Qui est Sébastien Nadot, le nouveau député de la dixième circonscription de Haute-Garonne ?

Sébastien Nadot a été élu dimanche 18 juin député de la 10e circonscription de la Haute-Garonne. Retour sur le parcours de cet élu récemment engagé en politique.

Un article paru le 19/06/2017 dans La Voix du Midi Lauragais par Paul Halbedel

Sébastien Nadot succède à Kader Arif dans la fonction de député de la dixième circonscription de Haute-Garonne. (Crédit photo : Paul Halbedel)

Élu député de la dixième circonscription de Haute-Garonne avec 60,48 % des suffrages exprimés, Sébastien Nadot est âgé de 44 ans. Marié et père de trois filles, il est originaire de Fleurance dans le Gers et vit aujourd’hui à Toulouse où il exerce le métier de professeur de sport, en collège et lycée.Agrégé en éducation physique et sportive, Sébastien Nadot est également diplômé de l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) de Paris. Il est docteur en histoire médiévale et a abordé dans sa thèse le sujet des combats de chevaliers.

De l’histoire à la politique, avec Robert Hue comme mentor

C’est ce goût pour l’histoire médiévale qui le conduit indirectement jusqu’à la politique. Découvrant qu’il partage avec Robert Hue une grande admiration pour l’historien Georges Duby, spécialiste du Moyen-âge, Sébastien Nadot décide d’aller rencontrer l’ancien premier secrétaire du Parti communiste française pour échanger avec lui sur le sujet.

Le courant passe très vite entre les deux hommes au point que Robert Hue confie à Sébastien Nadot l’écriture de sa biographie. C’est dans ce cadre qu’ils vont se rencontrer très régulièrement durant plusieurs mois et que l’ancien président du PCF lui expose sa vision de la politique. Des échanges qui seront à l’origine de l’engagement de Sébastien Nadot en politique, il y a trois ans maintenant. Séduit par le discours de Robert Hue, le professeur de sport toulousain rejoint le parti créé quelques années plus tôt par celui qui va devenir son mentor.

Il était l’un des premiers à proposer une réflexion pour aller vers une autre voie et sortir d’un système politique caporalisé par les partis. C’est sur ces bases que j’ai fini par adhérer au Mouvement des progressistes, un parti sans couleur politique et tourné vers le progrès social, indique Sébastien Nadot

Candidat au Sénat puis à la Présidentielle 2017

Très vite Sébastien Nadot fait son trou au sein du MDP. Il est tout d’abord désigné tête de liste de son parti pour les Sénatoriales en Haute-Garonne en septembre 2014. Puis en 2016, il est choisi par le Mouvement des progressistes pour être son candidat à l’élection présidentielle.

Écarté de la primaire de la gauche à laquelle il souhaite participer, avant d’être confronté à l’impossibilité de réunir les 500 parrainages d’élus locaux nécessaires pour valider sa candidature, Sébastien Nadot va finalement jeter l’éponge. Il décide alors de se ranger derrière la candidature d’Emmanuel Macron à qui il apporte son soutien.

Sa candidature ressemblait à ce que je voulais porter et j’étais bien conscient que l’on ne jouait pas dans la même cour, expliquera Sébastien Nadot pour justifier ce ralliement

Campagne express pour une victoire sans appel

Après avoir participé à la campagne d’Emmanuel Macron en faisant part notamment de ses réflexions au comité politique en charge des questions liées à l’éducation, Sébastien Nadot décide de poursuivre cet engagement en se portant candidat à l’investiture de La République en marche sur l’une des circonscriptions de Haute-Garonne. Le 11 mai, il est finalement désigné pour défendre le projet présidentiel dans la dixième, correspondant au territoire du Lauragais.

A l’issue d’une campagne de quelques semaines seulement, Sébastien Nadot rafle la mise en recueillant plus de 39% des suffrages exprimés lors du premier tour le 11 juin. Il relègue alors sa première poursuivante, Monique Fabre, à près de 16 points.

Il transforme l’essai une semaine plus tard, dimanche 18 juin, en devenant député de la dixième circonscription de Haute-Garonne après avoir recueilli 60,48 % des suffrages face à la candidate de La France insoumise.

Membre du Cese mais aussi écrivain !
Le 19 novembre 2015, Sébastien Nadot a été nommé, par décret du président de la République de l’époque François Hollande, membre associé du Conseil économique social et environnemental (Cese). Il siège depuis cette date dans la Section du travail et de l’emploi de cette assemblée consultative de la République. Il a été amené à participer, dans ce cadre-là, à des travaux portant sur la loi El Khomri. Par ailleurs, Sébastien Nadot est également l’auteur du conte politique Reinette 2.0, publié en début d’année 2017. Dans ce livre, il aborde les liens entre la démocratie, Internet et les réseaux sociaux, à travers l’histoire de jeunes militants souhaitant rénover la politique en s’appuyant pour cela sur la révolution numérique.

Auteur : Mouvement des Progressistes

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *