Le progrès au service de l'homme

Des réformes articulées autour de cinq axes

Axe 1 : Une reconstruction sociale autour des principes de justice sociale, d'égalité, d'accès aux savoirs et à la culture.
Axe 2 : La défense des libertés individuelles et collectives, de la tranquillité publique et d'une justice indépendante
Axe 3 : La définition d'une nouvelle éthique de la République et de la vie politique
Axe 4 : L'approfondissement de la démocratie sociale et citoyenne
Axe 5 : Le combat pour une mondialisation solidaire et pacifique

Ce que la Corse nous apprend de la France

La Corse se met en marge de la République. Messieurs TALAMONI et SIMEONI, qui ont remporté les élections, défendent pour « leur pays » 4 revendications : une autonomie renforcée, l’amnistie des « prisonniers politiques », la reconnaissance de la langue corse et la reconnaissance d’un statut de résident. Cette victoire révèle deux phénomènes : l’ envie fondamentale de changement – pas seulement d’alternance – se traduit par des votes de nature totalement différente selon les circonstances. En effet, quel point commun entre Donald Trump et Emmanuel Macron ? Juste un homme qui incarne le dépassement et la performance de soi-même en dépassant les vieux schémas politiques. A l’heure actuelle, le rejet des partis et des systèmes politiques traditionnels, qui s’observe dans de nombreux pays occidentaux et dans des régions se disant indépendantes comme la Catalogne, va permettre la montée des nationalismes. Un nationalisme que nous devons contrer en bonne intelligence collective et en bienveillance commune. Anne LAROUTIS, MdP Vaucluse – Avignon

Ce que Johnny nous apprend du politique

Je suis plutôt Bowie ou Freddy mais, hier, dans les rues de Provence, je n’ai fait qu’entendre des réflexions comme « il va nous manquer », « il n’y a plus de grands chanteurs en France », « maintenant, quand Rivers, Mitchell, Dutronc disparaîtont il ne restera plus que des chansons insipides à la radio ». Et quand un de vos proches, votre mère, ajoute « avec ton père, on a pleuré tout le long de la cérémonie, notre génération avec Johnny s’en va » alors on se met devant la télé vers 20h pour essayer de comprendre. Et je comprends une chose : c’est en ouvrant le plus possible son cœur qu’on rassemble le plus de monde autour de soi. Même notre président s’est rassemblé autour d’un chanteur devenu un mythe, « un Elvis à la Française ». Est-ce pour cela que notre président envoie notre premier ministre à Cahors mercredi prochain « pour y travailler » ? Y-a-t-il quelque chose de Johnny à se faire pardonner sur les territoires ? Franchement, je n’en sais rien. En attendant, j’écoute du Barry White sur mon IPOD !

De l’utilité de l’école, du social et de la culture française !

Il est certes difficile d’écrire aujourd’hui sur ces sujets suite aux récentes disparitions de Jean d’Ormesson et de Johnny Hallyday. Il n’en est pas moins que si nos dirigeants ne font pas d’efforts en ces domaines de l’école publique, de l’enseignement, du social, du suivi de la culture française qui en découle par la relève de l’éducation populaire, ces thèmes majeurs tomberont dans les oubliettes. Ce nivellement sociétal est-il simple stratégie politicienne actuelle ouvrant à plus de social à l’aube d’un prochain scrutin présidentiel et législatif français, à n’y croire… Parions plutôt sur l’humanisme bienveillant français, sur l’éducation et l’élévation de nos consciences humaines, notre émancipation collective et individuelle fondée sur notre chantre écolier, social et culturel français. Qu’espérer et animer de mieux pour notre peuple que sa réussite, basée sur ce triptyque républicain à développer d’urgence : école, social et culture ? Sans doute avec des modulations territoriales et régionales basées sur des champs d’emploi de circuits-courts et d’écologie participatifs, source d’inspiration citoyenne et de retour, très certainement actif, des Français à la politique, à leur politique qui les concerne… Haut les cœurs progressistes, citoyens et populaires. En cela, l’action d’Anne LAROUTIS avec les parents d’élèves de son quartier des Rotondes […]

Le SMIC doit rester unique et universel.

Dans quelques temps, si nous ne faisons rien, un salarié de l’automobile dans la région de Lille pourra avoir un SMIC différent de celui d’un autre salarié travaillant dans une autre région mais dans le même domaine. On ne change pas une équipe qui gagne. Déjà présents dans l’équipe d’experts nommée par François Fillon en 2009, ces technocrates et économistes concoctent un projet de remise en cause du calcul du salaire minimum (et sans encadrement sociologique). Nicolas Messyasz, Hanslucas, avec à leur tête Gilbert CETTE, le concepteur d’un SMIC par région et par âge, prônent un dumping social interrégional et intergénérationnel comme le connaissent si bien les pays anglos-saxons et l’Allemagne où il existe entre autre le « SMIC Jeune ». Le constat de Gilbert CETTE, professeur d’économie à Aix en Provence, est le suivant : le SMIC a été créé en 1970 dans un contexte de plein-emploi et de forte croissance. Aujourd’hui, c’est la crise. Le SMIC doit être réformé afin, d’ailleurs, de le rapprocher de ce qui existe dans les autres grands pays développés. Sur les 35 pays de l’OCDE, 27 ont un salaire minimal national. Dans 4 d’entre eux, ce salaire minimum est automatiquement indexé sur les […]

Le MdP se lance à Nice…et Avignon !

Une bien agréable rencontre progressiste s’est tenue à Nice ce vendredi 1er décembre 2017 au restaurant Casa Nissa. L’occasion d’échanger et de débattre de l’actualité mais aussi de thématiques aussi diverses que l’éducation, la culture, la solidarité, l’emploi…tout cela dans une ambiance conviviale et amicale en présence d’Eric MURET (MDP Alpes-Maritimes, Nice) et d’Anne LAROUTIS (MDP Vaucluse, Avignon). Le matin, Anne LAROUTIS, également représentante des parents d’élèves sur Avignon, avait participé au Rectorat à la coordination du « hapening » pour demander le maintien des emplois CAE CUI administratifs. La Provence, La Marseillaise, Vaucluse Matin et France Bleu Vaucluse étaient présents. Les prochaines rencontres progressistes auront lieu : – Sur Nice, les vendredis 12 janvier et 2 février à 17h30 au restaurant Casa Nissa – Sur Avignon, le samedi 27 janvier à 12h30 au Bar Chez Françoise et le vendredi 23 février à 19h30 au bar de la Place Pie. Contact sur Nice : Eric MURET – 06.21.15.96.23 – www.ouiauprogres.over-blog.com Contact sur Avignon : Anne LAROUTIS – 06 98 12 05 39 – https://lesprogressistes84.wixsite.com/progressistes84

Pour la préservation des races animales menacées de disparition

Frédéric BOUCHAREB, Docteur vétérinaire, spécialiste de sécurité alimentaire, membre du Comité national du MdP, est intervenu auprès du Ministre de l’agriculture et de l’alimentation sur le risque de disparition d’une centaine de races animales française si aucune mesure de préservation n’est prise. S’associant à cette démarche, Sébastien NADOT, député et porte-parole national du MdP, est quant à lui intervenu auprès du ministre de la transition écologique et solidaire. Les progressistes du MdP marquent là leur attachement à un pan de notre patrimoine national mais aussi à la préservation de la faune et de la flore de notre pays. Monsieur le Ministre, Un peu plus de cent races animales Françaises, fermières pour l’essentiel, se trouvent aujourd’hui menacées de disparition. Ces espèces, dites « races animales à faible effectif », souvent victimes d’une absurde standardisation, ne doivent leur salut précaire qu’à des associations qui se battent dans nos régions avec la rage du désespoir. A l’image de la poule naine « Pictave », poule préférée des rois de France en raison de ses qualités de couveuse exceptionnelle, ou encore de la chèvre Provençale, c’est un patrimoine inestimable car irremplaçable qui est menacé d’extinction. Ce patrimoine, peu connu et pourtant indissociable de l’histoire […]

CAE CAI et après ? Quels moyens pour nos écoles ?

Sur le Vaucluse, la plupart des personnes recrutées comme secrétaires au sein des écoles élémentaires partiront bientôt. La raison ? Leurs contrats précaires – CAE CUI – se terminent et aucun budget n’a été prévu pour leur renouvellement. Alors que, jusqu’en avril dernier, le ministère pour l’emploi publiait chaque semestre une circulaire fixant le volume global de contrats aidés (CUI-CAE, CUI-CIE, Contrat avenir) attribué à chaque région, les préfets ont reçu au mois d’août l’ordre d’en finir avec les contrats aidés à destination des entreprises. Ces contrats devant être désormais réservés à l’Etat, aux collectivités locales ainsi qu’à certaines associations . Au budget 2017, 110 000 contrats aidés avaient été prévus pour l’Education nationale, une «enveloppe» allouée afin d’assurer la rentrée scolaire et «assurer l’accompagnement des enfants handicapés». Mais cela était sans compter le mécontentement de la ministre du travail actuelle, Muriel PENICAUD, qui, en septembre dernier, a qualifié ces contrats aidés  de «  coûteux » et « inefficaces », et a demandé leur diminution dès le second semestre 2017. Dans certaines académies, les instructions sont d’ores et déjà appliquées. Dans les Bouches-du-Rhône, le Var, la Gironde ou encore le Cher, les rectorats ont déjà suspendu tout renouvellement et tout nouveau recrutement. De […]

L’Europe et le glyphosate

L’Union Européenne vient de renouveler pour une durée de cinq ans la licence d’exploitation des produits à base de glyphosate. C’est une triste décision qui va à l’encontre de ce que nous attendions. Heureusement, en France, le glyphosate est aujourd’hui déjà interdit d’utilisation dans les espaces publics. Il le sera pour les particuliers à partir de 2019. Cécile RILHAC, Députée, membre du Comité national du MdP

Epée de Damoclès au-dessus des départements

Attention, la rigueur automnale est aussi dans les chiffres. Si nous prenons un exemple, le département du Vaucluse, ce territoire va connaître un abaissement du budget alloué par l’ Etat. Alors que tout département doit cofinancer l’aide personnalisée d’autonomie (APA, en faveur des personnes âgées dépendantes), le RSA (revenu de solidarité active) et la PCH (prestation de compensation du handicap). D’après l’Assemblée des départements de France (ADF), cela représente 10% des budgets départementaux. Les recettes ne suivent pas. L’État a augmenté qu’insuffisamment ses dotations. Et alors, les départements jouent à des jeux de grattage, comme nous, les simples concitoyens. Si nous prenons le 84 comme principe de base, le budget de fonctionnement et de 669, 1 millions d’euros alors que les recettes ne sont que de 582,1 millions d’euros. L’investissement jusqu’en 2028 ne sera basé que sur la « vente des bijoux de famille » et l »aide à l’urgence représentera 65061€ sur le Vaucluse pendant que les autres départements de France toucheront en tout la somme de 200 millions d’euros. L’objectif du gouvernement est de se subsituer à la Française des Jeux au niveau des départements : il souhaite passer une contrat avec les départements le principe suivant : ‘un département reçoit un budget […]

  Les chômeurs tous des entrepreneurs ?

A l’heure actuelle, la mode à Pole Emploi est de mettre les chômeurs dans des formations d’entrepreneurs. Pourtant, en France, peu de gens travaillent. Suivant les recherches de Jean TIROLE directeur de la Toulouse School of economics (TSE), la France a un faible taux de travailleurs dans la tranche 24-64 ans, inférieur à 10 points à ceux de la Norvège, Scandinavie, Finlande. En résumé, quand on n’est jeune on n’a pas d’expériences. Quand on est vieux on en a trop ou… Pas assez ! (précarisation du travail). C’est pourquoi on a un chomâge structurellement élevé par rapport à nos voisins européens. Et ce, depuis 50 ans. Les statistiques ne prennent pas en compte le «chômage déguisé» des travailleurs découragés, qui ne s’inscrivent plus à Pôle Emploi. Ils sont, par exemple, sur un « RSA SOCLE » (un système qui serait à redéfinir pour inciter les entreprises à « prendre » des chômeurs en contrats non précaires) et des emplois financés par des aides publiques. En conclusion, les emplois sont en France de mauvaise qualité. Suivant les recherches de Jean TIROLE : depuis 2012 ; 82 % de création d’emploi sont en CDD, non transformé en CDI. Si on prend l’exemple du « Socle RSA » qui permet de protéger dans […]

Vous êtes d’accord, en colère, déçu, satisfait ? Exprimez-vous !
Postez un article
  • L'article du mois

Journée mondiale de lutte contre le Sida : Notre pays et la communauté internationale doivent intensifier les efforts !

A la veille de la Journée mondiale de lutte contre le SIDA, Sébastien NADOT et Cécile RILHAC, députés et membres du Comité national du MdP, ainsi que Robert HUE, membre honoraire du Parlement et président fondateur du MdP, étaient [...]