Lutte contre la sous-nutrition dans le monde : Sébastien Nadot interpelle le ministre de l’Europe et des affaires étrangères

Sébastien Nadot, député et porte-parole du MdP a interpellé le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur les moyens accordés par notre pays, dans le cadre de sa politique de solidarité internationale, à la lutte contre la sous-nutrition.

En effet, au carrefour de plusieurs problématiques, accès à la nourriture, à l’eau et l’assainissement, aux soins, à l’éducation, la sous-nutrition cause chaque année 45% des décès d’enfants dans le monde et fait perdre en moyenne 11% de leur PIB aux pays des continents africain et asiatique.

Malgré l’ampleur de ce fléau et les besoins cruciaux en la matière, la contribution de la France aux interventions spécifiquement dédiées à la nutrition est faible même si le Président de la République a récemment affirmé vouloir porter l’aide au développement de la France à 0,55% de son PIB en 2022.

Dans une question écrite qu’il lui a adressée le 18 septembre, Sébastien Nadot demande à Monsieur le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères quels moyens il entend engager dans le cadre du prochain budget en faveur d’une ambitieuse aide publique au développement et pour défendre un monde sans faim ainsi qu’un accès humanitaire sans entrave aux populations vulnérables.

Les progressistes et le MdP seront tout particulièrement attentifs à la réponse qui sera apportée.

Auteur : Sébastien Nadot

1 commentaire

  1. Point très pertinent, car le développement est un élément de stabilisation a long terme des populations, et de prévention des conflits. Les efforts de la France dans le domaine et son effet d’entrainement sur les autres pays Européens seront les bienvenus.

    Publiez une réponse

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *