Quelle Europe voulons-nous ?

Jamais élection européenne n’aura eu autant d’importance que le scrutin de 2019.

Alors que souffle sur toute l’Europe un vent populiste, il est essentiel de proposer à l’orée de ces élections une autre voie pour une autre construction européenne.

Cette poussée nationaliste qui n’épargne pas notre pays (un FN hissé au second tour de l’élection présidentielle en 2017) marque-t-elle une radicalisation soudaine des peuples européens ou l’expression, certes malheureuse, du rejet d’un modèle économique et social marqué par l’absence de perspectives individuelles, conduit par un néolibéralisme généralisé ?

Si la seconde hypothèse semble la plus sérieuse, on peut toutefois regretter qu’au niveau national ce message d’exaspération ne soit pas entendu, à l’instar d’un L. WAUQUIEZ qui, pour sa rentrée politique, aura clairement exposé son exigence d’une France encore plus libérale et surtout de moins en moins solidaire, une « pensée » qu’il aime à transposer dans sa conception même de l’Europe.

On peut aussi, à regret, se faire l’écho des premières annonces du gouvernement Philippe sur le budget 2019 : baisse des prestations sociales, future Loi retraite proposant un nivellement par le bas, réduction du nombre de fonctionnaires et donc réduction drastique des services publics… autant de mesures libérales qui impacteront une nouvelle fois les plus fragiles. Ce modèle porté par l’actuelle majorité est aussi perceptible dans sa vision de l’Europe.

A quelques mois des élections européennes, le Mouvement des Progressistes (MdP) considère qu’une autre voie est possible portant l’exigence d’une Europe plus solidaire et sociale, plus écologiste, plus respectueuse des individus, et non de cette Europe dominée par un modèle économique que tendent à nous « vendre » les caciques de LR et d’En Marche comme une fatalité.

Oui à une Europe des peuples et non à cette Europe de la finance qui fait aujourd’hui le lit des populistes de droite comme de gauche, à l’instar de Marine Le Pen et de Jean-Luc Mélenchon (et de ses pseudos insoumis).

Rassembler les forces de progrès et proposer une autre alternative pour une Europe du 21e siècle, c’est le sens de l’engagement du MDP à l’horizon 2019.

Paris, le 30 août 2018

Laurent LANYI, délégué national du MdP – Tél. : 06 88 71 05 93

Auteur : Laurent Lanyi

1 commentaire

  1. Je partage la vision. L’amélioration de la démocratie des institutions Européenne méritent aussi d’être renforcée pour contrer les tentations populistes des electeurs.

    Publiez une réponse

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *