Une liste écolo pour Toulouse, antidote au Green washing ambiant…

Communiqué du Mouvement des Progressistes Haute-Garonne

En mai dernier, lors des élections européennes, les listes écologistes ont fait un score cumulé de 24% à Toulouse. Mais, pour l’heure, aux élections municipales de 2020, les écologistes seraient noyés dans la masse. La tête de liste Archipel Citoyen obtenue par Antoine Maurice, cache un déficit manifeste d’écologistes dans les 9 premières places. Une situation qui devrait conduire mécaniquement, si Jean-Luc Moudenc ne perd pas la mairie, à ce qu’il n’y ait plus que 1 ou 2 élus écologistes au conseil municipal, au lieu de 3 élus aujourd’hui. Un comble en cette année ou la prise de conscience écologiste des citoyens est massive !

L’urgence écologique, l’urgence sociale et l’urgence démocratique sont interdépendantes. L’écologie est essentielle sur le long terme, mais elle l’est aussi pour le bien être et la santé des Toulousains au quotidien. L’écologie, par la sobriété, fera baisser les inégalités criantes que l’on observe sur notre territoire riche, mais la justice sociale est aussi indispensable pour atteindre les objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre et de sauvegarde de la biodiversité avec l’adhésion du plus grand nombre. 

Cette élection est la dernière qui permettra de mettre en place une équipe municipale pouvant transformer Toulouse par des actions de fond, pour atteindre ces objectifs impératifs pour 2030 tout en améliorant les solidarités et la démocratie.

Afin d’amplifier la dynamique politique autour de l’écologie, les forces écologistes doivent se rassembler pour constituer l’alternance à l’équipe municipale actuelle et remettre l’intérêt commun de long terme, et non les intérêts particuliers court termistes, au centre de l’action.  

L’écologie n’est plus une force d’appoint pour constituer une majorité comme ce fut le cas lors de diverses élections ces 30 dernières années. L’écologie est aujourd’hui l’élément fédérateur autour duquel ceux qui défendent le climat, la nature, le vivant, la santé, l’alimentation, la justice sociale, la démocratie et tous les biens communs se retrouvent.

Il nous faut constituer une liste écologiste inclusive qui rassemble les citoyens engagés dans les associations, les partis, les actions de terrain, toutes celles et ceux qui ont compris que, pour assurer un avenir à la jeune génération qui s’inquiète à juste titre, il n’y a pas d’autre choix que de prendre toutes les décisions à la lumière des impératifs écologiques.

Pierre-Louis Vernhes, Porte Parole national du Mouvement des Progressistes, Urgence Ecologie

Vous aimez notre contenu ? Partagez le !

Auteur : Mouvement des Progressistes

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Vous aimez ce contenu ? Partagez le !