Réforme des retraites : c’est NON !

Travailler plus longtemps, sans prise en compte véritable de la pénibilité : des  déclarations bien trop évasives d’Edouard Philippe.

Il faut revoir la copie en passant par un vrai dialogue social qui appelle l’ouverture de véritables négociations avec les syndicats.

Le Premier Ministre, Edouard PHILIPPE, a exposé ce matin les principales lignes de la réforme des retraites qu’il entend engager et mener avec son Gouvernement.

Une réforme qui appelle surtout à travailler toujours plus et plus longtemps – 64 ans comme date de départ en retraite n’est pas acceptable de l’avis de l’ensemble des syndicats – pour toucher au final des pensions moins élevées.

Derrière l’illusion d’égalité de traitement portée par la communication gouvernementale se cache une accentuation des inégalités.

Des déclarations qui viennent renforcer l’inquiétude des nombreux salariés dont la pénibilité et les conditions particulières d’emploi sont aujourd’hui prises en compte à travers des régimes dits “spéciaux”. Aucun élément tangible ne vient expliquer comment la pénibilité et ces conditions particulières seront demain prises en compte à travers le régime universel.

Et toujours, de nombreuses incertitudes concernant les femmes qui restent dans la crainte d’être les grandes perdantes de la réforme.

Le Mouvement des Progressistes souhaite que de véritables négociations puissent s’ouvrir avec l’ensemble des organisations syndicales et dans l’intérêt de tous. Réformer : oui, mais au bénéfice d’une société plus juste !

Il appelle tous ses membres et amis à participer massivement aux manifestations organisées partout en France pour une autre réforme des retraites, une réforme de véritable justice sociale !

Auteur : Mouvement des Progressistes

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *