images.meloni

No pasaran !

A peine arrivée au pouvoir, Giorgia Meloni va tout remettre au pas du Duce Mussolini dont elle est admiratrice depuis sa tendre jeunesse. Au son de l’ordre et de la répression, elle vient de commencer. La première ministre a signé un décret-loi condamnant les organisateurs de rave parties jusqu’à 6 ans de prison. « La fête est finie » s’est félicité le nouveau ministre des infrastructures, Matteo Salvini.

L’opposition italienne a qualifié ce décret comme une « mesure liberticide ». Le parti démocrate, encore vaillant, par son secrétaire Enrico Letta, a dénoncé « une erreur gravissime : les raves n’ont rien à faire dans un tel texte. C’est la liberté des citoyens qui est remise en cause »; le décret est suffisamment ambigu pour pouvoir s’appliquer à d’autres situations, comme l’occupation illégale de terrains et d’édifices en présence « de plus de 50 personnes ». Les organisateurs de ces « invasions » sont passibles de peines de réclusion de 3 à 6 ans et d’une amende de 1000 à 10000 euros.

La mesure prévoit aussi la saisie du matériel et permettra, sans délai, la mise sous écoute policière des organisateurs. Heureusement il reste un parti démocrate en Italie, pour lequel ces nouvelles normes « résonnent comme une limite à la liberté des citoyens et une menace préventive contre la contestation ».

Le RN en France va vouloir relayer en France les actions post-fascistes (en fait elles sont bien fascistes !) du gouvernement Meloni.

Il est temps que se forme un nouveau Front National de gauche, entre la Nupes et Renaissance, inspiré par l’UNITE, celle du Conseil National de la Résistance de 1945 (le mythique CNR). La droite LR est à 7,5% aux dernières législatives, et est en train de sombrer dans l’atonie et l’inaction citoyenne. Alors je me pose cette question: qui va réduire l’influence du RN dans le paysage politique français ?… Les progressistes…  No pasaran !

Partager la tribune
sur les réseaux sociaux

Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
LinkedIn

Commentaires

Plus
de tribune