Capture-décran-2021-01-25-à-22.14.15

Projet HERCULE – La casse du service public de l’énergie est En Marche !

Le projet HERCULE ne déroge pas aux restructurations industrielles par branche qui affectent notre pays depuis des décennies et s’apparente, sans plan social concerté, non seulement à une vente à la découpe des activités mais également à la casse de nombreux emplois.

Le groupe EDF entend externaliser de nombreuses activités à une sous-traitance d’environ 42 000 personnes dont on sait déjà que les contrats pourraient ne pas être renouvelés. 

Passant outre le coût social, l’objectif du gouvernement reste aujourd’hui clairement de verrouiller politiquement le financement et la construction de 6 nouveaux EPR avant l’échéance de 2022, mais aussi de débrider les tarifs pour la population au nom de la sacro- sainte libre concurrence souhaitée par notre système néolibéral entre les opérateurs.

Les investissements très insuffisants pour les filières de l’éolien et du solaire, en plein développement industriel en Espagne et Italie, sont à souligner ! Comme l’est aussi la volonté mal cachée de brader les barrages hydro électriques qui constituent pourtant un bien public.

A la peine pour engager la réduction de son empreinte carbone, à l’inverse de ce projet inique, la diversification de notre bouquet énergétique permettrait d’honorer nos engagements. 

Pour le Mouvement des Progressistes, c’est le service public de l’énergie dans son ensemble qui est visé, ce projet est clairement inacceptable.

Tout notre soutien aux personnels aujourd’hui justement mobilisés pour la préservation des emplois et du service public de l’énergie.

Paris, le 26 janvier 2021

Contact : Jean COUTHURES, Bureau national du MdP – 06 02 30 98 62

Partager l'article
sur les réseaux sociaux