L’écologie, sociale et solidaire pour toutes et tous : une priorité pour aujourd’hui…et pour demain !

Motion d’orientation adoptée le samedi 19 septembre 2020 à l’unanimité lors de l’Assemblée Générale annuelle du Mouvement des Progressistes

Depuis de nombreuses années les scientifiques font le constat implacable de l’accélération du changement climatique qui menace notre civilisation.

A cette réalité, s’ajoutent non seulement le creusement des inégalités sociales mais aussi une terrible dégradation des conditions de vie, conséquences de la domination d’un modèle économique qui n’a que trop duré et repose aujourd’hui sur la prédation des ressources et l’exploitation sans limite du vivant. 

Depuis l’automne 2018, la succession des mobilisations d’une ampleur inédite à travers le monde, la jeunesse pour le climat, les mobilisations sociales, les gilets jaunes, mais aussi les mobilisations féministes ont été le point de convergence d’une prise de conscience collective : Il apparait clairement indispensable d’engager une transformation profonde du système économique et social, tant celui-ci dérègle le climat, diminue la biodiversité, accroit les inégalités sociales et territoriales et atrophie la puissance publique. 

Face à cela, la gouvernance actuelle, celle de Messieurs MACRON et CASTEX, est incapable de prendre la mesure du changement à opérer et reste adepte d’un statu quo néoliberal en essayant de leurrer l’opinion publique par des mesurettes et concilier l’inconciliable politique du ruissellement productiviste obligé.

– Elle parle de développer un peu plus les réseaux de train régionaux, mais en même temps elle organise les contournements autoroutiers des agglomérations ; 

– Elle dit souhaiter plus de bio dans les cantines, mais en même temps elle soutient une agriculture intensive et les filières agro industrielles. Et elle entend ré-autoriser l’usage des néonicotinoïdes et plus généralement des pesticides de synthèse quand toutes les études montrent la nocivité de ces substances qui empoisonnent non seulement la biodiversité, l’environnement mais aussi l’humain à travers l’alimentation impropre à laquelle elles conduisent.

La pandémie de Covid-19 illustre les vulnérabilités de ce modèle dévastateur. Elle provoque une crise économique et sociale sans précédent et accentue l’urgence d’agir pour organiser notre résilience, respecter le vivant, relocaliser l’économie, renforcer les services publics et tous les métiers du lien social, transformer la fiscalité et la rendre plus juste, renforcer la protection sociale, réinventer le travail. Autant de chantiers qui s’ouvrent à nous et auxquels nous devons répondre.

Ce besoin de transformation, cette attente d’un nouveau mode de vie se sont traduits dans la rue et dans les urnes. Des marches pour le climat aux récentes élections municipales, l’écologie politique s’impose désormais dans notre pays. C’est une première victoire dont le Mouvement des Progressistes, partie prenante du pôle des écologistes, se réjouit et se félicite !

Soyons les acteurs de la transformation :

La poussée de l’attente écologique et de plus grande justice sociale et climatique doit nous animer en tant qu’organisation politique.

En 2021, nous, remettrons les valeurs de gauche au coeur des échéances régionales et départementales ! Soyons les aiguillons d’une alternative politique écologiste, sociale et solidaire, de progrès, nous permettant de dépasser le modèle néolibéral actuel !

– D’une part, en faisant des collectivités territoriales un rempart de protection écologique et sociale qui permette à chacun.e d’entre nous, grâce à des services et des incitations adaptées, de s’engager dans le changement de comportements au quotidien ;

– D’autre part, en repensant les politiques publiques des collectivités. Des collectivités qui devront s’orienter vers une économie sociale et solidaire indissociable de la protection du vivant et des conditions du bien-être de toutes et tous, humains et non-humains. Qui doivent s’opposer aux politiques néolibérales qui déstabilisent les Etats, renforcent les inégalités territoriales, abîment la justice sociale et fragilisent la confiance démocratique. Ayons l’exigence d’un Etat à la fois moteur et régulateur de l’activité économique, et non plus un spectateur complice des errements du libéralisme. 

Les Régions, comme les Départements, constituent par leurs compétences un levier majeur pour agir concrètement. Charge à nous de co-construire avec nos partenaires :

– des politiques régionales et départementales cohérentes, ambitieuses dans leurs objectifs et réalistes dans leur mise en œuvre ; 

– des politiques régionales et départementales qui permettent à toutes et tous d’être accompagnées autant que de besoin pour bien vivre la transformation écologique ; 

– des politiques régionales et départementales qui accompagnent les entreprises, les agricultrices et les agriculteurs et l’ensemble des activités sociales et économiques leur permettant de rompre avec ces logiques qui produisent les inégalités.

Les élections régionales et départementales de mars 2021 doivent être dans ce contexte une nouvelle étape décisive pour déployer l’écologie et les solidarités du quotidien dans l’action locale, engager la transition vers le mieux vivre et créer une dynamique à la hauteur des enjeux économiques, sociaux, démocratiques, sanitaires et climatiques. 

Le Mouvement des Progressistes, acteur durable de la transformation !

Notre Mouvement, modeste mais riche de la diversité de ses membres et présent sur l’ensemble du territoire, peut apparaître comme une force politique originale, capable de porter une alternative, citoyenne et démocratique, capable de fédérer celles et ceux qui, au-delà de leur diversité d’origine, ont à cœur de défendre et d’agir pour des valeurs de progrès, pour l’écologie sociale, la solidarité et la démocratie.

Parce qu’il n’y a aucune fatalité et que notre démocratie permet l’émergence d’alternatives politiques hors la bipolarisation souhaitée par LREM et l’extrême-droite, et parce que la résignation est la pire des situations, il nous faut œuvrer pour un large rassemblement des forces écologistes, de gauche, de progrès, un rassemblement de toutes celles et ceux qui, détachés de tout suivisme politique, auront à coeur de construire ensemble l’alternative de progrès à haute valeur humaine et écologique que nos concitoyen.nes appellent de leurs vœux.

Contact Presse : 06 38 43 16 96

Motion d’orientation en Pdf

Auteur : François Béchieau

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *