Guerre au Yemen : Sébastien NADOT demande l’arrêt des ventes d’armes à l’Arabie Saoudite
Fév26

Guerre au Yemen : Sébastien NADOT demande l’arrêt des ventes d’armes à l’Arabie Saoudite

Dans une interview donnée le 23 février à l’émission QUOTIDIEN de Yann BARTHES sur TMC, Sébastien NADOT, député et porte-parole national du Mouvement des Progressistes (MdP), a clairement réclamé l’arrêt des ventes d’armes par la France à l’Arabie Saoudite. Des armes françaises utilisées chaque jour par l’Arabie saoudite et les Emirats arabes Unis pour bombarder les populations civiles du Yémen. Une émission à revoir sur le site de Sébastien...

En savoir plus
Sébastien NADOT, nouveau député de la 10e circonscription de Haute-Garonne
Jan15
En savoir plus
Circulaire Collomb : le député LREM haut-garonnais Sébastien Nadot veut une politique migratoire “mieux gérée”
Jan12

Circulaire Collomb : le député LREM haut-garonnais Sébastien Nadot veut une politique migratoire “mieux gérée”

Député LREM de la 10e circonscription de Haute-Garonne, Sébastien Nadot monte au créneau contre la circulaire Collomb et le projet de loi asile et immigration qui se prépare. Ce proche de Robert Hue estime que le gouvernement fait fausse route à vouloir faire la chasse aux migrants. En début de semaine, Sébastien Nadot a posté ses voeux sur internet. Il appelle clairement le gouvernement à changer son approche dans le futur projet de loi. Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb propose de réduire les délais de demande d’asile, d’évaluer la situation des migrants en envoyant des agents les interroger directement dans les centres d’hébergement d’urgence. Le ministre de l’Intérieur comme le Premier ministre affirment qu’il s’agit d’offrir une “meilleure prise en charge des demandeurs d’asile… Mieux accueillir et mieux renvoyer”. Le député LREM haut-garonnais n’est pas convaincu. Sébastien Nadot est aussi membre du Mouvement des progressistes, courant proche de l’ancien communiste de Robert Hue. Il appartient donc à l’aile gauche de la majorité. “Il y a un traitement européen qui est absolument indispensable. Ca fait 30 ans qu’on est dans la même politique pour traiter l’immigration. Il faut regarder l’avenir : on va avoir à gérer des migrants, il y aura des réfugiés climatiques en nombre, on ne va pas pouvoir stopper cela. C’est pas une circulaire comme celle-là qui règlera le problème” — Sébastien Nadot “Il faut réfléchir à la manière d’accueillir mieux. Et il y a quelque chose que l’on peut faire tout de suite : abandonner la circulaire Cresson de 1991 qui empêche les demandeurs d’asile en attente d’un titre de séjour de travailler. Elle est datée, on est dans une autre situation économique. Dans ma circonscription, il y a un restaurateur prêt à ouvrir un établissement mais il n’a pas la main d’oeuvre pour le faire. Donc il faut voir les métiers en tension. Le travail c’est structurant!” Laisser la main aux citoyens Sébastien Nadot fait un autre constat : “Quand on aide les migrants c’est mal perçu. Certaines personnes se retrouvent au tribunal quand elles aident à passer la frontière. Or la puissance publique est en difficulté aujourd’hui pour accueillir les migrants donc pourquoi ne pas s’en remettre aux individus généreux pour leur dire : ‘vous êtes libres ou pas d’aider ou accueillir les migrants’? La circulaire Collomb peut amener des migrants à ne plus aller dans les centres d’hébergement, à retourner dans la rue.” Le député haut-garonnais souhaite donc que le “délit de solidarité” soit aboli. Sébastien Nadot ne compte pas rentrer dans le rang si le texte n’évolue pas Pourrait-il refuser de voter la loi asile et immigration si elle reste en l’état ? Sébastien Nadot est...

En savoir plus
Sébastien Nadot (MUP) : ” Croire encore dans une politique de gauche “
Sep26

Sébastien Nadot (MUP) : ” Croire encore dans une politique de gauche “

Les élections sénatoriales qui se déroulent dimanche constituent la première participation à un scrutin pour le Mouvement unitaire progressiste (MUP) de Robert Hue dont le fils, Charles, est en troisième position sur la liste. Entretien avec la tête de liste, Sébastien Nadot. Dans quel état d’esprit vous présentez-vous ? Celui d’un homme qui s’inquiète de voir les fondamentaux de gauche bafoués. Une certaine déception de la gauche au gouvernement et le péril du Front national ont été les déclencheurs de mon engagement politique. En quoi la candidature du MUP se singularise des autres partis politiques ? Il n’y a pas d’engagement autre que des objectifs de progrès sociaux et humains. Affranchis des logiques partisanes, nous ne sommes prisonniers d’aucun engagement interne. Toutes nos propositions vont dans le sens de l’intérêt général. Notre singularité peut motiver un certain nombre de grands électeurs à nous accorder leur confiance. Nous voulons montrer que l’on peut encore croire dans une politique de gauche. Que pensez-vous de la réforme territoriale ? Il faut revoir complètement la méthode. Les principaux concernés n’ont pas été consultés. Les réformes subies, ça suffit ! Pourquoi pas supprimer les départements si les collectivités estiment que l’on peut lui substituer une organisation plus pertinente mais en l’état actuel des choses, cela me paraît impossible. Un article paru dans La dépêche le 26 septembre 2014. Recueilli par...

En savoir plus
Robert Hue invité de Radio Notre Dame : “L’essentiel, c’est la politique, ce n’est pas le pouvoir”
Sep26

Robert Hue invité de Radio Notre Dame : “L’essentiel, c’est la politique, ce n’est pas le pouvoir”

Robert Hue, Président du Mouvement Progressiste, était ce mardi 23 septembre l’invité de l’émission Le Grand Témoin sur Radio Notre Dame. L’occasion de revenir sur son parcours, sur le livre qu’il vient de publier aux éditions L’Archipel – Les partis vont mourir…et ils ne le savent pas ! – ainsi que sur la situation politique actuelle. Une émission à écouter ou ré-écouter en cliquant sur ce...

En savoir plus
Robert Hue : “Les partis vont mourir…Et ils ne le savent pas.”
Juil28

Robert Hue : “Les partis vont mourir…Et ils ne le savent pas.”

En avant-première, la couverture du livre de Robert Hue ” Les partis vont mourir…Et ils ne le savent pas ! “ Sortie le 20 août. Editions de L’Archipel. Ce nouvel essai – le premier depuis 15 ans ! – lui donne l’occasion de livrer un regard critique – voire autocritique – sur la crise existentielle qui secoue les partis politiques traditionnels. Il s’agit, à la fois d’un appel, mais aussi d’une contribution, à inventer ensemble des formes politiques inédites permettant un nouvel épanouissement de la démocratie et des individus. Dans ce nouveau livre, Robert Hue plaide résolument en faveur d’un renouveau majeur de l’idée de progrès : pour une révolution...

En savoir plus