Robert Hue interpelle Emmanuel Macron

COMMUNIQUE DE ROBERT HUE, PRESIDENT DU MDP

La violence inouïe avec laquelle François Fillon, englué dans une folle tourmente judiciaire, s’en prend aux fondements même de notre Etat de droit est une des plus violentes attaques menées contre cet Etat de droit et contre la Justice de notre pays depuis 1958.

Le comportement de la droite dure et de son candidat attaque brutalement des principes fondamentaux de notre démocratie. Pire encore, dans une opinion fragile, cela contribue à ouvrir en grand les vannes et les portes du pouvoir à l’extrême-droite de Marine Le Pen qui attend son heure.

A cinquante jours de l’élection présidentielle, en homme de gauche et fidèle aux valeurs que j’ai toujours portées, j’estime qu’il convient à chaque démocrate de prendre ses responsabilités. J’entends prendre les miennes dans les prochains jours.

Mon constat est malheureusement celui d’une gauche ravagée par les divisions, une gauche dont aucun des candidats – dont je respecte l’engagement – n’apparaît en mesure d’être présent au 2ème tour de l’élection Présidentielle pour empêcher le pire. Désormais, seul Emmanuel Macron, avec son projet progressiste, pourrait, me semble-t-il, atteindre cet objectif. Mais rien n’est joué.

J’interpelle Emmanuel Macron

Progressiste de gauche moi-même, pourquoi cacherais-je que je ne me retrouve pas toujours dans différents points de son projet et ne suis pas en phase avec certaines de ses aspirations libérales ? Mais je note par ailleurs que des axes forts de son projet me semblent positifs et répondent à l’esprit de conquête et de renouveau démocratique qu’appelle de ses vœux Emmanuel Macron. Il en est ainsi notamment des questions touchant le système éducatif et de formation, l’égalité homme-femme, de nouveaux rapports de l’Etat avec les citoyens…

Il est un point auquel je souscrits plus que d’autres peut-être : c’est la proposition visant à la moralisation de la vie politique que j’ai moi-même portée depuis plusieurs années avec le Mouvement des Progressistes que j’anime.

Mais, c’est encore à un autre aspect touchant à la transparence de la vie économique et sociale que j’entends conditionner mon engagement.

Emmanuel Macron y a fait allusion dans sa conférence de presse aujourd’hui : il s’agit de l’évaluation des politiques publiques comme un axe fort de son projet.

Je demande à Emmanuel Macron s’il est prêt à introduire explicitement dans son projet une loi majeure portant sur l’éthique et la transparence des finances, et tout particulièrement sur l’évaluation et le contrôle de l’action publique concernant l’utilisation des fonds publics accordés aux entreprises privées et publiques.

Une telle mesure qu’avec d’autres j’ai inlassablement portée serait à mes yeux un élément fort d’une politique de transparence des finances publiques, d’efficacité sociale et de rétablissement de la confiance avec les citoyennes et les citoyens français.

Paris, le 2 mars 2017

Voir aussi l’article de BFMTV

Auteur : Robert Hue

Président du mdP (mouvement des Progressistes), Sénateur

12 commentaires

  1. A quoi cela sert-il de débattre et penser un monde meilleur si la peur du FN balaie tout cela à la veille de chaque élection ?!

    Certes E. Macron est moins pire que F. Fillon, mais il est encore très très loin des idées de gauche qui protègent les plus faibles, partagent les richesses et ménage notre planète.

    En se ralliant à E. Macron, R. Hue enterre les espoirs de tendre un peu plus vers un monde plus juste et confirme que la politique globale (pas seulement en France) continue de se soumettre toujours un peu plus à la loi du marché mondialisé qui profite à une poignée de riche.

    Le choix de R. Hue ne fait que donner plus de voix à l’abstention. Pas à E. Macron.

    Publiez une réponse
    • Pas d’accord. Avant de se battre pour un monde meilleur, il est essentiel d’oeuvrer pour sauver notre démocratie. C’est le sens premier du soutien de Robert Hue et Sébastien Nadot à Emmanuel Macron. Un soutien qui ne nie pas les désaccords mais ne cache pas non plus les points de convergence, place accordée à l’école maternelle, moyens consacrés aux établissements en REP, rétablissement d’une police de proximité, renouveau de la politique, moralisation de la vie publique et économique…

      Publiez une réponse
  2. Je ne peux pas croire qu’un personnalité comme Robert Hue soutienne Macron autrement que par calcul politique. Vous refusez de rejoindre JLM par calcul politique également, ou vous avez simplement plus de points en commun avec Macron qu’avec lui ? On sait très bien que sous ses atours « sociaux » Macron est inféodé au patronat et aux intérêts financiers plus particulièrement. Macron c’est le Hollandisme décomplexé, c’est la victoire du libéralisme économique sur le socialisme. C’est la fin du projet pour le PS d’une société plus juste et égalitaire.

    Doit-on considérer que vous ne souhaitez pas défendre des valeurs socialistes et juste participer à une grande comédie politique ?

    Je croyais que la politique était avant tout un débat d’idées et la défense d’une vision de la société plus que le fatalisme et la combine électorale. Agiter ainsi la peur du FN, c’est juste jouer le jeu du politicien mainstream qui fatigue les français et les pousse justement vers le populisme. Vous ne défendez donc plus rien d’autre que le calendrier électoral à mes yeux.

    Publiez une réponse
    • Mais avez vous au moins lu la déclaration de Robert Hue ?

      Publiez une réponse
  3. Et JLM, ne vous semble pas plus limpide et clair dans ses positions ? Je ne comprends pas votre grand écart libéral. .. Macron ne sera jamais de gauche ou alors une gauche caviar, celle que l’on condamne, celle de toute les dérives !

    Publiez une réponse
    • JLM n’a pas souhaité travailler à un large rassemblement pour battre droite et extrême-droite. Pas plus que B Hamon, le candidat sorti vainqueur d’une Primaire exclusivement PS et fermée aux partenaires. E Macron, avec lequel nous avons de nombreux désaccords sur le plan économique, est le seul candidat à défendre certaines valeurs et idées progressistes, à pouvoir être au 2nd tour nous évitant le risque Le Pen. Notre soutien est lucide et responsable. Nous souhaitons préserver avant tout notre démocratie.

      Publiez une réponse
  4. La proposition de Monsieur HUE est tout à fait légitime, d’autan que dans les régions ce types de dispositifs existent. J’y souscris et souhaite que Monsieur HUE nous rejoigne. Il s’agit bien sûr d’un commentaire qui n’engage que moi.

    Publiez une réponse
  5. Je ne veux pas « polluer » votre site par une contradiction virulente, mais sérieusement : Macron « progressiste », vous croyez ce que vous écrivez ?

    Publiez une réponse
    • Mais voyons Alexandre, sur certains points, Macron est progressiste, sur d’autres, il l’est selon nous bien moins. Notre priorité aujourd’hui, c’est de défendre notre démocratie et éviter un second tour Le Pen – Fillon (ou autre à droite…). Face à ce risque, Emmanuel Macron est Le mieux placé. Et quoi que vous en pensiez, pour bien des gens il représente un renouveau en politique.

      Publiez une réponse
    • Et Fillon, vous avez étudié ce qu’il propose ?

      Publiez une réponse
      • Chouette- Youpi !!! Macron , c’est pas de gauche, mais c’est un peu moins pire que Fillon !!!

        Publiez une réponse

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *