messieurs MACRON et CASTEX, est incapable de prendre la mesure du changement à opérer et reste adepte d’un statu quo néoliberal en essayant de leurrer l’opinion publique par des mesurettes et concilier l’inconciliable politique du ruissellement productiviste obligé. – Elle parle de développer un peu plus les réseaux de train régionaux, mais en même temps elle organise les contournements autoroutiers des agglomérations ;  – Elle dit souhaiter plus de bio dans les cantines, mais en même temps elle soutient une agriculture intensive et les filières agro industrielles. Et elle entend ré-autoriser l’usage des néonicotinoïdes et plus généralement des pesticides de synthèse quand toutes les études montrent la nocivité de ces substances qui empoisonnent non seulement la biodiversité, l’environnement mais aussi l’humain à travers l’alimentation impropre à laquelle elles conduisent. La pandémie de Covid-19 illustre les vulnérabilités de ce modèle dévastateur. Elle provoque une crise économique et sociale sans précédent et accentue l’urgence d’agir pour organiser notre résilience, respecter le vivant, relocaliser l’économie, renforcer les services publics et tous les métiers du lien social, transformer la fiscalité et la rendre plus juste, renforcer la protection sociale, réinventer le travail. Autant de chantiers qui s’ouvrent à nous et auxquels nous devons répondre. Ce besoin de transformation, cette attente d’un nouveau mode de vie se sont traduits dans la rue et dans les urnes. Des marches pour le climat aux récentes élections municipales, l’écologie politique s’impose désormais dans notre pays. C’est une première victoire dont le Mouvement des Progressistes, partie prenante du pôle des écologistes, se réjouit et se félicite ! Soyons les acteurs de la transformation : La poussée de l’attente écologique et de plus grande...

En savoir plus