Le progrès au service de l'homme

Des réformes articulées autour de cinq axes

Axe 1 : Une reconstruction sociale autour des principes de justice sociale, d'égalité, d'accès aux savoirs et à la culture.
Axe 2 : La défense des libertés individuelles et collectives, de la tranquillité publique et d'une justice indépendante
Axe 3 : La définition d'une nouvelle éthique de la République et de la vie politique
Axe 4 : L'approfondissement de la démocratie sociale et citoyenne
Axe 5 : Le combat pour une mondialisation solidaire et pacifique

Nous voulons des Coquelicots – L’appel anti glyphosate de France

Tous les premiers vendredis de chaque mois, nous, citoyens de France, battons le pavé devant nos mairies pour faire signer cet appel afin qu’il n’y ait plus de « glypho » dans notre pays. On a beau nous répéter que cela n’est pas dangereux, nous pensons qu’il n’y a pas de fumée sans feu, à savoir que si, dans certaines zones rurales, des enfants naissent sans bras, main ou jambe, c’est qu’il y a une anguille sous roche à savoir un tracteur qui passe avec son lot de pesticides par-dessus les plantes… Depuis 8 mois, cet appel a récolté 653 093 signatures, l’objectif étant d’en obtenir au moins 850 000. Pourquoi ? Car, en France, la nature y est défigurée. Le tiers des oiseaux ont disparu, la moitié des papillons en vingt ans; les abeilles et les pollinisateurs meurent par milliards; les grenouilles et les sauterelles semblent comme évanouies ; les fleurs sauvages deviennent rares. Et tout cela en à peine 44 ans. Ce monde s’efface et chaque couleur qui succombe, chaque lumière qui s’éteint par une douleur définitive si nous n’y faisons rien ! Cela suffit ! Exigeons de nos gouvernants l’interdiction de tous les pesticides de synthèse en France. Assez de discours, des actes ! […]

Un frexit ou un ICE ?

En 2016,  L’ancien premier ministre écossais, Alex Salmond, avait prévenu : la meilleure façon de faire campagne en faveur du maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne était de « créer l’enthousiasme pour l’Europe ». On en est loin. Et désormais, le vote en faveur d’un « Frexit », gagne du terrain beaucoup de français se disent « une Europe, mais pour quoi faire ? » ou remette simplement le système en cause. En France on ne pourrait pas car « Notre Constitution permet de recueillir l’avis des Français mais seulement sur un texte », nous explique Michel Lascombe, professeur de droit constitutionnel à l’IEP de Lille. Il faudrait donc préparer un projet de loi « visant à autoriser la sortie de la France de l’UE » suivant l’article 50 du Traité sur l’Union européenne » (celui qui prévoit la possibilité de divorcer de l’Europe). A ce moment-là, le Premier ministre l’Assemblée nationale et le Sénat pourrait demander au Président de la République la tenue d’un référendum. Et le résultat s’imposerait (alors qu’il n’est que consultatif au Royaume-Uni). Si les parlementaires le souhaitaient pour « faire un frexit », ce serait un référendum d’initiative partagée suivant la loi du 6 décembre 2013 mais ça ne fonctionnerait pas car ce serait une proposition de loi. Toutefois, l’Europe permet […]

Un homme, un combat, une vie.

J’ai souhaité participer à l’hommage niçois à Julien Lauprêtre, Président du Secours Populaire Français. Il est, parfois, des moments dans la vie où, si la terre tremble, des mots d’amour et solidarité transcendent l’existence. Je suis, ce qu’ils appellent pudiquement, un bénéficiaire. J’ai voulu être présent personnellement à cet hommage. J’ai lu son parcours : époustouflant d’humanité et d’engagement social et citoyen pour la paix, les oeuvres solidaires et les combats sociétaux ! J’ai entendu les discours officiels d’hommage niçois. Je peux vous dire que j’étais ému devant tant d’humanité, de courage et de simplicité dont hommage était rendu à ce grand homme que je ne connaissais pas. Je retiendrai, sans doute toute ma vie, les mots de conclusion de Patrick ALLEMAND, Conseiller municipal et territorial niçois : construire un autre monde. L’article reproduit de la presse locale ce jour ne les cite pas. Mais sa conclusion était là : Place Garibaldi, tout un symbole. Je voudrais continuer ce combat, dans la réalité sociale actuelle dévastée. L’un des responsables a autrement conclu : ce président, on voulait le suivre… Sincèrement vôtre. Eric MURET 06100 Nice Citoyen progressiste français et européen 06.21.15.96.23 http://ericmuret.wifeo.com

Quand l’urgence écologique et sociale se rejoignent, l’espoir né

Bonsoir, petit rappel pourquoi il me semble pertinent de s’associer avec des mouvements écologiques et pourquoi il est inutile d’opposer revendications sociales et écologiques. Les écologistes souhaitent sortir du système capitaliste responsable du réchauffement climatique. Nous souhaitons sortir de ce même système responsable de l’accroissement des inégalités. (Et du réchauffement climatique qui accroît lui aussi les inégalités…) Finalement que ce soit pour la justice sociale ou climatique, le système capitaliste est toujours le responsable. Coupable d’épuiser à la fois les ressources de la planète et les ressources humaines. Mais serions nous assez nombreux et assez fort pour proposer un autre modèle de société durable sans les écolos (c’est à dire s’il n’y avait pas le réchauffement climatique ?) Hélas je ne pense pas donc nous devons nous réjouir de ces soutiens et oeuvrer ensemble dans le même sens pour faire pencher l’opinion du plus grand nombre et rendre possible un nouveau modèle de société indispensable à notre survie à tous car au dessus de 2 degré c’est l’anarchie assurée… Petit slogan Le capitalisme est mort vive le capitalisme ! Et là au lieu de dire pourquoi on se bat contre, on explique tous les bons côtés de celui ci et […]

Laissons Notre Dame aux Riches !

Des villes comme Avignon donnent des sommes énormes de subvention à Notre Dame, ce qui, pour nous, simples citoyens vivants dans des difficultés, pose indéniablement des questions. Certes, il faut bien sauver le soldat Notre Dame, mais à quel prix ? Ces dons divisent, ils sont sans concertation avec les populations. Si nous prenons le cas de ma ville de résidence, la générosité de la collectivité locale est critiquable car on aurait pu en donner moins et consacrer ce budget pour : s’occuper de l’ intergénérationnel des quartiers, aider les clubs sportifs, aider les petits commerces, valoriser le centre-ville et le périphérique qui font aussi qu’une ville est attrayante, restaurer le patrimoine départemental ou régional… etc. Il y a selon moi bien mieux à faire que d’être juste solidaire de cette belle cause qui a déjà reçu bien plus qu’il ne lui en faut… Les impôts locaux sont destinés aux villes et au bon fonctionnement des services, pas à restaurer Notre-Dame de Paris ou juste une plus petite partie. Car, dans notre coin, l’abbaye de Sénanques attend elle aussi des personnes physiques ou morales à son chevet pour lui permettre de retrouver sa splendeur passée. En tant que deleguee des Progressistes du […]

La politique spatiale indienne : Vers une politique de puissance !

L’Inde et son controversé Premier Ministre, Narendra Modi, entame dans les jours à venir un marathon électoral propre aux caractéristiques géographique et démographique de la « plus grande démocratie du monde ». De nombreux enjeux traversent cette élection : Relation Inde-Pakistan, Retour de l’influence du Parti du Congrès, validation de la politique et du discours nationalo-hindouiste du parti au pouvoir le BJP… Mais au-delà de ces aspects, intéressons-nous à une question très peu présente dans les débats liés à l’Inde et pourtant riches d’enseignements sur la puissance nouvelle de New-Delhi : La politique spatiale Indienne. En effet, en ce printemps 2019 (Le 1er avril exactement), l’organisation indienne de recherche spatiale (ISRO) a procédé au tir réussi de son lanceur Polar Satellite Launch Vehicle (PSLV). Outre une trentaine de satellite, occidentaux pour la plupart, il transportait aussi un satellite Indien de dernière génération appelé « Electro-Magnetic Intelligence Satellite » ou EMISAT dédié notamment en renseignement militaire. Cette réussite Indienne du 1er avril s’accompagne d’une performance technologique et spatiale réalisée trois jours avant, soit le 29 mars 2019. Le tir réussit d’un missile antisatellite (A-Sat) abattant un satellite cible indien à 300 kilomètres d’altitude. Le pays de Gandhi entrant ainsi dans un […]

Dominique Bourg : “Nous sommes pris entre la machoire du système Terre et celle du système économique”

Nous sommes pris entre la mâchoire du système terre et celle du système économique. Quel coté choisissez vous? #UrgenceEcologie @bourg_d @UEcologie @delphinebatho @Sebastien_Nadot pic.twitter.com/zIvWJGHPHX — Pierre Vernhes (@pi_ver) 20 avril 2019

Dominique Bourg : “Une fois un certain standard matériel acquis, le déterminant du bien-être, c’est le temps passé avec nos proches”

“Une fois un certain standard matériel acquis, le déterminant du #bienêtre c’est le temps passé avec nos proches” #UrgenceEcologie @bourg_d à #Toulouse @UEcologie @delphinebatho pic.twitter.com/8bgG8raV20 — Pierre Vernhes (@pi_ver) 20 avril 2019

Le Tibet : Loin des yeux, loin du cœur

« Free Tibet! », «Free Tibet!”,«Free Tibet!” L’écho de slogans favorables à la cause Tibétaine résonne encore (très peu) à nos oreilles occidentales. Le dernier séjour du chef de l’Etat Chinois en France en fût un révélateur puissant. Les multiples liens que l’hexagone tente de construire avec la Chine font passer les revendications et le soutien à la cause Tibétaine au second plan. Cette situation n’est d’ailleurs pas l’apanage de la France. Tous les pays qui souhaitent avoir des relations d’affaires avec Pékin savent qu’ils doivent faire profil bas sur cette question, que la Chine considère comme une question de politique intérieure. Comme l’a récemment développé la revue The Diplomat, « la résistance à l’occupation chinoise se poursuit au Tibet, mais sa visibilité en Occident semble avoir nettement diminué depuis les années 1990 ». Deuxième fournisseur et septième client de la France, l’Empire du Milieu accroît petit à petit sa capacité d’influence sur notre politique extérieure. La vente de 300 Airbus à l’entreprise China Aviation Supplies, pour un montant de 32 milliards d’euros, justifie notre discrétion sur la question du Tibet et plus globalement sur les droits de l’homme en Chine. La leçon de 2008, annus horribilis pour les relations […]

Vous êtes d’accord, en colère, déçu, satisfait ? Exprimez-vous !
Postez un article
  • L'article du mois

Discours de politique générale du Premier ministre : Des mots, encore des mots et une déclaration très droitière anti service public et anti migrants

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a débuté son discours de politique générale en tentant d’inscrire l’écologie comme sa priorité première. Pollutions, réchauffement climatiques, des paroles qui cachent aujourd’hui mal l’absence [...]