Mouvement des « gilets jaunes » : Après la déclaration du Premier ministre

Le Premier Ministre, Édouard Philippe, a enfin reconnu publiquement ce jour que le mouvement des « gilets jaunes » exprimait depuis plusieurs semaines un malaise bien réel dans notre société et la revendication légitime d’une vie meilleure.

L’exécutif national prend-il enfin conscience du malaise social qui secoue notre pays ?

Au-delà des quelques mesures annoncées parmi lesquelles un moratoire sur l’augmentation des taxes sur les carburants, il est désormais indispensable que la concertation s’ouvre sans délai avec l’ensemble des partenaires sociaux, les associations, les représentants de la société civile.

Une concertation qui devra nécessairement déboucher sur des mesures en faveur des « classes laborieuses » – ainsi désignées par le Chef de l’Etat Emmanuel MACRON – liant la nécessaire amélioration du pouvoir d’achat à l’indispensable transition écologique.

Paris, le 4 décembre 2018

Auteur : Mouvement des Progressistes

1 commentaire

  1. Macron siffle la fin de la récréation, Monsieur « COUAC 40 » décide d’abandonner purement et simplement l’augmentation prévue en 2019. Un véritable désaveu pour le premier ministre.
    le couple Président/Premier Ministre prend du plomb dans l’aile, depuis le départ de leur mixité, c’était le mariage de la carpe et du lapin.

    Grogne des Gaulois:

    Travailler sur le liant de la question sociale et la question écologique, stop au mépris du peuple, savoir qu’il existe une classe populaire et moyenne et répondre à ces attentes, arrêter de racketter les retraites, étudiants, etc…( en un mot frapper sur les plus faibles) pour reverser au grand capital, détricoter bout à bout les acquis sociaux, quelques pistes de la grogne qui pouvait déboucher sur une révolution.

    Publiez une réponse

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *