L’exigence climatique, environnementale et sociale, l’enjeu pour notre planète !

Avec 10% de la population de notre pays vivant sous le seuil de pauvreté, avec un dérèglement climatique qui enflamme la planète, assèche les terres, assoiffe les peuples, l’enjeu crucial de notre temps, celui que porte le Mouvement des Progressistes depuis sa création, c’est la réduction des inégalités et de l’injustice sociale ! 

Réduction des inégalités entre les territoires tout en garantissant l’accès individuel aux services publics indispensables (école, santé, transports…). Pour cela, il est indispensable de conditionner les aides publiques aux entreprises au bon usage en matière d’emploi et à la protection de l’environnement !

Il faut ben entendu encourager la sobriété énergétique et conforter l’utilité sociale. Mais cela ne suffira pas : le développement des circuits courts et du recyclage, le développement de l’économie sociale et solidaire doivent imprégner les pratiques de consommation. 

Un autre partage des richesses également conditionné par 2 leviers : la commande publique des collectivités territoriales, la modification en profondeur de l’imposition. 

Subissant les effets de la covid19, notre économie est aujourd’hui convalescente. 1,1 % de croissance selon l’INSEE, ce sont 100 000 emplois créés ou confortés par le renouvellement de l’outil industriel, en adéquation et dans le respect de critères environnementaux strictes, pour faire face au chômage de masse qui n’est pas une fatalité. Il est tout à fait possible de maintenir notre industrie, comme notre agriculture, tout en s’opposant au productivisme exacerbé et à l’agriculture intensive 

Nous n’avons aucune illusion sur le report de l’âge du départ à la retraite, l’atrophie de l’assurance chômage ou des prestations sociales qui devraient servir à éponger cette dette, au détriment des plus vulnérables et précaires d’entre nous.

Il est indispensable de voir, à une autre échelle, toute la misère du monde : famine, accès à l’eau potable, absence de soins, prévarication des gouvernements, course aux armements…Soyons empathiques, solidaires ! Ne tombons pas dans l’effondrement de l’âme humaine !

Et oui, il faut combattre résolument les effets du réchauffement climatique liés aux ravages industriels (émissions de gaz à effet de serre, pillage des ressources naturelles…etc) et soutenir activement les peuples qui luttent déjà pour nôtre survie collective (Inuits du Groenland, indiens d’Amazonie…). Mais il faut aussi rejeter collectivement l’hypothèse que produire implique de consommer toujours plus d’énergie ou de matières premières. Il faut refuser de diminuer la main-d’œuvre pour la remplacer par des machines ! Partage des richesses, partage du temps de travail, l’égalité réelle restent nos objectifs. 

Nous voulons le changement en 2022, nous voulons que l’écologie, la solidarité, la Justice sociale puissent l’emporter. Pour cela, nous participerons à la Primaire écologiste ! Pour cela, nous voterons et appelons à voter Yannick JADOT, le candidat le plus à même de rassembler très largement les forces écologistes, de gauche et progressistes pour l’emporter face à Macron et Le Pen.

Jean Couthures, membre du bureau national du MdP

François Béchieau, secrétaire national du MdP