Journée internationale des droits de l’enfant – En France, on attend (toujours) un vaste plan d’urgence pour lutter contre la pauvreté et les inégalités !

Le 20 novembre 1989, l’ONU adoptait à l’unanimité la Convention relative aux droits de l’Enfant. Les droits de chaque enfant du monde étaient désormais reconnus par un traité international, ratifié par 195 Etats ! Depuis, le 20 novembre a été déclaré Journée internationale des droits de l’enfant – un temps fort que le Mouvement des Progressistes ne manque pas de marquer chaque année.

Une Convention internationale extrêmement forte qui affirme qu’un enfant n’est pas seulement un être fragile qu’il faut protéger mais que c’est aussi une personne qui a le droit d’être éduquée, soignée, protégée, quel que soit l’endroit du monde où elle est née. Et que cet enfant a également le droit de s’amuser, d’apprendre et de s’exprimer !

A l’occasion de cette journée mondiale, le Mouvement des progressistes s’associe à la demande, déjà ancienne, hélas, de très nombreuses associations, d’un vaste plan anti pauvreté comprenant notamment l’ouverture de places d’hébergement pérennes et de logements accessibles aux plus démunis, et tout particulièrement aux familles avec enfants.

Le Mouvement des Progressistes partage pleinement l’exaspération des associations face à l’explosion de la pauvreté et de la précarité en cette période si néfaste de crise sanitaire qui poussent aujourd’hui encore plus de familles et d’enfants à vivre dans la rue ou dans des conditions d’habitat d’extrême précarité.

Notre République a le devoir de garantir un avenir à tous ses enfants et la pleine effectivité de leurs droits ! Le MdP poursuivra ses interventions et ses actions pour qu’il en soit réellement ainsi demain.

François BECHIEAU, Secrétaire national du Mouvement des Progressistes

Auteur : François Béchieau

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *