Présidentielle 2017 : «Toc, toc !»… les affiches de Nadot vous parlent !

nadot_ladepeche9-12-16Professeur toulousain d’éducation physique, Sébastien Nadot est le candidat du Mouvement des progressistes (MDP) à la présidentielle de 2017. Il fait preuve d’imagination pour sa campagne. À la sortie des métros, devant les universités, sur les panneaux d’expression libre, les Toulousains aperçoivent depuis quelques jours des affiches violettes estampillées «Toc, Toc». Aussi les plus curieux ont pu s’adonner aux joies de la réalité augmentée.

En scannant les affiches à l’aide de l’application de réalité augmentée Layar, les utilisateurs de smartphones découvrent le participant à la course pour l’Elysée en 2017. «Bonjour, merci de m’avoir ouvert la porte» commence la vidéo avant d’inciter les intéressés à participer au mouvement citoyen lancé par le MDP pour les législatives de 2017. «C’est une campagne informative, mais c’est la première fois que quelqu’un l’utilise en politique» en France explique Sébastien Nadot. C’est vrai, la réalité augmentée s’était pourtant déjà invitée en politique pendant la campagne de l’actuel Premier ministre canadien, Justin Trudeau. Une manière innovante pour les politiciens de s’adresser directement aux citoyens, comme le revendique Sébastien Nadot. Le poulain de Robert Hue perçoit «une révolution de la politique, de la manière de la pratiquer». Par cette démarche, le Mouvement des progressistes s’empare des nouvelles technologies pour porter son message politique. «Les médias traditionnels ne permettent pas de débattre et de confronter les opinions», renchérit Nadot. Pour lui, la réalité augmentée et le numérique sont «les meilleurs moyens d’expression pour présenter leurs idées».

«On veut ramener le discours politique aux citoyens qui ne s’y intéressent plus, poursuit le candidat, et frapper à la porte de l’arène politique parisienne».

Sébastien Nadot ne pourra toutefois pas participer à la primaire de la gauche, «la Belle Alliance Populaire». Sa candidature a été écartée hier par le Premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, comme celles de Pierre Larrouturou (Nouvelle donne) et Bastien Faudot (MRC), ni le MDP de Sébastien Nadot. Il devra donc directement se présenter à l’élection présidentielle sans passer par la case primaire s’il veut faire entendre ses propositions.


Les petits candidats en colère

Écologistes, féministes ou bonapartistes, de gauche, de droite ou du «juste milieu», Robert Baud, David Saforcada, Sébastien Nadot, Gérard Privat, Nicole Pradalier et William Rouanet ont mis hier leurs différends politiques de côté pour faire front commun. Les six candidats citoyens de la région Occitanie à la présidentielle, dont quatre Toulousains, se sont réunis hier à Toulouse pour dénoncer la faible couverture médiatique de leurs campagnes et les difficultés administratives qu’ils rencontrent. «On nous dit qu’on ne vaut rien parce qu’on n’est pas professionnels», déplore Sébastien Nadot. «Mais dans une période de défiance des électeurs vis-à-vis des politiciens professionnels, nous sommes les mieux placés pour comprendre leurs problèmes au quotidien».

Auteur : Mouvement des Progressistes

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *