Jeunesse de France, il faut pousser la porte !

Communiqué de Sébastien NADOT, Candidat progressiste et citoyen à l’élection présidentielle 2017

Jeunesse de France

Il faut pousser la porte !

Quand on aborde les questions politiques, ce n’est un secret pour personne que, depuis plusieurs années, l’état d’esprit général des jeunes est négatif.

Il y a d’abord le regard porté sur eux. Le personnel politique, la société française, les médias, les responsables des ressources humaines et les chefs d’entreprise semblent souvent ne pas bien comprendre la génération montante. La désillusion des jeunes est à la mesure du peu de confiance qu’on leur accorde.

Il y a ensuite ce mécontentement directement adressé à la classe politique. Ces ainés de tous bords, qui protègent d’abord leur pré-carré politique avant de penser le bien commun et l’avenir, portent une lourde responsabilité, faisant prise aux populismes les plus divers et dangereux.

Il y a enfin le rapport concret des jeunes à la vie : l’impression que l’élection ne changera rien pour eux puisque les difficultés quotidiennes qu’ils rencontrent sont au mieux regardées, au pire ignorées, mais ne s’infléchissent pas.

A quoi donc sert la politique si ce n’est à agir sur le réel et à penser l’avenir ?

Comment bâtir un avenir collectif qui pourtant leur appartient en laissant de côté les jeunes ?

Dans les premiers débats de la Présidentielle, la jeunesse n’a pas été évoquée, sauf à la confondre avec un chiffon rouge qu’on agite par habitude.

En me désignant comme candidat pour l’élection présidentielle de 2017, le mouvement des Progressistes (mdP) a voulu donner un signal fort à la jeunesse. Et nous porterons ensemble ses légitimes revendications. Nous permettrons à celles et ceux qui le désirent d’exprimer leur position, de participer à la construction de notre devenir partagé : le wikiProgressistes mis en place sur le site www.Nadot2017.fr permet d’y contribuer.

Plus encore, loin de l’instrumentalisation des appareils politiques traditionnels, notre mouvement aidera ces jeunes qui veulent changer les choses à être candidats aux élections législatives.

A cette jeunesse qui ne veut pas être effacée, je propose qu’elle entre avec moi dans l’arène politique. L’Assemblée Nationale ne se renouvellera pas sans les jeunes. C’est une évidence.

Il faut oser pousser la porte !

Toulouse, le 2 octobre 2016

Contact Presse : François Béchieau – mdP – 06 38 43 16 96

www.Nadot2017.fr

comm-nadot2017-jeunes

Auteur : Sébastien Nadot

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *