Osons une refondation de la politique de la ville
Déc20

Osons une refondation de la politique de la ville

Près d’une quarantaine de députés, dont Cécile RILHAC, députée du Val d’Oise et membre du Comité national du Mouvement des Progressistes, élus des quartiers difficiles, apportent leur soutien à la politique qu’Emmanuel Macron veut mener pour réduire les inégalités sociales et territoriales. Quarante ans après son lancement, force est de constater que la politique de la ville, malgré de nombreuses réformes et certains succès locaux, n’a pas réussi à atteindre ses objectifs globaux de réduction des inégalités sociales et territoriales. Dans les quartiers prioritaires, le chômage atteint 25% (contre 9,5% dans l’ensemble de la France), l’emploi précaire concerne 21% des salariés (contre 13% en moyenne nationale) et 42% des foyers sont touchés par la pauvreté (soit trois fois plus qu’au niveau du pays). Les inégalités sociales persistent et se concentrent dans des territoires trop souvent délaissés, malgré 411 millions d’euros de crédits consacrés en 2017. Et la dégradation de la situation économique de la France, ces dernières années, ne peut expliquer à elle seule ces mauvais résultats. Trop souvent, les crédits dédiés à la politique de la ville viennent simplement compenser le désinvestissement d’autres institutions publiques. Il existe aujourd’hui une véritable relégation sociale, si bien que certains quartiers sont devenus des carcans où nos concitoyens sont comme «assignés à résidence». Trop longtemps, la République a reculé dans ces territoires. Face à l’urgence, le chef de l’État, lors de son discours de Tourcoing du 15 novembre, s’est engagé à poursuivre les actions structurantes de rénovation urbaine et de mobilité, de développement économique, et ce dans un seul objectif : améliorer concrètement la vie quotidienne des habitantes et des habitants des quartiers. Par ces chantiers d’envergure, la mobilité sociale et la réussite professionnelle des personnes seront favorisées. Nous partageons la vision du président de la République qui a lancé une «mobilisation nationale pour les villes et les quartiers», de l’ensemble des forces vives du pays : Etat, collectivités territoriales, entreprises, acteurs associatifs, mais aussi et surtout consultation citoyenne. «On réussira quand il n’y aura plus ce mot de politique de la ville, mais une ambition de toutes nos politiques publiques qui se déclinent dans les quartiers les plus en difficulté», comme l’a souhaité Emmanuel Macron. Nous voulons aussi porter une approche positive et changer le regard sur les quartiers populaires. «Il y a une chose qui accompagnera chaque jour le retour de l’Etat dans nos quartiers, c’est la considération», a résumé le Président. La République doit donner les mêmes droits à nos concitoyens, qu’ils habitent ou non dans les quartiers. Pour y parvenir tout en sanctuarisant les crédits, la politique de la ville doit être profondément refondée. Nous défendons le retour...

En savoir plus
Journée de carence : D’autres pistes existent pour réduire l’absentéisme !
Nov22

Journée de carence : D’autres pistes existent pour réduire l’absentéisme !

Sur proposition du Gouvernement, l’Assemblée nationale vient de rétablir la journée de carence dans la fonction publique. Une nouvelle prévisible, certes, mais une mauvaise nouvelle pour les progressistes. Une journée de carence, rappelons-le, mise en place en 2012 par la volonté de Nicolas Sarkozy puis supprimée en 2014 par celle de François Hollande. Au-delà des indéniables abus qui existent, que retiendrons-nous ? Que les fonctionnaires auront donc, dès le 1er janvier 2018, une journée de salaire en moins dès lors qu’ils seront malades. Une double peine en fait pour des agents malades. Une journée de salaire en moins qui ne sera nullement compensée contrairement à ce qui se passe pour ¾ des salariés du secteur privé qui bénéficient eux d’une compensation prévue par les conventions collectives. Absentéisme, mal-être au travail, d’autres pistes existent et doivent être réfléchies et développées ! Renforçons la formation au travail, prévoyons dès l‘embauche un plan de reclassement pour chaque agent recruté sur un poste à la pénibilité certaine, inscrivons le sport dans l’entreprise comme vecteur de mieux-être et de santé publique ! Toutes les récentes études, de l’INSERM et d’autres organismes, ont montré que la pratique d’une activité physique et sportive est facteur de mieux être, de cohésion d’équipe et qu’elle réduit même le développement de pathologies chroniques. Quelques rares collectivités ont déjà fait le pas en proposant à leurs agents deux heures de sport sur le temps de travail. L’expérience semble porter ses fruits et se poursuit. A l’approche des Jeux Olympiques de Paris 2024, faisons en sorte que cet évènement soit partagé par tous et mis à profit pour permettre l’accès au sport du plus grand nombre, à l’école, à l’université mais aussi dans l’entreprise. Et faisons en sorte que demain une telle disposition, jours de carence, n’ait plus à exister. Notre société a tout à y gagner ! François Béchieau, Secrétaire général du MdP Tags: ambition progressiste, François Béchieau, justice sociale, mdp, MDPLegislatives17, mouvement des progressistes, protection sociale, sécurité...

En savoir plus
Législatives à Marseille : le mdP en action.
Mar29

Législatives à Marseille : le mdP en action.

Le mardi 28 mars, les candidats et les adhérents du MdP, ainsi que leurs amis, ont été ravis d’accueillir à Marseille Robert Hue, Président du MdP, et François Béchieau, Secrétaire général du MdP. Cette journée a permis à nos invités de rencontrer le personnel de l’Hôpital Nord, confronté à de graves difficultés de moyens obérant la prise en charge des patients. En fin de matinée, une conférence de presse a eu lieu au restaurant « La Jungle », ce qui a permis à nos candidats de se présenter. Le mdP Marseille, fort de ces perspectives et de son équipe renouvelée, se met en action pour les législatives 2017 : 1ère circonscription : Vincent Mannone / Hamida Hamlaoui 4ème circonscription : Ferdinand Richard / Sidney Cadot-Sambosi 5 eme circonscription : Mimoun Akim / Hamitouche Nassima 7ème circonscription : Haouaria Hadj Chikh. Robert Hue s’est encore une fois exprimé sur son choix de soutenir Emmanuel Macron aux Présidentielles de 2017, le seul moyen de faire rempart à la droite de Fillon et au Front National, tant nous traversons une situation inédite de délitement de la vie politique française. “Pour ce qui me concerne, je ne suis pas devenu « macronophile » du jour au lendemain, loin de là. A bien des égards, il y a des points du programme de Macron que je ne partage pas. En revanche, sur la question du chômage, par exemple, il propose des actions concrètes qui me semblent simplement pleines de bon sens : ouvrir des droits au chômage pour les salariés qui démissionnent de leur poste, aux professions libérales, aux commerçants et artisans indépendants, aux agriculteurs, suppression du RSI. Si l’on prend le temps de lire complètement le programme, on voit bien que certaines propositions sont pertinentes.” Nous avions soutenu le mouvement « Changer la Donne » en 2014 pour les Municipales à Marseille, autour de la candidature de Pape Diouf. Nous poursuivons cette même démarche fédératrice de personnes qui viennent d’horizons professionnels et politiques très différents, mais qui se retrouvent sur un certain nombre de valeurs progressistes (rappelons que le MdP a été créé en 2009 avant que quasiment tout le monde ne s’accapare cette pensée !) : c’est ce que nous faisons très concrètement à Marseille et dans la région PACA (sur Avignon par exemple, où Robert se rendra le 14 avril prochain) en vue des législatives, bien sûr, mais surtout des municipales. Le MdP conserve son indépendance, sa libre pensée, sa volonté de rassembler toutes les bonnes volontés et les savoir-faire des femmes et des hommes qui veulent s’engager dans une démarche véritablement citoyenne. Nicolas Céléguègne, délégué régional MdP PACA Tags: Akim Mimoun, élections législatives, Ferdinand Richard, François Béchieau, Haouaria Hadj Chick, le pen, Marseille,...

En savoir plus