Handicap – Un Comité interministériel hélas sans ambition inclusive !

Le Comité interministériel du handicap s’est réuni ce 16 novembre autour du Premier Ministre, Jean CASTEX.

Dans un contexte de crise sanitaire qui touche prioritairement les populations les plus fragiles, suite à la promesse du chef de l’Etat de faire du handicap une « grande cause » du quinquennat, les 12 millions de personnes en situation de handicap pouvaient espérer, avec leurs associations, des décisions  concrètes et majeures : il n’en est rien !

Si l’on peut se féliciter que la Prestation de Compensation du Handicap reconnaisse enfin l’aide à la parentalité pour quelque 17 000 parents en situation de handicap, son forfait journalier sera très insuffisant et les parents ayant un handicap mental, psychique ou cognitif en seront exclus.

En matière d’emploi des personnes en situation de handicap, pas d’annonce forte en dehors de campagnes de sensibilisation des entreprises ou du prolongement jusqu’en juin de l’aide de 4000 euros pour toute embauche, mais à budget égal prélevé sur le plan de relance.

Pour le reste, le Premier ministre s’est contenté de réitérer les promesses émises par le chef de l’Etat en février dernier lors du discours de clôture de la Conférence nationale du handicap. Des intentions du Premier ministre qui ressemblaient fortement à un début de quinquennat !

Les dossiers brûlants comme l’effectivité d’une école inclusive, l’engagement de négociations pour un Revenu individuel d’existence propre aux personnes en situation de handicap, la pleine reconnaissance des professionnels du médico-social (oubliés du Ségur de la santé), les places nouvelles en établissements spécialisés ou l’accès au droit à une vie affective et sexuelle n‘ont pas été évoqués ou fortement négligés.

Enfin, le Mouvement des Progressistes dénonce vivement l’absence totale de mesures concrètes pour accompagner et aider au renforcement et à l’accélération de l’accessibilité universelle pour les bâtiments et établissements recevant du public, les transports ou pour impulser des politiques publiques d’aménagement du territoire véritablement inclusives.

Pierre MOZE, Porte-parole national du Mouvement des Progressiste, Délégué national en charge du handicap

Auteur : Pierre Bastien-Moze

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *