telechargement

Le Royaume-Uni dans une mauvaise passe

  1. Depuis le Brexit, un profond malaise social secoue la Grande-Bretagne. Sans que celui-ci soit considéré comme l’unique cause mais plutôt comme un des symptômes ayant précipité la chute du pays. Selon le journal The Economist, le fait que trois premiers ministres aient été nommés en trois mois a provoqué une risée à l’international. Autres mauvaises nouvelles : le PIB a reculé de 0,2% au troisième trimestre de 2022 ; l’inflation est devenue plus forte que chez les voisins de l’Union Européenne.

Les grèves d’envergure secouent le pays dans plusieurs secteurs économiques (Chemins de fer, écoles, services de soins…).

Le National Health Services (NHS) est en crise lui aussi. La perspective d’une grève générale se fait plus précise. Les banques alimentaires battent des records de fréquentation. Les supporters, conservateurs, du Brexit sont dans le déni et affirment que toutes les promesses économiques ont été tenues. Mais que dire des agriculteurs qui ont perdu leurs récoltes faute de travailleurs, et des entreprises qui renoncent à se développer à l’export du fait de nouvelles complexités administratives.

Alors que le parti travailliste remonte dans les sondages, Rishi Sunak, Premier ministre conservateur, devra montrer aux britanniques le chemin de la croissance… avec moins d’Europe et de social dans l’économie. Autant dire, la quadrature du cercle.

Partager la tribune
sur les réseaux sociaux

Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
LinkedIn

Commentaires

Plus
de tribune