Stop à l’indifférence ! N’ayez pas peur des migrants, des sans papiers, des démunis !

Dans la suite d’un de mes posts de soutien aux #GiletsNoirs occupant ce jour pacifiquement le Panthéon afin de marquer leur volonté d’une vie plus digne, mon petit échange de ce vendredi soir avec une internaute…

En règle générale, je supprime les expressions qui vont à l’encontre de notre fibre solidaire et sociale. Mais, là, cette façon de ramener la question des sans papiers, des migrants à la situation sociale de notre pays est tellement inquiétante. Je vous laisse apprécier…

Message reçu : “Ces actions sont organisées par des associations ou des collectifs qui ont été constitués pour défendre les droits des migrants certes, encore faut-il que ces migrants soient entrés légalement sur notre territoire .. En toutes circonstances. l’ordre public doit néanmoins être respecté, ce qui inclut des notions telles que sans être exhaustif, la sécurité, la tranquillité et la morale. Que dire des personnes sans abri occupant le domaine public, des immondices, jonchant sur le trottoir, des entrées d’immeubles occupées pendant des mois sans que les autorités en charge des services de nettoyage ou de la sécurité n’interviennent. La loi asile et immigration et son décret d’application doivent être appliqués et respectés, c’est à dire, un traitement des dossiers réduit à six mois, une immigration maîtrisée et une intégration réussie…”

Ma réponse :

Bonsoir, savez vous oh combien il est difficile aujourd’hui de rentrer légalement sur notre territoire ? Connaissez vous la situation d’extrême misère dans laquelle vivent des peuples entiers victimes de guerres, de conflits que nous entretenons, de situations économiques désastreuses ? De quelle morale parlez-vous ? De celle qui laisse des êtres humains vivre dans des conditions indignes ? La loi Asile et Immigration, loi scélérate à l’exposé des motifs fascisant, qui place les demandeurs d’asile comme une menace, a été décriée y compris dans les rangs de la Majorité En Marche. Oui, il y a beaucoup à faire dans notre pays pour réduire les inégalités et la fracture sociale, pour offrir une véritable insertion sociale à des sans abris, des sans travail, des « riens du tout » pour les subtils et intelligents du pouvoir en place…et alors ? L’exigence de solidarité nationale ne doit en rien cacher celle de la solidarité internationale ! Il est urgent de rétablir la vérité, les migrants, les sans papiers ne sont pas une menace pour notre pays, la menace est dans le système capitaliste et libéral qui place la cause économique et financière avant l’exigence humaine et écologique. Votre discours est celui de l’extrême droite, il n’a pas sa place sur ma page.

Auteur : François Béchieau

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Vous aimez ce contenu ? Partagez le !