La France doit mettre fin à l’opération Barkhane au Sahel !

Dès à présent, la France doit mettre fin à l’opération Barkhane au Sahel…

            Les objectifs de l’armée française reposeraient aujourd’hui sur une approche globale (politique, sécuritaire et de développement) qu’il est permis d’interroger faute de questionnement au parlement.

            Force est de constater que les contacts avec les dirigeants africains ne confortent pas notre image auprès des populations, à l’exception notable de la visite de François Hollande à Tombouctou, ville libérée un mois après le début des opérations. Il existe désormais un risque bien réel d’insurrection populaire et ainsi de rejet de nos forces. La conjonction prévisible, par procuration, avec les groupes djihadistes dans plusieurs régions est à craindre.

            Passant de 4500 à 5100 militaires, qui pourrait croire que nous pourrons « tenir » longtemps un territoire grand comme l’Europe, en dépit du courage et de la ténacité de nos soldats face à des groupes très mobiles. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’argumentation du gouvernement auprès de nos partenaires ne suscite guère d’enthousiasme, au vu du manque d’engagement en personnels ou de la crainte supposée de groupes capables de commettre des attentats en Europe.

Le volet sécuritaire n’est donc fondé que pour empêcher la « prise de Bamako » ou la mise sous tutelle de régions abandonnées par le pouvoir central local.

            Pour le développement par contre, on peut considérer Barkhane comme un échec, même si ce n’était pas la mission initiale confiée aux armées en 2013. Combien d’écoles re-construites, de dispensaires implantés, de puits forés ? Combien d’ingénieurs agronomes délégués ? Nous connaissons la réponse.

            Le Mouvement des Progressistes réclame dès à présent une conférence internationale de paix pour les pays du Sahel avec pour seul objectif partagé le développement et la sortie d’une situation tragique qui n’a que trop duré.

Auteur : Mouvement des Progressistes

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *