Décès de Nelson Mandela : Hommage du Mouvement Progressiste (MUP)

Mandela_President-300x255Mandela s’en est allé.

La folie médiatique des twitters, facebook et autres réseaux sociaux pourra essayer de retomber très vite, comme à son habitude, après s’être enflammée quelques heures, disons quelques jours, sur la disparition d’un des hommes les plus charismatiques de notre planète. Rien n’y fera.

Il restera toujours quelque chose de celui que les Sud-Africains avaient l’habitude d’appeler affectueusement Madiba. Pour les uns, son combat acharné contre l’apartheid – ce terrible racisme d’état – résonnera toujours comme un symbole du combat pour l’égalité. Pour les autres, sa lutte exemplaire pour la justice retentira, rappelant au passage que le courage permet parfois de sortir de situations impossibles.

De Mandela, il restera l’homme dans ce qu’il peut faire de meilleur, y compris dans l’adversité.

De Mandela, il restera cette leçon du partage qu’on croyait impossible.

De Mandela, il restera ce regard simple et malicieux qui sait regarder le bonheur.

Tous les progressistes ont le cœur chaviré par cette nouvelle qui devait bien finir par arriver.

Mais pour l’un d’entre-eux, l’émotion est certainement plus personnelle. Robert Hue, avait rencontré à plusieurs reprises Nelson Mandela. En 1994, lors de son investiture en Afrique-du-Sud, et aussi en France, en 1996, lors d’une rencontre privée.

En octobre 2013, lors de son dernier voyage en Afrique-du-Sud, Robert Hue (qui préside le groupe d’amitié France/Afrique-du-Sud au Sénat) n’avait pu rencontrer une nouvelle fois Madiba. Et pour cause…

Aujourd’hui, Mandela s’en est allé.

Auteur : Sébastien Nadot

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *