Pesticides : Il y a urgence, la santé publique est en jeu !

Alors que le Grenelle de l’environnement avait fixé pour objectif de réduire de moitié en dix ans l’usage des pesticides, le bilan des plans écophyto spécifiques constitue aujourd’hui un échec cuisant pour l’environnement et la santé humaine.

En effet, comme vient de le révéler Le Monde, l’usage des pesticides a cru de 25% durant la dernière décennie. Dans ce domaine, comme dans tant d’autres, les « objectifs » semblent toujours inatteignables car inscrits dans une planification bureaucratique qui ignore l’état de la planète et l’urgence écologique. Ainsi, rappelons que la diminution de 50 % des pesticides a été reportée à 2025 alors que dans le même temps 85 876 tonnes de matières actives ont été vendues en 2018.

Dans ce contexte, comment le gouvernement peut-il aujourd’hui se réjouir de la baisse dérisoire de l’ordre de 10% des pesticides cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques (CMR) ?

Le Mouvement des Progressistes rappelle son soutien sans faille aux maires qui ont eu le courage de prendre des arrêtés anti pesticides et demande au Gouvernement de préparer un projet de loi visant à interdire définitivement l’usage de tous ces poisons, hélas aujourd’hui présents de façon durable dans les sols mais aussi dans l’eau des rivières et dans l’atmosphère.

Jean Couthures, délégué national à l’écologie

Vous aimez notre contenu ? Partagez le !

Auteur : Mouvement des Progressistes

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Vous aimez ce contenu ? Partagez le !