Pourquoi Urgence Ecologie plutôt qu’EELV ?

Ce mercredi 10 avril, dans une salle de 2000 places, quartier étudiant de Lyon, s’est tenu le premier meeting de campagne des « Verts » pour ces européennes 2019.

Pour eux, il faut dépasser les états où chaque territoire européen doit être identifié. Au côté de leurs partenaires, Alliance Écologie Indépendant et Régions et Peuples Solidaire, un protectionnisme vert doit se tenir à l’intérieur de l’Europe.

Pour certain, coquelicot à la boutonnière, le parti prône un universalisme européen pensé et parlé.

Leur moteur ? L’humanisme.

Leur créneau ? Détoxifier l’Europe.

Leur but ? Changer les choses.

Leurs vampires ? Les lobbies, qu’ils tuent par la lumière de la vérité.

L’enjeu pour eux est dans l’urgence d’agir. Il faut donc construire une Europe qui agit pour l’intérêt général de la planète.

Nous, Mouvement des Progressistes (MDP), avec nos amis du Mouvement Ecologiste Indépendant (MEI) et ceux de Génération Écologie (GE), nous défendons la construction d’une Europe saine d’esprit et de corps, protégée par un organe central qui garantira aux 28 états membres une parole en équité, fraternité, en liberté d’expressions.

Nous détruirons les zombis capitalistiques et prônerons un régime où seront éliminées les salades, nous serons fleurs à la boutonnière !

Oui, notre progrès sera humain, déterminé, à l’écoute des peuples et des Nations !

Nous serons comme une eau bénéfique qui fera éclabousser une nouvelle ère européenne.

Oui, nous aspirons aussi à une Europe heureuse. On y sera ! L’espoir est là. Ensemble, semons !

Anne LAROUTIS, déléguée MDP du Vaucluse.

Auteur : Anne LAROUTIS

1 commentaire

  1. Ou la vision fédéraliste européenne, sauce lyonnaise, faussement écologique et humaniste, liberticide et manichéenne du politiquement progressiste incorrect !

    Publiez une réponse

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *