Le MdP, un mouvement résolument ancré dans la construction d’une alternative écolo, sociale et solidaire au néolibéralisme

Introduction de François BECHIEAU, Secrétaire national du MdP, lors de la rencontre nationale – Assemblée générale du 28 septembre 2019

Cher-e-s ami-e-s,

Notre mouvement – le Mouvement des Progressistes – aura bientôt 10 ans, très exactement le 4 novembre prochain. Que d’étapes parcourues ensemble depuis cette création – sous le nom initial de Mouvement Unitaire Progressiste – par notre ami et président fondateur Robert HUE !

A l’époque, nous avions parlé de « l’émergence d’une nouvelle force progressiste et transformatrice » en ajoutant tout de suite que celle-ci ne pouvait ni se décréter ni résulter d’accords de sommet mais émerger d’énergies individuelles et collectives, dans un processus fédérateur !

Et il s’agissait déjà, aussi et surtout, d’« agir pour rassembler les uns et les autres dans l’élaboration commune d’une alternative progressiste au néolibéralisme, dans l’élaboration d’un programme de profonde transformation sociale. Un projet qui puisse un jour prochain être porté au gouvernement, et qui s’inspire directement des aspirations, des revendications et des luttes de toutes les forces vives de notre pays ».

Nous souhaitions un nouveau mouvement pour rassembler très largement et contribuer à co-construire une véritable politique de gauche, de progrès, de lutte contre les inégalités, pour l’emploi, une croissance verte, le bien être, la connaissance ; Contribuer aussi à la création d’une Europe sociale, démocratique, débarrassée du diktat de la BCE et de la technocratie bruxelloise.

Les bases de notre mouvement, son esprit – très ouvert et résolument porté vers le changement de société – étaient ainsi posées.

Cela a-t-il changé aujourd’hui ? Je ne le pense pas.

Construction d’une alternative crédible au néolibéralisme – et j’ajouterai tout en nous préservant du pire, le populisme – nous y sommes toujours !

Et la croissance verte, pour toutes et tous, une écologie partagée, populaire, pour toutes et pour tous (et pas seulement pour une caste de bobos et de privilégiés), nous y sommes aussi avec notre participation aujourd’hui et depuis début avril à cette belle aventure qu’est l’alliance Urgence Ecologie.

Mais je sais que notre ami Pierre-Louis reviendra sur ce point dans son intervention.

Depuis notre rencontre, et je pense là tout particulièrement aux plus anciens de nos membres, nous avons passé de nombreuses étapes, pas toujours faciles, des étapes où nous avons pu avoir des désaccords forts. Mais nous avons toujours ensemble voulu faire le mieux et de notre mieux pour tenter le pari que nous nous étions fixé, celui de construire un monde meilleur, plus juste et plus humain. Nous avons eu des débats, parfois chauds mais avons toujours souhaité faire la part des choses et voir le meilleur dans notre rassemblement.

Un mouvement modeste aujourd’hui – nous avons connu un fort renouvellement de nos adhérents ces dernières années – mais un mouvement qui existe, qui vit, et qui peut aujourd’hui et demain compter dans l’échiquier politique, pour peu que nous n’oublions pas notre histoire, d’où nous venons, et que nous restions fidèle à notre bel idéal.

Un mouvement très largement participatif qui accorde la parole à toutes et à tous. Sans jugement des uns et des autres et toujours dans le respect mutuel.

Un mouvement qui se fait chaque jour avec celles et ceux qui souhaitent y participer et qui peuvent un tant soit peu lui accorder de leur temps.

J’entends certains de mes amis – dont certains me sont très chers – exprimer que nous ne ferions pas assez de politique. Que nous serions devenus trop écolos ? Vous avez sur le 1er point raison ! Et comme je le répète à chaque coordination nationale que nous organisons ensemble au siège national et en audioconférence – quasiment deux fois par moi – je vous dis et le répète : Exprimez-vous, Exprimons-nous, Faisons-nous plus entendre !

Exprimons-nous dans nos quartiers, dans nos villes auprès de nos proches et de nos connaissances. Exprimons-nous sur les réseaux sociaux et tout particulièrement sur Twitter, très simple d’accès, et qui permet aujourd’hui, un peu comme Facebook le permettait il y a quelques années, de rayonner très largement sur des tas de sujets qui nous préoccupent.

Et pas seulement sur le réchauffement climatique, la disparition de la biodiversité et les pollutions de tout ordre qui – nous en sommes convaincus – rendent de plus en plus compliquée la vie de millions d’êtres humains dans le monde, bien au-delà des frontières de notre pays.

A cet égard, j’ai listé l’ensemble des tweets que j’ai réalisés en septembre :

J’y retrouve le soutien aux personnels des hôpitaux qui se battent pour obtenir les moyens d’un service de santé de qualité ;

J’y retrouve notre désaccord de fond avec la réforme des retraites telle qu’elle est aujourd’hui envisagée ;

J’y retrouve notre soutien sans faille aux réfugiés qui croupissent encore aujourd’hui en nombre aux portes de Paris et ailleurs. Notre soutien sans faille à une Europe solidaire qui accueille de manière commune et partagée celles et ceux qui fuit trop souvent des situations désastreuses que notre pays a en partie créées.

Mais dans quel monde vivons-nous pour pouvoir ainsi nous résigner à voir dormir aux bords du périphérique des centaines, des milliers d’individus, hommes, femmes, enfants…

J’y retrouve notre désaccord avec la réforme de l’assurance-chômage qui stigmatisera plus encore des personnes déjà victimes d’un système sans pitié.

Notre désaccord avec la suppression de l’Aide Médicale d’Etat…

Notre soutien sans faille au peuple yéménite et contre les ventes d’armes aux belligérants de cette guerre avec tout le travail réalisé en la matière par Sébastien.

Notre volonté de défendre une école de la réussite pour tous ! L’accès aux sports et aux loisirs, à la culture pour tous, notre volonté de donner aux personnes handicapées une réelle place dans notre société et de leur permettre de vivre mieux.

Et bien sûr la Justice sociale dans son ensemble que nous n’oublions jamais et qui est toujours présente dans notre lutte d’écologistes.

Urgence Ecologie, Urgence Climatique, Urgence Sociale, Urgence Solidarité, Urgence Démocratie, tels sont les mots qui riment aujourd’hui avec la ligne politique que je souhaite que nous poursuivions ensemble pour demain.

Les élections municipales vont nous permettre d’afficher des idées, des propositions, partout où nous le pourrons.

Nous avons signé – avec nos amis d’Urgence Ecologie, MEI et GE, dont nous recevrons vers midi une délégation – un appel le 8 juillet dernier au rassemblement de toutes les forces écologistes.

Nous avons début septembre lancé un appel au rassemblement de toutes les organisations progressistes, écologistes, citoyennes souhaitant comme nous créer les convergences indispensables nécessaires pour mettre en œuvre des politiques publiques ambitieuses et radicalement nouvelles.

A partir de ces appels, à nous de savoir construire notre avenir en accord avec nous-mêmes et dans le respect de nos principes et valeurs d’origine.

Merci à toutes et à tous.

François BECHIEAU, Secrétaire national du MdP
Sébastien NADOT, Porte-parole national du MdP, député de Haute-Garonne
Sofia DJEDDI, Porte-Parole nationale du MdP
Pierre-Louis VERNHES, Membre du Comité national du MdP, Référent Urgence Ecologie
Dienabou KOUYATE, Membre du Comité national du MdP, Conseillère municipale déléguée de Montigny-lès-Cormeilles
Sofiane
Dominique FROT, Comédienne
Mohamed HAOUAS, Responsable des Jeunes progressistes, Membre du Comité national du MdP
Jean COUTHURES, délégué départemental du MdP 94
Anselme LAMOTTE
Pierre MOZE, Délégué national du MdP chargé du handicap
Myriam PETIT et Nina GERON, Responsables nationaux de Génération Ecologie, sont venues apporter un salut amical de nos amis et partenaires d’Urgence Ecologie.
Table ronde sur l’écologie politique animée par Jean-Noël CARPENTIER et Pierre-Louis VERNHES
Table ronde sur le handicap animée par Pierre MOZE et Sofia DJEDDI
Vous aimez notre contenu ? Partagez le !

Auteur : Mouvement des Progressistes

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Vous aimez ce contenu ? Partagez le !