Procès de l’agent orange – Solidarité avec les victimes !

Ouverture du procès historique de l’agent orange : solidarité et justice pour les victimes du Vietnam, du Cambodge et du Laos.

Dès 1961, l’armée américaine a procédé à des épandages aériens de l’agent orange, puissant défoliant visant à détruire les cultures et la forêt. Ce poison, fabriqué par Monsanto et Dow chemicals, a permis d’éradiquer toute végétation avant que le napalm et les bombes à fragmentation ne tentent de mettre fin à la résistance contre l’impéralisme. Ce sont quelques 84 millions de litres qui ont été déversés en 10 ans, détruisant 43 % des terres arables et 44% de la forêt.

Alors que la guerre est terminée depuis 45 ans, on estime que trois millions de personnes souffrent encore des conséquences de cet écocide. En effet, la dioxine composante de l’agent orange, est une molécule très stable dans l’environnement, avec une forte affinité pour les lipides. Des cancers, lymphomes et leucémies, en résultent, mais aussi la cécité, le diabète et des malformations congénitales.

La compétence restaurée en 2013 en France du juge en matière de droit international permet enfin d’attaquer Monsanto et Dow chemicals.

Merci Madame Tran To Nga de dénoncer, au nom de l’humanité, ce crime de guerre.

Jean Couthures
membre du bureau national du Mouvement des Progressistes

Auteur : Jean Couthures

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *