Création du groupe Ecologie-Démocratie-Solidarité à l’Assemblée nationale :  une bonne nouvelle pour les écologistes.
Mai19

Création du groupe Ecologie-Démocratie-Solidarité à l’Assemblée nationale : une bonne nouvelle pour les écologistes.

Génération Ecologie et le Mouvement des Progressistes saluent la création du groupe “Ecologie – Démocratie -Solidarité” à l’Assemblée nationale et son programme de travail. La pandémie et ses conséquences sur nos vies illustrent l’urgente nécessité de remettre en cause nombre de choix productivistes faits ces dernières décennies contre la préservation du vivant et des ressources naturelles, contre les services publics et les solidarités. Que ces combats puissent être portés par une force indépendante et libre au Parlement est une très bonne nouvelle pour les écologistes. Elle est particulièrement bienvenue dans un moment où certains lobbys ont déjà entamé un chantage à l’emploi pour obtenir la suspension de règles de protection des salariés et de la nature ou encore des aides de l’Etat sans contreparties. Dans le prolongement de la liste « Urgence Ecologie » que nos mouvements ont conjointement portée lors des élections européennes et des combats parlementaires qu’ils ont portés depuis 2017, Delphine Batho et Sébastien Nadot en seront des membres actifs aux côtés de leurs collègues. Nous nous réjouissons du rassemblement qui s’opère autour des causes de l’écologie, de la démocratie et de la solidarité avec des parlementaires venus d’horizons différents, dans la diversité de leurs parcours et de leurs cheminements.   Nous comptons sur ce nouveau groupe pour faire entendre à l’Assemblée nationale les combats de la jeunesse mobilisée pour le climat et de toutes les forces vives de la société civile afin que les deux dernières années de la législature puissent être utiles et aboutir sur des avancées ambitieuses. Paris, le 19 mai 2020    Delphine Batho Présidente Génération Ecologie  Sofia Djeddi Porte-parole nationale Mouvement des Progressistes Télécharger le dossier de presse du groupe Ecologie Démocratie...

En savoir plus
Sébastien Nadot sur Mediapart – Richard Ferrand ? Il est redevenu ministre !
Mai04

Sébastien Nadot sur Mediapart – Richard Ferrand ? Il est redevenu ministre !

Une tribune de Sébastien NADOT, député de Haute-Garonne, responsable national du Mouvement des Progressistes, parue sur le Blog de Mediapart le 2 mai 2020. 1ère partie. « De battre, le coeur de la démocratie s’est presque arrêté. » Quand le Parlement est devenu au mieux une chambre d’enregistrement ministérielle, il reste au représentant de la nation que je suis actuellement à dire aux citoyens l’impuissance d’un député à assumer ses missions constitutionnelles. Mais les chemins de traverse ont peut-être un avenir. Lundi de Pâques, je vais faire le plein de mon véhicule, pas utilisé depuis 1 mois. Impossible de me sortir de la tête la réplique des Fourberies de Scapin : « Que diable allait-il faire dans cette galère ». Le service de la séance de l’Assemblée nationale m’a proposé d’aller poser une question orale au gouvernement le mardi 14 avril. Il s’agit de s’adresser 2 minutes (précisément) au ministre de son choix sur un sujet d’actualité. Pas d’avion, pas de train… Depuis Toulouse, ça fait entre 14 et 15 heures de trajet en voiture. Le Préfet d’Occitanie ne cesse de rappeler à l’ordre et au civisme pour un respect scrupuleux du confinement. Et moi, pendant ce temps là, je vais aller faire le dandin à Paris ? J’ai été élu pour représenter les gens. Quand on est député « non-inscrit », c’est-à-dire rattaché à aucun groupe politique (aux États-Unis, on dit député indépendant) l’occasion de disposer de la parole est rare. Le Président Macron doit faire une allocution à 20 heures ce lundi. Il y aura bien des questions. Et puis, en temps normal, l’assemblée nationale est déjà un cercle parisien de causeries, alors en cette période de confinement, la parole d’un député provincial est d’autant plus importante. C’est décidé, j’irai à Paris. Comme il est d’usage, je communique par mail à l’Assemblée nationale : « Ma question s’adressera au Premier ministre Édouard Philippe et portera sur la politique générale du gouvernement suite aux annonces du Président de la République ». Départ de Toulouse à 6 heures du matin. Sandwichs, Thermos de thé, masque en tissu de fabrication locale, un proche m’accompagne pour partager le temps au volant. Entre Cahors et Brive, le café est servi gratuit sur l’aire d’autoroute. Comme il n’y a guère que des camions, la caissière est un peu interrogative sur les raisons de notre voyage. Je lui explique. L’échange est sympathique et chose surprenante, je sens tout au long de ma conversation, à travers ses inquiétudes, qu’elle s’en remet à moi, qu’elle a confiance dans ce que je vais faire, vais dire. Rien à voir avec la période antérieure au coronavirus où, pour de plus ou moins...

En savoir plus
1er Mai 2020 – Une journée d’espoir pour répondre demain aux urgences écologiques, sociales et démocratiques et construire ensemble un “monde d’après” meilleur !
Mai01

1er Mai 2020 – Une journée d’espoir pour répondre demain aux urgences écologiques, sociales et démocratiques et construire ensemble un “monde d’après” meilleur !

1er mai 2020, fête du travail, journée internationale des travailleurs, une journée bien particulière cette année marquée par l’épidémie du Covid 19. Nous pensons tout particulièrement en ce jour et rendons hommage à toutes celles et ceux, personnels soignants et autres, qui luttent au quotidien contre l’épidémie et permettent, malgré les risques et l’angoisse, à la vie de se poursuivre. Cette journée a un sens, une histoire : Le 1er mai 1886, à Chicago, les syndicats américains débutent une campagne pour une journée de travail de 8 heures. Une grève paralyse alors les usines, de violentes émeutes et manifestations s’en suivent. 12 personnes sont tuées dans l’explosion d’une bombe et 5 anarchistes sont par la suite condamnés à mort. C’est en 1889, à Paris, que le 1er mai est choisi comme jour de commémoration de cette journée. Pour le Mouvement des Progressistes, pour tous les progressistes, le 1er mai, jour particulier, est plus que jamais le jour symbole de la défense du droit du travail et des travailleurs. C’est aujourd’hui un jour d’espoir pour répondre demain aux urgences écologiques, sociales et démocratiques et construire ensemble un “monde d’après” meilleur, plus juste et plus humain ! Bon 1er Mai à toutes et à tous...

En savoir plus
Journée mondiale des mobilités et de l’accessibilité – L’affaire de tous pour construire le monde de demain !
Avr30

Journée mondiale des mobilités et de l’accessibilité – L’affaire de tous pour construire le monde de demain !

La vocation de cette journée est de sensibiliser sur les obstacles que rencontrent les citoyens dans une société mal adaptée aux diverses altérations, provisoires ou définitives, d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques. Si chaque individu peut à tout moment être concerné par les difficultés d’accès (personnes âgées, personnes avec poussette, femme enceinte, personne accidentée…), les personnes en situation de handicap sont les plus concernées. En France la loi du 11 février 2005, dite « pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées », reconnaît que c’est l’environnement de la personne qui est responsable des obstacles et fixait à 2015 l’ambition d’une accessibilité universelle (bâtiments recevant du public, transports, logements…). Le Mouvement des Progressistes regrette et dénonce à l’occasion de cette Journée les retards, reports, dérogations et assouplissements de normes qui conduisent à toujours repousser l’horizon d’une France accessible à toutes et à tous. Alors que l’ampleur de la crise actuelle invite à imaginer le monde de demain, notre Mouvement invite à considérer l’accessibilité universelle non pas comme une dépense de plus mais comme un investissement d’avenir au cœur de l’exigence d’un aménagement durable de nos territoires. La France inclusive de demain sera aussi un moteur innovant d’une société créatrice d’égalité, de solidarité et d’un mieux vivre ensemble. Pierre BASTIEN-MOZEDélégué national du Mouvement des Progressistes en charge du...

En savoir plus
Construire autrement le monde de demain, un pari pour l’avenir !
Avr25

Construire autrement le monde de demain, un pari pour l’avenir !

Dans cette période de crise sans précédent, nous sommes nombreuses et nombreux à rendre hommage chaque soir aux personnels des hôpitaux, des EPHAD, soignants et autres, qui agissent au quotidien pour sauver des vies et lutter contre l’épidémie. Nous pensons aussi bien entendu à toutes celles et ceux qui continuent à oeuvrer sur les terrains de proximité dans des conditions particulièrement éprouvantes, malgré l’angoisse, aux caissières et caissiers, salariés des magasins d’alimentation, aux livreurs, éboueurs, agents des collectivités territoriales, pompiers et services de secours et à tous les autres. Par delà l’unité nationale nécessaire pour faire face à cette crise sanitaire, nous devons dès à présent jeter les bases du “monde d’après”. Avec plus de solidarité, de justice sociale, d’anticipation face aux crises. Un monde de demain alternatif que nous voulons construire de façon plus démocratique, plus humaine et donc en rupture avec le modèle néolibéral dévastateur de ces dernières années. Le Président de la République, Emmanuel Macron, a récemment déclaré que la crise n’enlèverait rien à ce que l’on a fait avant, ajoutant que l’on rebâtira sur cette base là. Répondons-lui clairement, courtoisement, mais fermement, que cela ne sera pas possible, pas acceptable pour bon nombre de nos concitoyens qui attendent et veulent aujourd’hui tout autre chose ! Pour notre part, nous ne souhaitons pas construire l’avenir sur le même modèle néolibéral dévastateur de ces dernières années. Nous ne souhaitons plus voir demain sacrifiés l’humain et la nature au nom du rendement, de la compétitivité, de la course au fric permanente ! Nous ne souhaitons plus voir l’hôpital public sacrifié au nom d’une maîtrise purement comptable des dépenses de santé dont on mesure hélas mieux aujourd’hui les risques. Nous ne souhaitons plus voir liquidé le service public au nom de ce sacro saint pacte de stabilité européen. Nous ne souhaitons plus voir polluées la nature, les terres, notre planète au nom d’une civilisation qui se veut moderne mais qui, au final, nous conduit à toujours plus de catastrophes, de misères et de guerres. Nous souhaitons pour demain de nouvelles bases économiques en rupture avec le productivisme, des bases au profit de la mutualisation, de la coopération, de la sobriété de la consommation, de la solidarité européenne. Un modèle de vivre ensemble respectueux de toutes et de tous qui devra créer les emplois nécessaires pour répondre à l’urgence écologique, à l’urgence climatique. Nous souhaitons pour demain une société  plus écologiste, féministe, solidaire, sociale, démocratique. Une société respectueuse de la planète et de tous ses habitants.  La tache sera rude et longue à mener tant les oppositions seront fortes. Mais elle sera aussi exaltante et je suis sûr que nous saurons être nombreuses...

En savoir plus
Sébastien Nadot demande au Ministre de l’Education nationale des garanties pour la rentrée des élèves et des moyens informatiques pour tous les personnels d’éducation
Avr21

Sébastien Nadot demande au Ministre de l’Education nationale des garanties pour la rentrée des élèves et des moyens informatiques pour tous les personnels d’éducation

En commission des affaires culturelles et de l’éducation réunie ce mardi 21 avril en visioconférence, Sébastien NADOT, député de Haute-Garonne et responsable national du MdP, a posé deux questions/propositions à Jean-Michel BLANQUER, le ministre de l’Education nationale. Disposerons-nous de résultats scientifiques sur la propagation de l’épidémie chez les populations infantile et adolescente à temps, autrement dit, des tests au coronavirus sont-ils en cours actuellement en France pour nos jeunes de manière à mesurer et modéliser par exemple si l’implantation et la propagation du virus fonctionne de la même manière en milieu urbain et rural et serons-nous capables d’adapter la rentrée progressive aux toutes dernières connaissances scientifiques qui vont venir ? Monsieur le ministre, vous avez salué très justement le civisme et l’engagement des enseignants et autres personnels de l’éducation qui ont dû, à la hussarde, utiliser leur propre matériel ou s’en procurer pour assurer leur mission fondamentale d’éducation, quelques élèves victimes de la fracture numérique ont eu une dotation informatique et c’est très bien même indispensable. Mais avez-vous prévu une prime d’utilisation et d’achat de matériel informatique pour tous les personnels d’éducation afin que les conditions matérielles de travail soient améliorées ? Vidéo de la question et de l’intervention du ministre par ce...

En savoir plus