Congrès mondial de la nature – l’effondrement du vivant doit cesser !

CONGRES MONDIAL DE LA NATURE – (UICN MARSEILLE 2021)

Nous ne sommes plus dans l’urgence d’une éventuelle perte de biodiversité mais bel et bien dans un effondrement qui ne cesse de croitre sans fin !

La Terre est devenue la proie principale de l’Homme.

– 70% d’animaux vertébrés en 55 ans ont été victimes de nos agissements,

– 80% d’insectes en 30 ans ont disparu, déclin issu de l’intensification des pratiques agricoles et du recours aux pesticides. 

Le taux d’extinction d’espèces est estimé entre 100 et 1 000 fois plus élevé que le taux moyen d’extinction qu’a connu jusqu’ici l’histoire de l’évolution de la vie sur Terre.

  • 40,1% des espèces végétales sont menacées sur un panel de + 56 000 plantes 
  • L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture s’alarme à nouveau de l’érosion de la diversité cultivée.

La perte de biodiversité marine fragilise l’écosystème océanique et sa capacité à résister aux perturbations, à s’adapter aux changements climatiques et à jouer son rôle de régulateur écologique et climatique au niveau planétaire.

  • La hausse des températures induit des comportements variables selon les espèces, 
  • L’acidification de l’océan impacte directement les organismes marins,
  • Les événements climatiques exceptionnels appauvrissent les milieux naturels par l’érosion et les inondations,

Au-delà de tout cela, notre planète subit une érosion démesurée des terres dans les pays déjà les plus fragiles !

Nous avons le devoir moral de coexister ensemble parce que l’ignorer met en jeu l’avenir de près de 8 milliards de personnes.

La façon dont nous produisons et consommons la nourriture et l’énergie sont la source de tout ce constat de mépris flagrant de l’environnement.

Un changement culturel et systémique profond est absolument nécessaire, ce changement que nos civilisations n’ont pas réussi à adopter jusqu’à présent. 

Nous sommes pour une transition de société et de système économique qui valorisent la nature tout en maintenant le progrès social.

Nous comptons sur toutes et tous pour préserver l’incroyable diversité du vivant sur Terre et favoriser une société juste, sociale et inclusive.

Ludovic Herbepin, Délégué du Mouvement des Progressistes Auvergne-Rhône-Alpes